Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes2020Projets collectifs de rechercheAtlas topographique de Lyon antique

2020
Projets collectifs de recherche

Atlas topographique de Lyon antique

Projet collectif de recherche (2020)
Responsable d’opération : Michèle Monin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ville de Lyon

Monin M. 2021 : PCR Atlas topographique de Lyon antique, volume II, Croix-Rousse, Presqu’île et quartiers fluviaux, commune de Lyon, rapport pluriannuel d’opération, année 2020, Lyon, SAVL, 2 vol.

Texte intégral

1L’Atlas topographique de Lyon antique, initié par M. Lenoble (SRA Rhône-Alpes) en 2001 dans le cadre d’un PCR, a été mis en œuvre selon les normes et la méthodologie mises en place par les « Atlas topographiques des villes de Gaule méridionale ». Un découpage général couvrant l’ensemble de la ville a ainsi été réalisé et un certain nombre de notices concernant des aires géographiques différentes a été rédigé (ville antique, presqu’île, suburbium). Le PCR est rattaché à l’UMR 5138, « Archéologie et Archéométrie » et s’intègre à l’un de ses axes de recherches : (équipe 1) « Ville et Territoire de l’oppidum à la Colonie ».

2Les séances de travail ont abouti à proposer à scinder l’ouvrage prévu en quatre volumes : le volume I (colline de Fourvière), le volume II (Croix-Rousse, presqu’île et quartiers fluviaux), le volume III (suburbium), le volume IV (Antiquité tardive, haut Moyen Âge).

3L’équipe qui constitue le groupe de recherches sur le volume II est, pour l’essentiel, constituée de nouveaux chercheurs qui prennent ainsi le relais de certains auteurs du premier volume.

4Le PCR actuel, regroupant ainsi 29 chercheurs, se consacre exclusivement au volume II avec cartographie, relecture et actualisation des notices. Ce volume compte 29 feuilles au 1/1 000 et une feuille au 1/2 000. Chaque feuille au 1/1 000 circonscrit une aire d’environ 10,5 ha (390 m en axe nord-sud par 270 m en axe est-ouest) et la feuille au 1/2 000 couvre une surface d’environ 28 ha. Chacune des feuilles, réparties entre seize auteurs, présente sur fond cadastral actuel, les notices et la cartographie des vestiges découverts dans son emprise. Les treize autres chercheurs, personnes ressources, s’associent aux auteurs des notices pour la prise en charge des textes introductifs (géomorphologie de la presqu’île, Protohistoire, sanctuaire fédéral et autel ad confluentem d’après les textes antiques, sanctuaire fédéral et amphithéâtre des trois Gaules : Antiquaires, érudits et archéologues, archéogéographie de la Croix-Rousse) et des synthèses propres au volume II : Inscriptions du sanctuaire dans le quartier d’Ainay, Sièges des corporations et canabae, monuments publics, hydraulique de la presqu’île et de la rive droite de la Saône, réseaux viaires et trames urbaines dans la ville basse de Lugdunum, commerce et artisanat, quartiers fluviaux, habitat, numismatique.

5Les feuilles sont abondamment illustrées de plans, photos, restitutions et sont suivies de l’interprétation critique des résultats et d’une synthèse par quartiers.

6La fourchette chronologique, à la différence du volume I, couvre la période allant de la fin du ier s. jusqu’à celle du iiis. apr. J.‑C., ce qui permet d’englober l’ensemble des découvertes appartenant au Haut-Empire.

7Le volume I (sous la direction de M. Lenoble) est paru au début de l’année 2019, dans un supplément de la Revue Archéologique de l’Est :

Lenoble M. (dir.),2018 : Atlas topographique de Lugdunum, I, Lyon-Fourvière, Dijon, UMR 6298, Artehis, université de Bourgogne, 580 p. (Revue archéologique de l’Est, supp. 47).

8La CTRA sud-est a émis un avis favorable concernant la demande pluriannuelle du PCR pour l’élaboration du volume II de l’Atlas topographique, à savoir jusqu’au 31 décembre 2021. L’année 2020 a été essentiellement consacrée à la poursuite de la rédaction des feuilles et des synthèses, à la relecture des notices ainsi qu’à la mise en forme cartographique. À chaque feuille est rattaché un tableau des inscriptions. Ces données épigraphiques ont fait l’objet de vérifications et corrections par François Bérard.

9Les illustrations ont été poursuivies pour partie par Ghislaine Macabéo (mise aux normes et corrections des feuilles au 1/1 000), ainsi que le travail de géoréférencement des feuilles et de la représentation de la planimétrie. En matière d’illustrations, la recherche de la documentation originale existante a été poursuivie.

Fig. 1 – Découpage des feuilles du volume II

Fig. 1 – Découpage des feuilles du volume II

DAO : équipe de recherche.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Découpage des feuilles du volume II
Crédits DAO : équipe de recherche.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/87473/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michèle Monin, « Atlas topographique de Lyon antique » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 juillet 2021, consulté le 03 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/87473

Haut de page

Auteur

Michèle Monin

Service archéologique de la ville de Lyon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michèle Monin

Service archéologique de la ville de Lyon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search