Navigation – Plan du site
2001

Vic-sur-Seille

Musée "Georges-de-la-Tour", 10 place Jeanne-d'Arc
Responsable(s) des opérations : Jean-Denis Laffite
Notice rédigée par : Jean-Denis Laffite

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : F1357200100151

Date de l'opération : 2001 (EX)

1Après la démolition du bâtiment existant, daté des XVIIIe s. et XIXe s., la fouille a été menée dans un premier temps sur une surface d'environ 180 m2, puis plus profondément, sur une surface réduite (70 m2). Sept semaines de fouille à trois personnes ont été nécessaires pour étudier plus de 3 m de stratigraphie urbaine. L'intérêt majeur du site est qu'il est localisé au cœur de la ville médiévale, dans le noyau primitif du haut Moyen Âge installé autour du centre paroissial Saint-Marien (attesté par les archives au IXe s.).

2Il se dégage des premiers résultats de l'étude stratigraphique :

3    - que le site a été occupé par de l'habitat du XIXe s. au VIIIe s., sans discontinuité majeure ;

4    - que les orientations du parcellaire urbain, à l'emplacement de ce site, sont stables au moins du XIIIe s. à nos jours et peut-être déjà même dès le haut Moyen Âge (axe privilégié ouest-est).

5Des vestiges structurés d'époque gallo-romaine, du Haut et du Bas-Empire, repérés en sondage profond dans les caves (voir Bilan scientifique régional 2000,p. 107) sont également présents sous les niveaux du haut Moyen Âge, à environ - 3,5 m, - 4 m par rapport au niveau de la rue. La fouille du site a été menée par moitié sur un secteur de cour et d'appentis à partir du rez-de-chaussée et pour l'autre moitié sur un secteur de caves, profondes en moyenne de 2,5 m.

6La stratigraphie conservée sous le premier secteur est constituée de terrains datables du Xe s. jusqu'au XIXe s. environ ; celle, conservée à partir du niveau de fond de cave, court du VIIIe s jusqu'au Xe s. L'évolution des techniques de construction, des bâtiments successifs élevés à l'emplacement du site, a pu être étudiée, grâce aux relevés :

7    - des fondations et des caves du bâti du XIXe s. au XVIIe s. (latrines, citerne) ;

8    - des fondations et des sols d'habitat de deux maisons des XVe s. et XVIe s. ;

9    - des fondations de murs sur solin d'une maison du XIVe s. probable ;

10    - des plans de maisons à poteaux en bois et murs en torchis des XIIIe s. et XIIe s. ;

11    - des plans de fonds de cabanes à sablières et à murs clayonnés du XIe s. au VIIIe s.

12La fouille a livré des objets domestiques : vaisselle culinaire commune fragmentée, tessons de verre dispersés, bol en bois d'aulne, monnaies en alliage cuivreux et d'argent. Elle nous renseigne également sur des activités artisanales associées à l'habitat : broches de tisserand, fusaïole, galet en verre, nombreux rejets de scories, culots et fragments rubéfiés de fourneaux provenant de la forge du fer, scories, gouttes et coulures de métal cuivreux fondu provenant de la métallurgie du cuivre ou du bronze, copeaux, chutes de bois, découpes de planches (surtout du sapin, un peu de chêne) provenant du travail de menuisier et de charpentier, brins d'osier de vannerie, ossements de faune issus de boucherie. Les niveaux tourbeux issues du comblement d'une marre empierrée et aux abords aménagés (pieux et fascines) concernent essentiellement la période du haut Moyen Âge jusqu'aux Xe s.-XIe s.

13Ils ont livré de nombreux restes végétaux : graines variées, céréales, noix, noisettes, noyaux de prunes, de cerises, feuilles d'arbres, etc., qui sont en cours de détermination.

14Leur étude permettra de préciser le cadre végétal du site ainsi que les productions agricoles médiévales. Une exploitation muséographique des objets et des résultats issus de la fouille est envisagée dans le cadre des salles archéologiques et historiques du musée Georges-de-la-Tour.

15 (Fig. n°1 : Vue d'ensemble du site) , (Fig. n°2 : Carreau de poêle) et (Fig. n°3 : Carreau de poêle)

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue d'ensemble du site

Fig. n°1 : Vue d'ensemble du site

INRAP (2001)

Fig. n°2 : Carreau de poêle

Fig. n°2 : Carreau de poêle

INRAP (2001)

Fig. n°3 : Carreau de poêle

Fig. n°3 : Carreau de poêle

INRAP (2001)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue d'ensemble du site
Crédits INRAP (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8700/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 44k
Titre Fig. n°2 : Carreau de poêle
Crédits INRAP (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8700/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 19k
Titre Fig. n°3 : Carreau de poêle
Crédits INRAP (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/8700/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 14k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Denis Laffite, « Vic-sur-Seille », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Lorraine, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 13 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8700

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Denis Laffite

AFAN

Articles du même responsable de fouilles

  • Moyenvic [Texte intégral]
    RD 955 - Rétablissement de la RD 914, déviation de Moyenvic
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Lorraine
Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals