Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202074 – Haute-SavoiePublier – Rue des Mémises (V21), ...

2020
74 – Haute-Savoie

PublierRue des Mémises (V21), les Rouges est

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Christophe Landry

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Landry C. 2020 : Publier (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) Rue des Mémises (V21), les Rouges est, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Le diagnostic mené en février 2020 à Publier, en préalable au projet de construction d’un bâtiment artisanal, visait un secteur autrefois agricole et aujourd’hui en cours d’urbanisation : le lieu-dit Les Rouges est. Les environs, vers l’est et le sud, abritent les vestiges d’une occupation romaine, dont des témoins ont été perçus par le passé lors de la construction de plusieurs bâtiments de la zone d’activité commerciale. Ce site, mal caractérisé et dont l’étendue réelle nous échappe, est implanté en bordure de l’ancien cône de déjection du delta de la Dranse.

2Les sondages réalisés lors de la présente opération confirment que le secteur concerné par l’extension de la zone d’activité vers l’ouest, en direction de l’usine des Eaux d’Évian, se situe bien au sein du cône de déjection. Deux opération menées par N. Biwer, l’an passé, sur plusieurs hectares au nord et à l’ouest de la présente emprise, l’avaient déjà démontré.

3Les six sondages ajoutés cette année n’ont livré qu’un petit tesson de céramique datant de l’extrême fin de l’âge du Bronze ou du début de l’âge du Fer, ainsi qu’un micro-fragment de terre cuite architecturale d’époque historique. Tous deux se trouvaient en position secondaire dans deux niveaux de dépôts alluviaux.

4La paléotopographie deltaïque du secteur est totalement masquée par des limons de couverture mal datés. Les nouveaux sondages montrent, dans les chenaux des marges du delta, deux phases de crues torrentielles mal datées, séparées par des limons archéologiquement stériles. Les dépôts, au sens géomorphologique, alluviaux postérieurs, vraisemblablement post-antiques, présentent des épaisseurs de l’ordre d’1 m au minimum. Il semble désormais très probable qu’aucun site d’occupation pérenne n’ait pu être implanté dans cette zone du cône avant la période moderne. On ne peut toutefois pas exclure la présence de sites ponctuels, traduisant une fréquentation plus courte, voire exceptionnelle, comme l’enfouissement de dépôts, au sens archéologique.

Haut de page

Bibliographie

Biwer N. 2020a : Publier (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) les Rouges, les Gennevrilles, opération 2213546, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Biwer N. 2020b : Publier (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) les Rouges, les Gennevrilles, opération 2213553, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Landry, « PublierRue des Mémises (V21), les Rouges est » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 22 juillet 2021, consulté le 17 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/88550

Haut de page

Auteur

Christophe Landry

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Christophe Landry

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search