Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes2020Projets collectifs de rechercheConstitution d’une « pigmentothèq...

2020
Projets collectifs de recherche

Constitution d’une « pigmentothèque », un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire

Projet collectif de recherche (2020)
Responsable d’opération : Émilie Chalmin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université Savoie-Mont-Blanc

Chalmin É. 2020 : Projet collectif de recherche, constitution d’une « pigmentothèque » : un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire, rapport intermédiaire 2020.

Texte intégral

1L’année 2020 marque le démarrage du projet pluriannuel 2020-2022 de la pigmentothèque, pour lequel nous avons explicité les différents objectifs généraux et les différentes actions à mener au titre de ces trois prochaines années dans le rapport de 2019. L’objectif de ce rapport intermédiaire est bien de rendre compte des actions menées et des avancées du projet.

2Les évaluations des rapports précédents ont déjà souligné́ la robustesse et l’efficience de la méthodologie mise en place pour l’étude des matières ferrugineuses. Cette année, nous détaillons l’intérêt de cette méthodologie en se focalisant principalement sur les contextes géologiques et les analyses spectroscopiques afin d’en partager les divers aspects concrets : gestion des données analytiques, mise à disposition de ces données, traitement des mesures. Nous présenterons donc les nouveaux apports méthodologiques de l’année. Bien qu’ancrée initialement dans le département de l’Ardèche, les prospections ont depuis été élargies géographiquement de manière à encadrer les recherches menées sur d’autres sites et contextes archéologiques et en fonction de la recherche thématique de certains types de formations géologiques. Nous ne présenterons dans ce rapport que les prospections menées en 2020. Ne pouvant cependant s’étendre sur toute la France, d’autres pigmentothèques devront se développer en développant une stratégie de structuration à l’échelle de la France.

3Dans les conditions particulières de cette année 2020, les objectifs initiaux ont dû être réajustés. En effet, en plus d’une période de confinement contraignant la possibilité de se déplacer pour faire du terrain et de poursuivre les descriptions et les analyses des collections géologiques et archéologiques, ils nous a été imposé à l’université de poursuivre le télétravail jusqu’au début du mois de juillet. La fermeture annuelle de l’université du 28 juillet au 24 août n’a également pas permis d’avancer sur certaines tâches envisagées.

4Pour autant, cette période a été profitable pour la rédaction et la réflexion et a permis de formaliser les enjeux et des concepts clés. C’est durant cette période imposant le travail de synthèse et de rédaction qu’a été construit un lexique exhaustif permettant la description des différentes roches ferrugineuses. Ainsi, quatre articles ont été soumis ou sont en cours de finalisation.

5L’année 2020 est également marquée par trois événements : la soutenance de la thèse de Claire Chanteraud, le démarrage de la thèse d’Aurélie Chassin de Kergommeaux, qui ont toutes deux déjà participé activement au développement de la pigmentothèque, et le démarrage de la thèse de Georgia Sardelli en co-tutelle avec l’université de Ferrara.

6De manière synthétique, certaines objectifs, prévus pour l’année 2020, sont naturellement reportés à une période plus favorable pour leur réalisation.

Fig. 1 – Coupe naturelle formée par le Rieussec, ruisseau situé entre les communes de Salavas et Vagnas (Ardèche) et mettant au jour des dépôts alluviaux contenant des éléments riches en fer

Fig. 1 – Coupe naturelle formée par le Rieussec, ruisseau situé entre les communes de Salavas et Vagnas (Ardèche) et mettant au jour des dépôts alluviaux contenant des éléments riches en fer

Cliché : H. Salomon.

Fig. 2 – Photographies illustrant la collecte d’information sur le terrain

Fig. 2 – Photographies illustrant la collecte d’information sur le terrain

Clichés : H. Salomon.

Fig. 3 – a, vue de l’affleurement à l’est de la colline qui surplombe la ferme du Loumet à Salavas (Ardèche) ; b, vue rapprochée de la séquence avec horizons indurés (riches en oxydes de fer au sommet et sous l’horizon rouge) qui résistent mieux à l’érosion, horizons argilo-hématitique (rouges) et horizons lessivés (clairs)

Fig. 3 – a, vue de l’affleurement à l’est de la colline qui surplombe la ferme du Loumet à Salavas (Ardèche) ; b, vue rapprochée de la séquence avec horizons indurés (riches en oxydes de fer au sommet et sous l’horizon rouge) qui résistent mieux à l’érosion, horizons argilo-hématitique (rouges) et horizons lessivés (clairs)

Les strates obliques et l’altération qui affectent les sédiments sableaux sont bien visibles dans la partie sommitale de l’affleurement.

Clichés : H. Salomon.

Haut de page

Bibliographie

Chalmin É. 2016 : Projet collectif de recherche, constitution d’une « pigmentothèque » : un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire, rapport d’activité 2016.

Chalmin É. 2019 : Projet collectif de recherche, constitution d’une « pigmentothèque » : un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire, rapport d’activité 2018.

Chalmin É. 2019 : Projet collectif de recherche, constitution d’une « pigmentothèque » : un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire, rapport d’activité 2019.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Coupe naturelle formée par le Rieussec, ruisseau situé entre les communes de Salavas et Vagnas (Ardèche) et mettant au jour des dépôts alluviaux contenant des éléments riches en fer
Crédits Cliché : H. Salomon.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/87728/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 667k
Titre Fig. 2 – Photographies illustrant la collecte d’information sur le terrain
Crédits Clichés : H. Salomon.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/87728/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 413k
Titre Fig. 3 – a, vue de l’affleurement à l’est de la colline qui surplombe la ferme du Loumet à Salavas (Ardèche) ; b, vue rapprochée de la séquence avec horizons indurés (riches en oxydes de fer au sommet et sous l’horizon rouge) qui résistent mieux à l’érosion, horizons argilo-hématitique (rouges) et horizons lessivés (clairs)
Légende Les strates obliques et l’altération qui affectent les sédiments sableaux sont bien visibles dans la partie sommitale de l’affleurement.
Crédits Clichés : H. Salomon.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/87728/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 862k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Émilie Chalmin, « Constitution d’une « pigmentothèque », un outil pour comprendre l’approvisionnement en matériaux colorants durant la Préhistoire » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 20 juillet 2021, consulté le 27 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/87728

Haut de page

Auteur

Émilie Chalmin

Edytem, université Savoie-Mont-Blanc

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Émilie Chalmin

Edytem, université Savoie-Mont-Blanc

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search