Navigation – Plan du site
2008

L’organisation des productions céramiques sur l’arc atlantique : l’exemple de l’Aquitaine romaine

Responsable(s) des opérations : Corinne Sanchez
Notice rédigée par : Corinne Sanchez et Christophe Sireix

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204544

Date de l'opération : 2006 - 2008 (PC)

1Ce PCR a débuté en 2006 grâce à une quinzaine de chercheurs et collaborateurs. Ce projet interrégional entre les régions actuelles d’Aquitaine et de Poitou-Charentes a permis un premier bilan des productions de céramiques sur les territoires des Santons, des Pétrucores, des Nitiobriges et des Bituriges Vivisques au cours des trois premiers siècles après J.-C.

2En 2008, les activités du PCR ont porté sur les ateliers de Soubran et Petit Niort (Charente-Maritime) et deux ateliers de Dordogne. La caractérisation chimique des ateliers voisins de Soubran et Petit Niort, réalisée par Y. Waksman et C. Batigne (CNRS, Lyon) permet de rediscuter de la question de « concurrence organisée », c’est-à-dire un partage du marché entre Bordeaux et Saintes. Une campagne de prospections géophysiques a été menée par l’équipe de Vivien Mathé de l’université de La Rochelle à Soubran : au moins onze fours sont recensés sur 3,4 ha. Les datations archéomagnétiques de trois fours de l’atelier de Saint-Médard-de-Mussidan en Dordogne (Ph. Lanos et Ph. Dufrene, CNRS, Rennes) apportent des éléments de discussion sur la chronologie de ces productions.

3La mise en évidence d’une production au Moustier permet d’identifier l’origine du groupe défini sur les sites de consommation comme « Périgueux 1 » alors que Siorac-de-Ribérac avait été reconnu comme le groupe « Périgueux 2 ». Ainsi, la plupart des ateliers sont maintenant caractérisés. Ils témoignent de la spécificité aquitaine avec des ateliers de grandes dimensions pour une diffusion en masse et à grande distance. En effet, les mortiers fabriqués à Siorac sont largement consommés à Bordeaux. Les productions de Petit Niort témoignent de l’ampleur de la diffusion avec des attestations jusque dans la région de Carcassonne (Aude), ce qui représente un parcours de plus de 400 km.

4Un projet de SIG en 2009 (université de la Rochelle–Ausonius) a pour objectif de fournir un outil d’exploitation des résultats des données du PCR.

5SANCHEZ Corinne et SIREIX Christophe

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Corinne Sanchez et Christophe Sireix, « L’organisation des productions céramiques sur l’arc atlantique : l’exemple de l’Aquitaine romaine », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 22 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/898

Haut de page

Responsables d'opération

Corinne Sanchez

CNRS

Articles du même responsable de fouilles

Christophe Sireix

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals