Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201674 – Haute-SavoieSixt-Fer-à-Cheval – Abbaye, le cl...

2016
74 – Haute-Savoie

Sixt-Fer-à-Cheval – Abbaye, le cloître et l’aile orientale

Fouille programmée (2016)
Responsable d’opération : Sidonie Bochaton

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université Lumière Lyon 2

Bochaton S. 2016 : Abbaye de Sixt, le cloître et l’aile orientale, Sixt-Fer-à-Cheval, rapport final d’opération.

Texte intégral

1Le site de l’abbaye augustinienne de Sixt, situé dans la commune de Sixt-Fer-à-Cheval en Haute-Savoie, a bénéficié dernièrement de plusieurs interventions archéologiques menées dans le cadre des projets européens « Phénix » et « Ethnologia ». Toutefois, ces interventions avaient été concentrées sur la parcelle sud, alors que la parcelle nord, propriété de la commune, demeurait non-étudiée.

2L’étude du site a été reprise en 2015, dans le cadre d’une thèse en archéologie médiévale dirigée par A. Baud (Lyon 2). Un premier sondage avait révélé les fondations de la chapelle latérale, probablement dédiée à saint Jacques, et construite dans la seconde moitié du xve s. contre le chœur de l’église, ainsi qu’un cimetière paroissial antérieur. En 2016, une fouille de plus grand ampleur, constituée de trois nouveaux sondages, a pris place autour des murs du clocher, à l’emplacement supposé de l’ancien cloître et de l’ancienne aile orientale. Les objectifs principaux étaient de préciser le plan et le phasage de l’abbaye, ainsi que de définir la localisation de la salle capitulaire. Comme en 2015, il a été nécessaire de vider le drain datant du milieu des années 1990 le long du mur sud de la nef et du mur ouest du clocher. Il a toutefois été impossible de le vider le long du mur sud du clocher. En revanche, l’absence de sépultures contemporaines a permis d’atteindre immédiatement les maçonneries de l’ancienne abbaye.

3Le premier sondage implanté à l’angle de l’église et du clocher a révélé les emplacements des galeries septentrionale et orientale du cloître. Le mur de la galerie est apparaît comme la continuité de celui qui avait été identifié dès 2013 par Laurent d’Agostino. Le même mur a également été retrouvé au fond du second sondage. Un niveau de sol (762,42 m NGF), en lieu avec ce mur, et des sépultures ont été retrouvées dans cette galerie orientale. Dans l’angle nord-est, un massif de maçonnerie, postérieur et fonctionnant avec deux ouvertures modernes se trouvant dans le mur sud de l’église et le mur ouest du clocher (764,73 m NGF), a condamné la circulation entre les deux galeries du cloître. Aucun aménagement permettant de passer du niveau du cloître au niveau de l’église n’a été identifié. En revanche, un fragment de noyau d’escalier en vis a été trouvé dans une couche de démolition.

4Le troisième sondage a permis de confirmer que les murs 1004 et 1007 se prolongeaient vers le nord et formaient l’aile orientale du monastère. Deux états ont été clairement identifiés. Le premier consiste en une pièce unique mesurant 6,32 m de largeur hors-œuvre. Le mur 3001, séparant cette pièce du cloître, était percé d’une porte mesurant minimum 1,35 m de largeur et d’une baie mesurant 1,88 m de largeur, dont les piédroits en tuf et le négatif de pilier central rappellent fortement la baie remployée dans le mur de soutènement de la seconde moitié du xixe s. (D’Agostino 2015). Ce dispositif et sa localisation permettent d’identifier cette pièce à l’ancienne salle capitulaire incendiée en 1680. Après le sinistre, le niveau de sol, initialement situé à 763,03 m NGF, est surélevé de 1,2 m et un nouveau mur vient doubler 3001, réduisant ainsi la largeur de la galerie du cloître et augmentant de 0,8 m celle de la salle. Un pilier central, situé dans l’axe de la retombée de la voûte 1142 identifié dans la façade nord de l’aile sud du carré claustral, suggère que cette probable salle capitulaire moderne était couverte de quatre voûtes soutenues au centre par un pilier ou une colonne. Un niveau de plancher, clairement associé à la base du pilier, a également été retrouvé.

5L’ensemble de ces bâtiments, cloître et aile orientale, a été détruit en 1867.

Fig. 1 – Emplacement de la fouille 2016

Fig. 1 – Emplacement de la fouille 2016

Cliché : S. Bochaton (université Lumière Lyon 2).

Fig. 2 – Intersection des galeries nord et est du cloître

Fig. 2 – Intersection des galeries nord et est du cloître

Cliché : S. Bochaton (université Lumière Lyon 2).

Fig. 3 – Mur de la salle capitulaire avec porte

Fig. 3 – Mur de la salle capitulaire avec porte

Cliché : S. Bochaton (université Lumière Lyon 2).

Haut de page

Bibliographie

Bochaton S. 2015 : Abbaye de Sixt, rapport final d’opération.

D’Agostino L. 2013 : Abbaye de Sixt. Sixt-Fer-à-Cheval. Haute-Savoie. Étude archéologique préalable, rapport final d’opération archéologique, Balma, Hadès.

D’Agostino L. 2015 : Abbaye de Sixt. Les bâtiments conventuels. Sixt-Fer-à-Cheval, rapport final d’opération, Balma, Hadès.

Jouneau D. 2015 : Sixt-Fer-à-Cheval. L’abbaye. Le bourg, rapport final d’opération archéologique, Chaponnay, Archeodunum.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Emplacement de la fouille 2016
Crédits Cliché : S. Bochaton (université Lumière Lyon 2).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/92179/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M
Titre Fig. 2 – Intersection des galeries nord et est du cloître
Crédits Cliché : S. Bochaton (université Lumière Lyon 2).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/92179/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 147k
Titre Fig. 3 – Mur de la salle capitulaire avec porte
Crédits Cliché : S. Bochaton (université Lumière Lyon 2).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/92179/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 865k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sidonie Bochaton, « Sixt-Fer-à-Cheval – Abbaye, le cloître et l’aile orientale » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 27 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/92179

Haut de page

Auteur

Sidonie Bochaton

Université Lumière Lyon 2

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Sidonie Bochaton

Université Lumière Lyon 2

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search