Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes199126 – DrômeSaint-Nazaire-le-Désert – Grotte ...

1991
26 – Drôme

Saint-Nazaire-le-Désert – Grotte de Reychas

Sondage (1991)
Responsable d’opération : Robert Laudet
Notice rédigée avec Jean-Claude Daumas

Notes de la rédaction

Daumas J.-C. 1991 : Grotte de Reychas, Saint-Nazaire-le-Désert (Drôme), sondage archéologique.

Texte intégral

1La grotte de Reychas s’ouvre à 800 m d’altitude. Elle est formée d’une grande salle (40 m x 10 m) en forte déclivité, suivie d’une galerie plus humide, rythmée de petites salles, pour un développement total d’une centaine de mètres.

2La grande salle a fait l’objet de deux campagnes de sondages en 1985 et 1986, qui ont déterminé deux périodes d’occupation principales : le Chasséen et le Bronze final, séparées par un mince horizon campaniforme et suivis d’une occupation sporadique à la période gallo-romaine et au Moyen Âge.

3Le but de la campagne 1991 était, par un petit sondage de 2 m2 au fond de la salle, de préciser l’utilisation de cette cavité en tant que bergerie aux différentes époques et de procéder à des échantillonnages (microstratigraphie, pollens, 14C).

4Cette partie de la grotte s’est révélée très bien stratifiée, avec présence de lits de fumiers. La couche gallo-romaine a livré un très beau tesson de sigillée claire. La couche du Bronze final II se confirme en tant que couche à inhumations. Le Chasséen, bien que relativement pauvre, présente la particularité de s’intégrer à une couche limono-argileuse jaune directement établie sur d’énormes blocs d’effondrement qui ont conservé leurs vides intermédiaires. Cette dernière particularité confirme l’observation faite dans les grottes du Diois où le Chasséen est la plupart du temps en contact avec les blocs effondrés du comblement d’origine. Les sédiments terreux et les graviers succédant à cette première occupation chasséenne marquent le début du comblement des porches. Il s’agit là, probablement, d’une conséquence de la néolithisation.

5En outre, ce sondage a permis de préciser la position stratigraphique d’un groupe de céramiques grossières à cordons pour lesquelles l’attribution au Bronze ancien avait été dictée par leur contact direct avec les éléments campaniformes, mais qui s’intègrent bien ici au niveau du Bronze final.

6Les sondages effectués donnent donc une bonne idée des périodes d’occupation de la grotte, de la nature de ces occupations, de la bonne conservation et de l’étendue du site, qui pourrait à l’avenir présenter un intérêt certain pour des fouilles exhaustives et concertées. Il conviendra donc d’assurer une surveillance soutenue de cette cavité assez fréquentée, afin que des interventions clandestines ne mettent pas en péril les couches archéologiques.

Fig. 1 – Coupe simplifiée de la grotte

Fig. 1 – Coupe simplifiée de la grotte

Dessin : équipe de fouille.

Fig. 2 – Stratigraphie B

Fig. 2 – Stratigraphie B

Cliché : équipe de fouille.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Coupe simplifiée de la grotte
Crédits Dessin : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/86740/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 178k
Titre Fig. 2 – Stratigraphie B
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/86740/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Robert Laudet, Jean-Claude Daumas, « Saint-Nazaire-le-Désert – Grotte de Reychas » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 07 juillet 2021, consulté le 28 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/86740

Haut de page

Auteurs

Robert Laudet

Articles du même auteur

Jean-Claude Daumas

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Robert Laudet

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search