Navigation – Plan du site
2001

GAZODUC Les Marches de l'Est, tronçon 3

Bouvrelle, site 14, un établissement rural gallo-romain
Responsable(s) des opérations : Jean-Jacques Thévenard
Notice rédigée par : Jean-Jacques Thévenard

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : F1388200105503

Date de l'opération : 2001 (PT)

1Les investigations archéologiques menées préalablement à la mise en place du gazoduc sur le territoire de Bovée-sur-Barboure, ont révélé l'existence, lieu-dit Bouvrelle, d'une utilisation des lieux dès la fin du Bronze final (900-750 avant notre ère) puis au cours de la phase terminale du premier âge du Fer (Hallstatt D, soit le début du Ve siècle avant notre ère). L'occupation reprend vers le milieu du Ier siècle de notre ère, avec l'implantation d'un domaine à vocation rural qui demeure en activité jusqu'à la fin du IIe s.

L'occupation protohistorique

2Les structures relatives aux périodes protohistoriques intéressent essentiellement la partie sud du chantier. Elles matérialisent deux bâtiments, en terre et bois au niveau du sol, de plan rectangulaire (bâtiment B I : 10,80 m x 4 m ; bâtiment B II : 10,00 m x 7,50 m). Les quelques tessons atypiques retrouvés lors de la fouille des fosses de creusement relevant de ces constructions sur poteaux n'autorisent qu'une attribution large à la fin de l'âge du Bronze. Cette fourchette chronologique semble confirmée par le mobilier provenant d'une petite fosse à proximité immédiate. Cette structure, St. 180, a livré les restes d'un vase de stockage en céramique grossière, non tournée, à pâte coquillée mesurant 0,46 m de diamètre à l'ouverture, et datable du Bronze final IIIb (900-750 avant notre ère).

3L'occupation aux âges du Fer n'est véritablement attestée que par la découverte d'un fond de silo arasé, localisé dans la partie nord de la zone d'étude et en limite d'emprise. Le comblement de cette fosse, St. 133, a livré un ensemble céramique indiquant l'extrême fin du premier âge du Fer (Hallstatt D, soit le début du Ve siècle avant notre ère). Ce matériel qui rappelle celui mis au jour, localement, sur l'extrémité méridionale du plateau du Barrois (Trémont-sur-Saulx, La Garenne - Krzyzanowski et Lepage, 1993) ; Bure, La Voie Gasselle (Robert, 1999), peut être rapproché, par sa morphologie, des sites de la proche Champagne, notamment ceux du Perthois. Des tessons de céramique non tournée de tradition protohistorique ont également été recueillis lors de la fouille de deux trous de poteau isolés (St. 57 et 85) mais leur caractère fragmentaire ne permet pas de datation pertinente.

L'occupation gallo-romaine

4L'occupation antique du site est attestée par la présence d'un établissement à vocation rurale dont une partie d'un ensemble résidentiel "en dur" et d'autres bâtiments annexes en pierre ou en bois ont pu être repérés. Les autres indices d'occupation relevant de cette phase sont constitués d'un mur-terrasse, de segments de clôtures, d'un puits, d'un bac à chaux, de fosses et de nombreux petits creusements assimilables à des trous de poteau mais qui n'ont pu être rattachés à un plan de bâtiment ou d'aménagement définissable du fait de l'érosion ou de leur situation même en limite d'emprise obligée. D'un point de vue chronologique, les études céramique et numismatique mettent en exergue une présence continue sur le site depuis le milieu du Ier s. jusqu'à la fin du IIe s. Néanmoins quelques artefacts plus récents – un antoninien frappé sous le règne de Claude II le Gothique (268-270) et trois imitations locales de petits bronzes aux effigies de Tétricus I ou II (270-273) – peuvent témoigner d'un réinvestissement partiel des lieux (récupération des matériaux de construction ?) vers la fin du IIIe s.

5THÉVENARD Jean-Jacques

6 (Fig. n°1 : Plan général de l'établissement rural gallo-romain)

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général de l'établissement rural gallo-romain

Fig. n°1 : Plan général de l'établissement rural gallo-romain

Auteur(s) : INRAP. Crédits : Inrap (2001)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général de l'établissement rural gallo-romain
Crédits Auteur(s) : INRAP. Crédits : Inrap (2001)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/9183/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 12k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Jacques Thévenard, « GAZODUC Les Marches de l'Est, tronçon 3 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Lorraine, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 03 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/9183

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Jacques Thévenard

AFAN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals