Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes202007 – ArdècheVallon-Pont-d’Arc – Grotte d’Ebbou

2020
07 – Ardèche

Vallon-Pont-d’Arc – Grotte d’Ebbou

Relevé d’art rupestre et prospection thématique (2020)
Responsable d’opération : Bernard Gély

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Gély B. 2020 : La grotte d’Ebbou à Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche) dans le cadre d’un projet de publication, approche technologique des gravures paléolithiques dans leur contexte archéologique et paléo-environnemental, premier rapport intermédiaire 2020, Lyon, SRA.

Texte intégral

1Le gisement préhistorique situé sous le porche de cette importante cavité est fouillé depuis la fin du xixe s. Les gravures, qui auraient été mentionnées dès 1873 par Jules Ollier de Marichard, ont été retrouvées vers 1940-1945 et étudiées en moins de quinze jours en 1946 par André Glory.

2La grotte a été classée au titre des monuments historiques en 1947. Après avoir été livrée au tourisme jusqu’en 1964, la fermeture au public fut imposée, compte tenu des importants dégâts survenus : décaissement du sol pour faciliter la circulation des petits groupes jusqu’à la salle ornée, bris de concrétions, nombreux graffitis, dont une dizaine de gravures maladroites juxtaposés aux figures préhistoriques.

3La grotte d’Ebbou est située dans la partie supérieure des gorges de l’Ardèche, légèrement en aval du Pont d’Arc, au niveau du méandre du Pas de mousse. Elle dispose de plusieurs entrées : le porche le plus vaste, à une vingtaine de mètres au-dessus de la rive droite de la rivière, est visible depuis l’escarpement où s’ouvre Chauvet.

4L’ensemble de la cavité mesure 350 m de long environ. Depuis le porche, on chemine d’abord dans une étroite galerie concrétionnée, longue d’une centaine de mètres, puis les parois s’évasent pour former une sorte de salle aux reliefs tourmentés où sont concentrées les gravures, à 110 m de l’entrée. Le dernier recensement fait état de 69 gravures paléolithiques authentiques. Outre les signes, relativement peu nombreux, le bestiaire est composé de dix-neuf chevaux, dix aurochs, six bouquetins, quatre cerfs, deux bisons, un mammouth, un félin et un éventuel ours, et douze autres figures animales indéterminables, compte tenu de leur schématisation poussée.

5Enfin, l’étude technologique des tracés réalisée de 1995 à 1999 confirme qu’il s’agissait pour l’essentiel d’une décoration assez homogène. Cette dernière étude est fondée sur l’enregistrement détaillé des stigmates de réalisation des gravures. En effet, malgré les dégradations survenues jusqu’en 1964 au cours de l’exploitation touristique du site, la conservation est en général assez bonne : la plupart des tracés sont lisibles, les fonds de traits analysables et des superpositions observables. Il est donc possible de déterminer les caractéristiques techniques de chaque représentation au point de reconnaître l’outil employé, et donc, a priori, l’artiste.

6Les gravures de la grotte d’Ebbou ne sont pas datées, sauf pour un avant-train de bison qui, stylistiquement, paraît bien être lié à l’occupation magdalénienne révélée par les fouilles anciennes dans le porche.

7Pour le reste des œuvres et en l’absence de contexte archéologique immédiat, les travaux récents ont confirmé qu’il s’agissait d’une décoration assez homogène qui se rattacherait à une seule et même période mais avec des phases successives.

Travaux réalisés hors de la cavité en 2020

8Il s’agit de recherche et dépouillement de fonds documentaires d’origines diverses, reprise de collections anciennes :

  • historiques (déroulement de la découverte) ;
  • scientifiques (études pariétales, fouilles, etc.) ;
  • iconographiques (photographies, relevés, topographies, etc.) ;
  • administratifs (classement au titre des monuments historiques, effractions, etc.) ;
  • techniques (aménagements touristiques réalisés et projetés) ;
  • numérisation de certains documents d’archives ;
  • sélection d’échantillons de restes osseux magdaléniens, en vue de datations 14C-AMS.

