Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202038 – IsèreVienne – Renaturation du lit de l...

2020
38 – Isère

Vienne – Renaturation du lit de la Gère

Opération préventive de diagnostic (2020)
Responsable d’opération : Marc Guyon

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Guyon M. 2021 : Vienne (Auvergne-Rhône-Alpes, Isère, 38) renaturation du lit de la Gère, rapport de diagnostic archéologique subaquatique et terrestre, Paris, Inrap.

Texte intégral

1L’emprise du diagnostic archéologique concerne une portion de 340 m linéaire de rivière. Cette portion de rivière est située à 350 m en amont de sa confluence avec le Rhône. Cette zone sera impactée par un aménagement du lit de la rivière sur une surface de 2 097 m2 dans le domaine public fluvial.

2Cette opération s’est déroulée en deux phases, l’une subaquatique et l’autre terrestre. Le diagnostic terrestre est négatif. Sur l’ensemble de la prescription archéologique, il faut retenir quatre zones de vestiges en milieu subaquatique. Hormis des blocs taillés épars dans le lit de la rivière et des portions très sédimentées, l’intervention subaquatique menée dans la Gère, à Vienne, a permis de positionner les rares vestiges se trouvant encore visibles dans le lit de la rivière.

3En progressant chronologiquement, arrive en premier l’ensemble dénommé groupe 3 de la zone A1, et constitué de six pieux (fig. 1). Ce groupe de pieux est-il à mettre en relation avec un quelconque bief d’amené pour alimenter une roue hydraulique ? Aucune réponse ne peut être apportée ici. Peut-être est-il en lien avec le massif maçonné ?

Fig. 1 – Pieu A1.11 in situ

Fig. 1 – Pieu A1.11 in situ

Il appartient au groupe 3 de la zone A1.

Cliché : B. Debrand (Inrap).

4En second, c’est le radier de fondation qui est construit dans le troisième quart du xviiie s. dans la zone A3. Est-il un reste d’une quelconque structure ayant été en lien avec le port Bonnard de 1646 ? Dans tous les cas, des tanneries seront en lieu et place à cet endroit à partir du milieu du xviiie s. En 1750, une crue fait d’importants dégâts et sera la cause d’une reconstruction des installations. C’est sans doute lié à la suite de cette reconstruction que ce radier est mis en place.

5Ensuite, le mur contenant la rive gauche de la zone A1 est construit fin xviiie-début xixe s., et très probablement entre 1824, date du cadastre napoléonien ne figurant aucune construction sur cette parcelle, et 1846, date d’un plan topographique où un grand bâtiment existe. Ce mur correspond à l’usine de textile Donnat-Crozel, qui sera détruite en 1970.

6Dans le second quart du xixe s., sur la rive gauche de la zone A4, un accès à la rivière et au quai au travers de la façade du bâtiment est construit (fig. 2). C’est aussi à cette période que le quai de la rive droite est probablement construit.

Fig. 2 – Vue oblique des sept pieux en rive gauche à l’extrémité amont de la zone A4

Fig. 2 – Vue oblique des sept pieux en rive gauche à l’extrémité amont de la zone A4

Cliché (par drone) : Inrap.

7Dans le troisième quart du xixe s., un seuil est aménagé au travers de la rivière dans la zone A3. Cet aménagement permet d’avoir un rehaussement du niveau de l’eau à son amont, afin de provoquer un bief artificiel en rive gauche pouvant alimenter une grande roue à aubes encore fonctionnelle à cet emplacement, visible sur une carte postale ancienne de 1906 (fig. 3) et absente en 1919.

Fig. 3 – Carte postale ancienne vue de l’amont de la zone A3

Fig. 3 – Carte postale ancienne vue de l’amont de la zone A3

Source : picclick.fr

8Enfin, en rive droite de la zone A1, un aménagement constitué d’une file de pieux (groupe 2 de cette zone) contenant des enrochements est implanté au début du xxe s. Faut-il voir dans cet aménagement une défense de berge ou participe-t-il à la réalisation du seuil du pont de la Déviation qui sera construit à cette même période ?

9Comme le montrent ces vestiges, cette vallée encaissée est le siège d’une pré-industrialisation urbaine précoce.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Pieu A1.11 in situ
Légende Il appartient au groupe 3 de la zone A1.
Crédits Cliché : B. Debrand (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/89575/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 352k
Titre Fig. 2 – Vue oblique des sept pieux en rive gauche à l’extrémité amont de la zone A4
Crédits Cliché (par drone) : Inrap.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/89575/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 774k
Titre Fig. 3 – Carte postale ancienne vue de l’amont de la zone A3
Crédits Source : picclick.fr
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/89575/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 760k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marc Guyon, « Vienne – Renaturation du lit de la Gère » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 27 juillet 2021, consulté le 23 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/89575

Haut de page

Auteur

Marc Guyon

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Marc Guyon

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search