Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201674 – Haute-SavoieThonon-les-Bains – Avenue de Sain...

2016
74 – Haute-Savoie

Thonon-les-Bains – Avenue de Saint-Disdille

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Wandel Migeon

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Migeon W. 2016 : Thonon-les-Bains (Haute-Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) avenue de Saint-Disdille, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Une opération de diagnostic archéologique a été effectuée sur l’emprise d’un projet de construction de sept bâtiments, pour un total de 107 logements, avenue de Saint-Disdille à Thonon-les-Bains. Le terrain, objet du diagnostic se situe à la sortie de la ville de Thonon-les-Bains, au sein du delta de la Dranse, contre le parc du château de Ripaille, dans un environnement archéologique dense. Sept tranchées de sondages ont été réalisées sur l’emprise des parcelles couvrant une surface de 15 027 m2. Chaque sondage a fait l’objet d’une évaluation fine, nécessitant l’ouverture de fenêtres complémentaires afin d’identifier la nature des vestiges (structuration et chronologie). 9,74 % de la surface totale du projet a été diagnostiquée.

2Des paléochenaux naturels ont été recoupés. Un examen de photographies aériennes émanant de l’IGN en 1984 révèle la présence de nombreux chenaux anastomosés répartis sur l’ensemble du delta. Prise dans l’infrarouge proche, ces documents révèlent l’extension considérable de ces chenaux en un vaste réseau interconnecté. On retrouve notamment les chenaux recoupés lors des sondages. À partir de ces observations, on peut supposer qu’un événement exceptionnel de grande ampleur a affecté le delta de la Dranse, à une période comprise entre la fin du Tardiglaciaire et l’Holocène récent, des fragments de céramiques protohistoriques ayant été découverts au-dessus d’un de ces chenaux.

3D’un autre côté, la découverte de fossés et de fosses remplis de galets se rapporteraient à des pratiques viticoles. L’hypothèse d’un brassage de l’ensemble du profil lié à l’édification de buttes est alors envisagée. Cette pratique semble être sophistiquée. Elle pourrait correspondre à la méthode de culture dite « sur ados ». Elle est matérialisée par des rangées parallèles de buttes de terre, séparées par des fossés drainants, eux-mêmes raccordés à des fosses à galets faisant fonction de puits perdus. Elles évacueraient ainsi directement l’eau pluviale dans la terrasse fluvio-glaciaire. Les rares vestiges associés à ces structures permettent de les attribuer à l’époque moderne.

Fig. 1 – Plan du sondage

Fig. 1 – Plan du sondage

DAO : S. Couteau, W. Migeon (Inrap).

Fig. 2 – Fosse à galets F8 située à l’extrémité orientale de la tranchée 300

Fig. 2 – Fosse à galets F8 située à l’extrémité orientale de la tranchée 300

Cliché : équipe de fouille.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan du sondage
Crédits DAO : S. Couteau, W. Migeon (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/92223/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 305k
Titre Fig. 2 – Fosse à galets F8 située à l’extrémité orientale de la tranchée 300
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/92223/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 236k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Wandel Migeon, « Thonon-les-Bains – Avenue de Saint-Disdille » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/92223

Haut de page

Auteur

Wandel Migeon

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Wandel Migeon

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search