Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201674 – Haute-SavoieHabitat médiéval urbain en Haute-...

2016
74 – Haute-Savoie

Habitat médiéval urbain en Haute-Savoie

Prospection thématique (2016)
Responsable d’opération : Loïc Benoit

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de la Haute-Savoie

Benoit L. 2016 : Habitat médiéval en Haute-Savoie, inventaire et état des lieux, rapport final d’opération : prospection et inventaire, 2 vol.

Texte intégral

1L’opération de cette année s’inscrit dans le cadre de deux éléments bien distincts. Tout d’abord, elle fait partie intégrante d’une thèse de doctorat en cours, portant sur l’évolution de l’habitat au Moyen Âge dans l’ancien diocèse de Genève, et dirigée conjointement par Élisabeth Sirot et Jean-Michel Poisson. Ensuite, elle se veut dans la continuité directe des prospections castrales, réalisées pour le projet européen AVER « Des montagnes de châteaux », qui avaient permis le recensement, entre 2010 et 2012, des principaux sites castraux hauts savoyards.

2Le territoire de la Haute-Savoie correspond, au Moyen Âge, et dans ses grandes lignes, à l’ancien diocèse de Genève. Ce dernier dépasse légèrement sur la Suisse, la Savoie et l’Ain. Cette aire géographique importante se partage entre trois grandes familles seigneuriales rivales, à savoir les comtes de Savoie, les comtes de Genève ainsi que les sires de Faucigny. Aussi, de nombreux conflits historiques entre ces pouvoirs viendront ponctuer le bas Moyen Âge, ce qui donne à ce territoire un potentiel de recherches historiques et archéologiques important.

3L’intérêt pour les recherches sur les châteaux apparaît relativement tôt, à la fin du xixe s., avant de connaître son point d’orgue aux xxe et xxie s. Ainsi, de nombreuses monographies et études sur les fortifications vont voir le jour. Néanmoins, les bourgs associés à ces forteresses ainsi que l’habitat civil et urbain ne connaîtront pas le même engouement. Aussi, l’habitat médiéval urbain haut-savoyard reste peu connu. Pour cela, nous avons entrepris cette année une prospection centrée sur cet aspect. Cette prospection avait un objectif simple : dresser un inventaire ainsi qu’un état des lieux de l’habitat médiéval à travers un corpus de huit sites (Alby-sur-Chéran, Allinges-Neuf et Vieux, Bonne-sur-Menoge, Cusy, Féternes, Hauteville-sur-Fier, La Roche-sur-Foron). Si le projet européen précédemment mentionné a réalisé un travail important sur les châteaux eux-mêmes, les bourgs et les maisons présentes n’ont été que peu abordées. Notre recherche se veut donc un complément de données (fig. 1).

Fig. 1 – Place centrale d’Alby-sur-Chéran

Fig. 1 – Place centrale d’Alby-sur-Chéran

Cliché : L. Benoit (DAHS, université Lumière Lyon 2, Ciham).

4Trois axes de recherches ont guidé notre travail :

  • Dans un premier temps, il s’agissait de définir les villes par leurs caractéristiques générales, les sources connues et les vestiges apparents. Ce travail a alors été complété par une analyse du tissu urbain au travers des anciens cadastres.
  • Le deuxième axe de travail concernait la réalisation d’un inventaire et d’un état des lieux du patrimoine médiéval urbain. Il s’agissait ici de référencer, photographier, mesurer, caractériser toutes les formes architecturées présentant des caractéristiques anciennes. Nous voulions créer un outil permettant une meilleure connaissance du patrimoine ancien présent dans chacun de ces sites.
  • Enfin, en dernier lieu, nous avons voulu réaliser un essai de typochronologie de ces formes d’habitat sur la base des données recueillies.

5Ainsi, pour cette prospection, huit sites anciens ont été caractérisés et ont mis en exergue le caractère dominant des installations de bourgs spontanés aux pieds des châteaux sur les villes neuves ou les héritages antiques. Pas moins de 410 parcelles bâties ont pu être caractérisées. Leur observation a permis de montrer les différentes évolutions du tissu urbain inhérentes au temps, mais aussi d’attribuer une typologie du parcellaire. Aussi, la parcelle quadrangulaire classique domine le paysage urbain. Par ailleurs, apparaît dans ce tissu une régularisation des parcelles dès l’agrandissement important d’un site. Grâce à cette approche, nous avons mis en évidence le caractère médiéval de certaines villes ne possédant pas ou peu de vestiges. De même, nous avons pu nous apercevoir que les centres urbains n’ont, au final, que peu évolué depuis le Moyen Âge sur les huit sites concernés. Pour ce qui est de l’habitat ancien conservé, ce sont 365 formes architecturées qui ont pu être cataloguées. Ces dernières, essentiellement tirées des façades extérieures des bâtiments, offrent un corpus relativement varié. Malheureusement, il en ressort que peu de vestiges antérieurs à la fin du xive s. sont observables, ce qui nous laisse un paysage urbain essentiellement tiré de la toute fin du Moyen Âge (fig. 2). Enfin, un essai de typologie a été mis en place. Toutefois, le manque de données et de datations nous a grandement limités pour cette expérimentation. Celle-ci sera complétée ultérieurement grâce aux données supplémentaires acquises dans le cadre doctoral.

Fig. 2 – Façade du xvie s. à La Roche-sur-Foron

Fig. 2 – Façade du xvie s. à La Roche-sur-Foron

Cliché : L. Benoit (DAHS, université Lumière Lyon 2, Ciham).

6Les résultats obtenus cette année montrent un potentiel de recherche assez grand concernant l’habitat urbain médiéval au sein de ce département malgré un état ancien assez discret. Toutefois, nous avons, pour ces huit sites, une bonne idée de l’évolution urbaine locale, certains lieux ayant laissé leurs places pour d’autres.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Place centrale d’Alby-sur-Chéran
Crédits Cliché : L. Benoit (DAHS, université Lumière Lyon 2, Ciham).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/92239/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 302k
Titre Fig. 2 – Façade du xvie s. à La Roche-sur-Foron
Crédits Cliché : L. Benoit (DAHS, université Lumière Lyon 2, Ciham).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/92239/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 449k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Loïc Benoit, « Habitat médiéval urbain en Haute-Savoie » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 20 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/92239

Haut de page

Auteur

Loïc Benoit

DAHS, université Lumière Lyon 2, Ciham

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Loïc Benoit

DAHS, université Lumière Lyon 2, Ciham

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search