Navigation – Plan du site
2008

Chenommet – Bellevue, Les Grands Champs

Responsable(s) des opérations : Vincent Ard
Notice rédigée par : Vincent Ard

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204547

Date de l'opération : 2008 (FP)
Inventeur(s) : Ard Vincent (Autre)

1Découvert dans les années 1980 par Serge Cassen sur les clichés des survols de l’IGN, l’enceinte à fossés interrompus de Bellevue à Chenommet (Charente) est récemment sortie de l’oubli grâce aux photographies aériennes de Patrick Joy réalisées en 2004 et 2006. S’appuyant sur l’abrupt qui domine la rive gauche de la Charente, à 101 m d’altitude, les deux fossés parallèles visibles sur les clichés ceinturent un espace d’environ 2,5 ha, ce qui en fait une petite enceinte pour le centre-ouest de la France.

2La proximité immédiate de la nécropole de Chenon, explorée partiellement dans les années 1970, située à seulement 2 km de Bellevue sur la rive opposée de la Charente, a motivé la première campagne de fouille programmée que nous avons menée en août 2008. Elle avait pour double objectif d’apporter les premiers éléments de datation pour le creusement des fossés et de l’occupation du site, afin de les comparer aux données disponibles sur la nécropole, et d’évaluer l’ampleur et la conservation des structures internes à l’enceinte, dont la recherche était facilitée par la modeste surface à explorer.

3Trois tranchées parallèles, élargies par la suite au niveau des structures mises au jour, ont été pratiquées, sur la par celle nord du site, depuis le fossé le plus externe vers l’intérieur du site jusqu’aux limites d’un parking qui nous prive d’une exploration complète. Au total, 1 200 m 2de terre arable, épaisse de seulement 0,10 m à 0,30 m, ont été décapés mécaniquement.

4A l’issue du décapage, le substrat calcaire extrêmement altéré affleurait sur toute la surface des tranchées. Seuls les tronçons de fossés étaient plus ou moins bien repérables par un comblement terreux noirâtre et la présence de mobilier néolithique (silex, céramique et os). Pour nous assurer de l’absence complète de structure interne conservée, nous avons entrepris le nettoyage manuel des tranchées, pierre à pierre, à la truelle et au balai, le plus soigneusement possible, sur la totalité des tranchées 1 et 2.

5Plus de 900 m 2ont ainsi été dégagés, en comptant le nettoyage partiel de la tranchée 3 (au nord), ce qui a permis la mise en évidence de quarante-deux structures, pour la plupart à l’intérieur de l’enceinte. Ce nettoyage fastidieux s’avère donc nécessaire à l’identification des structures de petites ampleurs, invisibles en photographie aérienne et au décapage mécanique. À Bellevue, plusieurs types d’observations se sont révélés pertinents pour identifier ces structures comme les ruptures dans les lignes d’orientation des bancs calcaires, la présence de blocs de calcaire rubéfié et, bien sûr, la présence de rare mobilier néolithique.

6La campagne 2008 a également permis la fouille de l’ensemble des trous de poteau et petites structures mis au jour ainsi que les sondages de 2 m de large des deux fossés recoupés par les tranchées 1 et 2, le fossé interne (F. I) et l’externe (F. II). Dans la tranchée 3, trois tronçons de fossés ont été identifiés et seront sondés en 2009.

7Le très abondant mobilier recueilli, provenant pour les deux tiers du fossé I, est d’une exceptionnelle richesse pour la petite surface excavée. Il comprend plus de quatre mille tessons, près de 35 kg de matériel lithique, de l’industrie en os, des éléments de parure et un grand nombre d’ossements de faune (Fig. n°1 : Coupe du fossé interne de l'enceinte néolithique). La stratigraphie du fossé I et les analyses préliminaires du mobilier montrent au moins deux phases d’occupation du site, bien individualisées et toutes deux attribuables au Néolithique récent. La phase ancienne semble se rapporter au Matignons, inconnue à ce jour au nord de l’Augoumois, ou à une déclinaison locale de cette culture (empreinte de vannerie, décor de doubles cupules, vases à épaulement, armatures de flèches triangulaires) alors que la phase récente renvoie au groupe culturel Vienne-Charente de la fin du Néolithique récent (céramiques à fond plat de facture grossière, armatures tranchantes Sublaines), connu uniquement en contexte funéraire dans ce secteur à l’exception de l’éperon des Coteaux de Coursac à Balzac, fouillé en 2000 et 2001 par Catherine Louboutin.

8La conservation exceptionnelle des structures internes et du mobilier, ainsi que la présence d’une stratification interne au Néolithique récent du haut cours de la Charente, font du site de Bellevue un site de référence pour le Néolithique du Centre-Ouest. La poursuite des opérations que nous souhaitons mener sera axée sur les modalités d’occupation du site, en poursuivant l’exploration de l’intérieur de l’enceinte, et sur les comparaisons entre le mobilier de Bellevue et celui de la nécropole de Chenon qui présente des affinités typotechnologiques indéniables.

9 (Ard, Vincent. 2008)

10 (Ard, Vincent ; Louboutin Catherine et al. 2008)

11 (Louboutin, Catherine ; Ard, Vincent et al. 2008)

12ARD Vincent

Haut de page

Bibliographie

Ard, Vincent. 2008 : Traditions techniques et savoir-faire céramiques au Néolithique récent dans le centre-ouest de la France : le cas des sites d'habitat attribués au Vienne-Charente, Bulletin de la Société préhistorique française, t. 105, n° 2, p. 345-369.

Louboutin, CatherineArd, Vincentet al.. 2008 : Leugny « La Croix » (Vienne) : une enceinte néolithique des bords de Creuse, Bulletin des amis du musée de préhistoire du Grand-Pressigny, t. 59, p. 15-29.

Ard, VincentLouboutin, Catherineet al.. 2008 : Le Chemin Saint-Jean à Authon-Ebéon (Charente-Maritime) : un habitat du Néolithique récent, Bulletin de liaison et d'Information de l'association des archéologues du Poitou-Charentes, t. 37, p. 9-20.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Coupe du fossé interne de l'enceinte néolithique

Fig. n°1 : Coupe du fossé interne de l'enceinte néolithique

Auteur(s) : Ard, Vincent (Autre). Crédits : Ard, Vincent (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Coupe du fossé interne de l'enceinte néolithique
Crédits Auteur(s) : Ard, Vincent (Autre). Crédits : Ard, Vincent (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/919/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 593k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Vincent Ard, « Chenommet – Bellevue, Les Grands Champs », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 17 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/919

Haut de page

Responsable d'opération

Vincent Ard

Autre

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals