Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202074 – Haute-SavoieNernier – Route de la Croix Marci...

2020
74 – Haute-Savoie

Nernier – Route de la Croix Marcille, lieu-dit Bornée

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Christophe Landry

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Landry C. 2020 : Nernier (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) route de Croix Marcille, lieu-dit Bornée, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Le diagnostic archéologique mené à Nernier, route de la Croix Marcille, au lieu-dit Bornée, du 29 juin au 3 juillet 2020, a été rendu nécessaire par un projet de construction de deux immeubles sur des terrains appartenant à la mairie. Cette opération visait un secteur très proche du cœur du bourg ancien, où de nombreuses découvertes d’époque romaine ont été réalisées au xixe s. lors de travaux : sculptures en marbre, mosaïques, monnaies, amphores. Le site est également très proche du château médiéval, qui fut rasé à l’époque révolution­naire, puis remplacé au xixe s. plus au sud par la demeure actuelle, dans le parc de laquelle des tombes « celtiques » ont été observées, toujours au xixe s. Plus récemment, en 1996, un ponton-débarcadère des iie-iiie s. apr. J.‑C. a été identifié dans le lac à quelques mètres de la rive, tandis qu’il faut attendre 2018 pour que le premier diagnostic préventif conduit au chef-lieu, autour de la ferme d’Antioche, permette de localiser précisément les premiers tronçons de murs et de voirie antiques structurant l’établissement romain de Nernier.

2Le site de Bornée, vers 378-381 m d’altitude, se trouve aux alentours de l’étage dit des 10 m, au sein du complexe des terrasses fluvio-glaciaires à glacio-lacustres de Thonon. Depuis la fin du Pléistocène, très peu d’apports sédimentaires plus récents ont recouvert cette terrasse glaciaire, hormis les dépôts de pente mixtes (dépôts glaciaires remaniés).

3Les parcelles occidentales, pour l’une d’entre elles remaniée lors de la construction d’une école au xxe s., n’ont livré que des structures de drainage de différentes périodes, antiques ou post-antiques. En revanche, les sondages creusés sur les parcelles orientales, occupées aujourd’hui par des parkings et situées juste en face du parc du château, ont permis d’identifier trois horizons d’occupation d’époque romaine. À l’époque augustéenne, aux alentours du changement d’ère, une tombe est installée dans une fosse où sont placés les résidus de la crémation d’un individu adulte. Cette sépulture atteste d’une implantation romaine précoce dans ce secteur du littoral lémanique français, au même titre qu’à Anthy-sur-Léman sur le site de la rue des Pêcheurs (Landry 2019b). Pendant le Haut-Empire, le territoire se structure selon un parcellaire agraire, dont témoigne un long mur orienté NL 40° O. Plusieurs fossés sont également creusés, dont l’un épouse déjà la courbure conservée, encore aujourd’hui par la route de la Croix Marcille. Ce fossé, parallèle au sud de la route, tend à démontrer l’origine antique d’une partie du réseau viaire du site de Nernier. Les remblais présents dans ce fossé, ainsi que les niveaux de démolition identifiés de part et d’autre du mur, ont livré du mobilier qui permet de limiter cet horizon d’occupation aux années 150 à 300 apr. J.‑C., ainsi que des éléments évoquant la proximité d’un établissement de haut rang (bloc de « marbre » sculpté dans un calcaire s’apparentant à de la brocatelle jaune, fragments de tubulures, coulures de plomb et de bronze). Ces vestiges sont contemporains du débarcadère identifié en prospection subaquatique.

4Le dernier horizon est caractérisé par la présence, localement, d’un remblai chargé en matériaux de démolition, et plus généralement de colluvions contenant un peu de mobilier. Cette dernière phase désigne un intervalle compris entre les années 250-400 apr. J.‑C.

5Les résultats de cette campagne de sondages accréditent sensiblement l’une des hypothèses d’interprétation du site de Nernier, à savoir celle d’une villa littorale contrôlant à la fois un territoire agricole et un accès aux voies de communication lacustres, qui lui garantit un débouché pour ses productions, tout autant que des facilités et une certaine autonomie pour son approvisionnement, voire pour une redistribution en direction des établissements implantés plus dans l’arrière-pays. Toutefois, la constance dans ce secteur de l’écoulement d’eaux depuis plusieurs sources, ainsi que les marqueurs de luxe que sont par exemple les éléments lapidaires, incitent à garder à l’esprit l’hypothèse toujours plausible d’un lieu de culte, potentiellement en lien avec une villa, ou ayant conduit à s’y agglomérer divers types d’activités.

Fig. 1 – Vue du mur M21 et de la sépulture à crémation T27 en coupe

Fig. 1 – Vue du mur M21 et de la sépulture à crémation T27 en coupe

Cliché : C. Landry (Inrap).

Fig. 2 – Vue de détail de la sépulture à crémation T27 en coupe

Fig. 2 – Vue de détail de la sépulture à crémation T27 en coupe

Cliché : C. Landry (Inrap).

Fig. 3 – Vue d’un tronçon du mur M21 dans le sondage 4

Fig. 3 – Vue d’un tronçon du mur M21 dans le sondage 4

Cliché : C. Landry (Inrap).

Fig. 4 – Bloc de marbre taillé, issu du fossé FO4, sondage 2

Fig. 4 – Bloc de marbre taillé, issu du fossé FO4, sondage 2

Cliché : C. Landry (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Landry C. 2015 : Nernier (Haute-Savoie), Ravoires, Route de Messery, chemin rural dit de Lacroix, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Robert B. 2018 : Nernier (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) la ferme d’Antioche, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue du mur M21 et de la sépulture à crémation T27 en coupe
Crédits Cliché : C. Landry (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/88525/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 2 – Vue de détail de la sépulture à crémation T27 en coupe
Crédits Cliché : C. Landry (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/88525/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Titre Fig. 3 – Vue d’un tronçon du mur M21 dans le sondage 4
Crédits Cliché : C. Landry (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/88525/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 4 – Bloc de marbre taillé, issu du fossé FO4, sondage 2
Crédits Cliché : C. Landry (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/88525/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 687k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Landry, « Nernier – Route de la Croix Marcille, lieu-dit Bornée » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 juillet 2021, consulté le 27 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/88525

Haut de page

Auteur

Christophe Landry

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Landry

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search