Travaux réalisés dans la cavité en 2020

9Ils se sont déroulés selon sept axes principaux :

  • Topographie de la partie amont du réseau (Ebbou) et début de l’étude géomorphologique ;
  • Prises de vues des figures : première campagne de clichés macrophotographiques de détails de traits gravés (13-18 juillet) ;
  • Début des études sur les sédiments du sol et en paroi (6-9 juillet) ;
  • Début de l’étude du climat actuel de la cavité (14 juillet) ;
  • Étude de la faisabilité de tests non vulnérants par fluorescence X pour la caractérisation des dépôts noirs repérés en de nombreux emplacements (plafonds et parois ornées ou non) sur l’ensemble de la cavité (7 juillet) ;
  • Cartographie des témoins de l’activité ursine (21-24 juin et 3-5 août) ;
  • Identification des points de prélèvements (sédiments bioturbés, spéléothèmes, microcharbons, dépôts noirs sur les parois, etc.) en préparation de la rédaction du dossier de demande de prélèvements en 2021. Ce dossier a été présenté au Conseil scientifique de la Réserve naturelle nationale des gorges de l’Ardèche, qui l’a validé en septembre, et a été examiné en novembre par la Commission nationale patrimoine et architecture (CNPA).

Fig. 1 – Vue générale du méandre Pas de Mousse

Fig. 1 – Vue générale du méandre Pas de Mousse

Cliché : F. Prudhomme (cité de la Préhistoire, Orgnac).

Fig. 2 – Macro-photographie des gravures

Fig. 2 – Macro-photographie des gravures

Cliché : B. Gély (SRA).

Fig. 3 – Vue générale de la tranchée touristique de la chatière 2

Fig. 3 – Vue générale de la tranchée touristique de la chatière 2

Cliché : B. Gély (SRA).

Fig. 4 – Chatière 2 : massif stalagmitique recoupé par la tranchée

Fig. 4 – Chatière 2 : massif stalagmitique recoupé par la tranchée

Cliché : B. Gély (SRA).

Fig. 5 – Chatière 2 : détail d’un charbon de bois intercalé entre deux planchers calcitiques

Fig. 5 – Chatière 2 : détail d’un charbon de bois intercalé entre deux planchers calcitiques

Cliché : B. Gély (SRA).

Haut de page

Bibliographie

Gély B. 2019 : La grotte d’Ebbou à Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche) relevés d’art pariétal, approche technologique des gravures paléolithiques dans leur contexte archéologique et paléo-environnemental, rapport 2019, Lyon, SRA.

Novel P. 1995 : Grotte d’Ebbou (Vallon Pont d’Arc, Ardèche) Bilan des travaux effectués lors de la campagne 1995.

Novel P. 1996 : Grotte d’Ebbou (Vallon Pont d’Arc, Ardèche) Bilan des travaux effectués lors de la campagne 1996.

Novel P. 1997 : Grotte d’Ebbou (Vallon Pont d’Arc, Ardèche) Bilan des travaux effectués lors de la campagne 1997.

Novel P. 1998 : Grotte d’Ebbou (Vallon Pont d’Arc, Ardèche) Bilan des travaux effectués lors de la campagne 1996 à 1998.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vue générale du méandre Pas de Mousse
Crédits Cliché : F. Prudhomme (cité de la Préhistoire, Orgnac).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/90980/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre Fig. 2 – Macro-photographie des gravures
Crédits Cliché : B. Gély (SRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/90980/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Fig. 3 – Vue générale de la tranchée touristique de la chatière 2
Crédits Cliché : B. Gély (SRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/90980/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Titre Fig. 4 – Chatière 2 : massif stalagmitique recoupé par la tranchée
Crédits Cliché : B. Gély (SRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/90980/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Titre Fig. 5 – Chatière 2 : détail d’un charbon de bois intercalé entre deux planchers calcitiques
Crédits Cliché : B. Gély (SRA).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/90980/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Gély, « Vallon-Pont-d’Arc – Grotte d’Ebbou » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 19 juillet 2021, consulté le 28 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/90980

Haut de page

Auteur

Bernard Gély

Drac Auvergne-Rhône-Alpes (service régional de l’archéologie)

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bernard Gély

Drac Auvergne-Rhône-Alpes (service régional de l’archéologie)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search