Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201674 – Haute-SavoieChens-sur-Léman – Rue des Chenett...

2016
74 – Haute-Savoie

Chens-sur-Léman – Rue des Chenettes, Les Puenais 2

Fouille préventive (2016)
Responsable d’opération : Julien Mantenant

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Acter Archéologie

Texte intégral

1L’opération de fouille préventive Les Puenais 2, rue des Chenettes a été prescrite par le SRA à la suite d’un diagnostic archéologique suscité par un projet de lotissement (C. Landry, Inrap). D’une superficie de 3 000 m2, la zone de fouille prescrite par le SRA se situe dans un ancien terrain agricole légèrement déclive vers l’ouest, à une centaine de mètres à l’est du bourg de Chens-sur-Léman et à 500 m de la rive sud du lac Léman.

2Au total, 99 faits ont été identifiés. Il s’agit exclusivement de structures en creux dont la partie supérieure a systématiquement disparu, détruite par l’érosion et les travaux agricoles postérieurs à l’occupation.

3En l’état actuel des données (post-fouille en cours), la majorité des faits paraît rattachée à une phase d’occupation couvrant le début du Moyen Âge (vie-viiie s.), les éléments de mobilier plus anciens identifiés sur le site (Antiquité) paraissant résiduels. Pour autant, au sein de cette grande période d’occupation, on relève plusieurs phases d’aménagements.

4L’occupation du haut Moyen Âge semble structurée autour d’une vaste dépression naturelle allongée, d’axe nord-ouest – sud-est et légèrement incurvée vers l’est (ST1035 ; 67 m x 5/12 m). Peu profonde (< 0,30 m) et aux contours irréguliers, elle entaille le substrat morainique. Préexistant à l’occupation du haut Moyen Âge, cette dépression semble reliée au sud à un thalweg d’axe est-sur-est – ouest-nord-ouest à peine perceptible en surface de la parcelle agricole avant l’intervention archéologique. ST1035 se poursuit en amont, vers le nord-est, au-delà de l’emprise de la fouille. Un niveau peu épais fait de cailloux et de fragments de terre cuite architecturale a été aménagé sur le fond de ST1035, vraisemblablement dans le double but d’assainir cette dépression et de constituer un niveau de circulation.

5Plusieurs trous de poteaux, petites et grandes fosses (3 < 9 m ; FS1005, FS1234, FS1260, FS1276) ont été creusés en périphérie ou dans cette dépression, formant spatialement deux ensembles de structures au centre et au nord de ST1035. Plusieurs structures de l’ensemble nord ont livré des éléments de mobilier céramique du début du haut Moyen Âge. FS1260 paraît antérieure à l’aménagement du niveau d’assainissement. En revanche, l’installation des autres structures, tout du moins celles situées dans l’emprise de ST1035, est postérieure à la mise en place du niveau d’assainissement, qu’elle recoupe, mais antérieure à la formation du niveau de colluvions scellant le comblement de ST1035.

6La fonction des grandes fosses reste incertaine, exceptée dans le cas de FS1276, qui pourrait correspondre à un point d’eau potentiellement aménagé au centre de la dépression pour, à la fois drainer la dépression et récupérer les eaux de ruissellement. De la même manière, l’interprétation des autres structures en creux reste délicate, au regard notamment de leur distribution assez aléatoire, excepté dans le cas des faits FS1013 à FS1017 et FS1199, qui pourraient dessiner le plan d’un petit bâtiment sur poteaux porteurs en limite nord-ouest de ST1035.

7Trois fossés ont été identifiés au sud-est de ST1035. De petit gabarit (< 1 m x 0,40 m) et d’axe nord-est – sud-ouest, ils présentent tous un pendage sud-ouest. FO1041 est connecté à la dépression ST1035 et pourrait avoir eu pour fonction de drainer cette dernière. Par ailleurs, un aménagement bâti en pierre et destiné à permettre sa traversée a été identifié dans le fossé FO1098 (ST1346). Enfin, la troisième structure fossoyée (FO1205) présente des indices de recreusement.

8Un bâtiment sur poteaux porteurs de plan quadrangulaire (env. 8 x 7 m) a été aménagé au sud-est de la dépression ST1035, à l’emplacement de FO1098 qui est alors déjà comblé lors de l’installation de l’édifice. Plusieurs structures annexes semblent lui être associées, dont un possible édifice sur poteaux porteurs plus petit (1,5 × 3 m ?). Ces aménagements pourraient correspondre aux vestiges d’un habitat, auquel il faudrait peut-être associer les rejets domestiques (vidange de foyer, terre cuite architecturale) identifiés en particulier dans le comblement de FO1205 et de FS1073, en périphérie de cet ensemble. Aucun élément ne permet à ce jour de le dater avec relative certitude. Il est potentiellement associé à l’occupation du haut Moyen Âge. Il en est de même de la structure ST1067, située en limite ouest de l’emprise. Cette dernière a été partiellement dégagée. De plan vraisemblablement quadrangulaire (dim. min. : 7,20 x 3 m), ST1067 a été installée dans une fosse d’installation peu profonde. Elle est formée d’un niveau de cailloutis sur lequel repose un niveau de sol peu épais, recouvert, durant une seconde phase d’aménagement, d’une série de couche (sédiments fins et niveau de cailloux), destinée peut-être à surélever le niveau de base et partiellement détruites par les labours. En toute hypothèse, il pourrait s’agir là encore d’une unité d’habitat ou d’une structure annexe (?) attribuable à la phase d’occupation du haut Moyen Âge.

9Outre ces vestiges, un certain nombre d’autres structures demeurent non datées. Enfin, quelques faits sont attribués à la période contemporaine (drains, fosses de plantation ?). Dans l’ensemble, en l’état actuel de l’étude, l’occupation du début du haut Moyen Âge identifiée aux Puenais 2 pourrait correspondre à une occupation rurale structurée autour d’une légère dépression et organisée en deux ou trois pôles, au regard de la distribution des vestiges conservés.

Haut de page

Bibliographie

Landry C. 2015 : Chens-sur-Léman (Haute-Savoie, Rhône-Alpes) les Puenais 2, rue des Chenettes, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julien Mantenant, « Chens-sur-Léman – Rue des Chenettes, Les Puenais 2 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 18 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/91983

Haut de page

Auteur

Julien Mantenant

Acter archéologie

Haut de page

Responsable d’opération

Julien Mantenant

Acter archéologie

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search