Navigation – Plan du site
2001

Pompey

La céramique de poêle du château de l'Avant-Garde
Responsable(s) des opérations : Guillaume Huot-Marchand
Notice rédigée par : Guillaume Huot-Marchand

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : F1354200100065

Date de l'opération : 2001 (PT)

1Une quantité exceptionnelle de tessons de céramiques de poêle a été mise au jour lors des fouilles menées entre 1981 et 1989 au château de l'Avant-Garde à Pompey, érigé à partir de 1314 et démantelé en 1635. Ces travaux ont été réalisés avec un manque de méthode préjudiciable à l'étude du mobilier, puisque aucun relevé stratigraphique n'a été effectué, ce qui a compliqué la datation des très nombreux objets découverts.

2Six mille huit cent vingt-huit tessons de céramiques de poêle ont été identifiés, qui ont permis de distinguer quatre cent soixante-cinq objets au moins, ce qui en fait le plus grand ensemble lorrain étudié. À ce nombre élevé de fragments s'ajoute une grande diversité morphologique et chronologique des pièces, ainsi que, concernant les carreaux, une variété iconographique extraordinaire. À ce titre, la collection de céramiques de poêle du château de l'Avant-Garde est d'une richesse tout à fait exceptionnelle. La datation des pots et des carreaux a été proposée en fonction de critères morphologiques, techniques et, le cas échéant, iconographiques, qui ont permis une datation relative des objets, insérés en outre dans une étude comparative basée sur la documentation consultée et les autres collections étudiées. Les aspects technologiques des céramiques de poêle de Pompey ont de surcroît été mis en relation avec ceux relatifs aux céramiques culinaires du site.

3Près de 11 % des tessons de céramiques de poêle répertoriés sont des fragments de pots de poêle. Quarante exemplaires ont pu être différenciés, dont une large majorité de pots à ouverture quadrangulaire. Vingt-trois tessons ont été identifiés comme des fragments de poteries obturées. Surtout, le site de l'Avant-Garde a livré 6 082 tessons de carreaux de poêle, qui ont permis d'identifier 425 individus, ce qui fait de cette collection la plus riche de Lorraine et l'une des plus importantes de France, peut-être même d'Europe, tant la diversité des formes et des motifs trouvés est exceptionnelle. De cet ensemble de carreaux hétérogènes ont pu être dégagées plusieurs séries techniquement, chronologiquement et iconographiquement homogènes. Plusieurs de ces séries semblent contemporaines et étaient sans doute associées sur un même poêle. À l'inverse, certaines séries peuvent regrouper des carreaux constitutifs de poêles différents mais réalisés plus ou moins simultanément, avec des objets provenant d'un même atelier et portant des motifs proches. Il est également plus que probable que des poêles constitués de séries différentes aient été utilisés, voire construits, en même temps. En l'absence d'informations stratigraphiques et archivistiques fiables, ces imprécisions ne peuvent être levées.

4Par son exceptionnelle richesse, l'ensemble de céramiques de poêle exhumé au château de l'Avant-Garde est cependant appelé à devenir une référence en la matière, non seulement vis-à-vis des collections lorraines, au sein desquelles il s'intègre parfaitement, mais aussi en direction des céramiques de poêle de toute l'Europe concernée par la diffusion de ce système de chauffage au cours du Moyen Âge et du début des Temps Modernes.

5HUOT-MARCHAND Guillaume

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Guillaume Huot-Marchand, « Pompey », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Lorraine, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/8822

Haut de page

Responsable d'opération

Guillaume Huot-Marchand

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals