Navigation – Plan du site
2001

Roncourt

Église Saint-Georges
Responsable(s) des opérations : Marie-Paule Seilly
Notice rédigée par : Marie-Paule Seilly

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge, Temps Modernes

Géographique :

Lorraine, Moselle (57), Roncourt

Nature des opérations :

Fouille d'évaluation (EV)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : F1357200100121

Date de l'opération : 2001 (EV)

1L'église de Roncourt construite sur un plan rectangulaire, présente une nef à deux travées voûtées sur croisées d'ogives, attribuable au XVe s. et un chœur sur un format plus carré, qui pourrait être antérieur. À l'extrémité ouest de la nef se dresse un clocher rectangulaire dans lequel a été percé le portail d'accès actuel de l'église. Un ossuaire est adossé contre sa façade sud.

2À l'occasion des travaux de réfection des enduits du clocher et du réseau d'évacuation des eaux pluviales, induisant le creusement de tranchées, le service régional de l'Archéologie a réalisé une évaluation du potentiel funéraire conservé et tenté d'affiner les observations sur le clocher, qui a subi d'importants travaux à la fin du XIXe s. début du XXe s.

3Le suivi des tranchées, larges de 0,40 m pour une profondeur moyenne de 0,60 m, a permis de repérer une dizaine de sépultures dont les cotes d'apparition sont de l'ordre de - 0,45 m. Les ossements n'ont pas été dégagés car l'impact d'une fouille aurait représenté plus de destruction que les tranchées elles-mêmes. Leur localisation se répartit sur l'ensemble du cimetière sans réelle concentration. Les ossements observés sont attribuables à des adultes d'âge plutôt avancé. Le mobilier repéré dans les remblais est attribuable aux périodes moderne et contemporaine.

4Les observations réalisées sur les maçonneries du clocher attestent sans conteste les phases de travaux réalisées aux XIXe s. et XXe s., à savoir le percement de la porte actuelle d'accès à l'église surmontée d'une niche trilobée sur la phase ouest du clocher, alors que l'accès d'origine se situait probablement dans la nef. Les baies ogivales situées à l'étage du clocher sont, elles aussi, réincrustées dans les façades. Seules la petite fenêtre aux jambages chanfreinés de la face est, ainsi qu'une petite ouverture dégagée en dessous de la fenêtre ogivale de la face sud, pourraient appartenir à la phase ancienne. Enfin, l'ossuaire dans son état actuel, appartient clairement à une phase postérieure à l'édification du clocher. On peut néanmoins noter qu'aucune rupture n'a pu être clairement repérée dans le développement des chaînes d'angle du clocher là où elles ont pu être observées, ce qui tendrait à penser que l'élévation conservée appartient dans son volume, à une seule phase ancienne de construction.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Marie-Paule Seilly, « Roncourt », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Lorraine, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 22 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/9005

Haut de page

Responsable d'opération

Marie-Paule Seilly

SDA

Articles du même responsable de fouilles

  • Metz [Texte intégral]
    15-17, place Saint-Louis
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Lorraine
Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals