Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202038 – IsèreArandon-Passins – Chemin de l’Épo...

2020
38 – Isère

Arandon-Passins – Chemin de l’Époux (tranche 2)

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Éric Thévenin

Entrées d’index

Année de l'opération :

2020

Numéro d’opération :

2213811

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Thevenin É. 2020 : Arandon-Passins (Isère, Auvergne-Rhône-Alpes) chemin de l’époux, tranche 2, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1L’intervention archéologique du 16 au 21 juillet 2020 se rapporte au projet d’extension d’une carrière d’extraction de granulat, dans la commune d’Arandon-Passins, située à 22 km de Bourgoin-Jallieu à la pointe nord du département de l’Isère, en partie nord du Bas-Dauphiné et en partie sud de l’Isle Crémieu, à 63 km au nord – nord-ouest de Grenoble et à 46 km à l’est de Lyon.

2Le projet de 26 667 m2, la deuxième tranche d’un ensemble de quatre lots, se trouve entre 245 et 236 m d’altitude au lieu-dit Bois de Palenge 2, petite zone de collines située à 5 km en rive droite du Rhône. La carrière se trouve à 2,5 km à l’est du bourg, à proximité immédiate de la très belle ferme de l’Épau datée du xie s., de son moulin et de sa chapelle.

3Arandon-Passins appartient à la région naturelle des plaines du Bas-Dauphiné, constituée d’un ensemble de plateaux caillouteux, de plaines et de collines s’étirant d’est en ouest. Le sous-sol est constitué de formations fluvio-glaciaires (matériaux alluvionnaire silico-calcaire et roche massive calcaire), perceptibles dans la carrière sur une vingtaine de mètres d’épaisseur. Au contact supérieur de ces matériaux (galets, sables et banc de calcaire), se trouvent des limons faiblement argileux de couleur rouge. Ces apports n’interviennent qu’aux endroits les plus accidentés et vallonnés du projet, pour atteindre plus de 2 m d’épaisseur dans les ravines. D’un point de vue topographique, le projet présente deux entités parfaitement identifiables, au nord, par un large replat dépourvu de sédimentation (autour de 245 m NGF), au sud, par deux profondes dépressions successives d’axe est-ouest (de 242 et 236 m NGF) étroitement resserrées au sud par un fort bourrelet, le rebord septentrional au contact du replat étant légèrement plus doux.

4Les 31 sondages réalisés durant le diagnostic de juillet 2020 se sont avérés négatifs, comme l’avaient été les sondages réalisés en 2017 à l’occasion du lot 1. Le substrat a été atteint dans la quasi-totalité des ouvertures.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Thévenin, « Arandon-Passins – Chemin de l’Époux (tranche 2) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 27 juillet 2021, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/89105

Haut de page

Auteur

Éric Thévenin

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Éric Thévenin

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search