Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201669M – Métropole de LyonLyon (2e) – Reconversion du site ...

2016
69M – Métropole de Lyon

Lyon (2e) – Reconversion du site de l’Hôtel-Dieu (tranche 9E), zone sud, bâtiments C, E, F, G, J, T

Opération préventive de diagnostic (2015-2016)
Responsable d’opération : Olivia Puel

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ville de Lyon

Puel O. 2016 : Reconversion du site de l’Hôtel-Dieu, tranche 9 E, zone sud, 1 place de l’Hôpital, 69002 Lyon, rapport de diagnostic d’archéologie préventive, Lyon, SAVL.

Texte intégral

1La reconversion du site prévoit la réhabilitation des bâtiments existants (62 000 m2), classés au titre des monuments historiques depuis 2011, et la construction de nouveaux bâtiments (10 000 m2). Depuis son démarrage, elle a fait l’objet de plusieurs opérations préventives de diagnostic ou de fouille, réalisées par le Service archéologique de la ville de Lyon. La tranche 9E zone sud englobe les bâtiments localisés au sud de l’église ; elle concerne précisément les sous-sols des bâtiments A et T, C, F, B et E, G et J, qui se répartissent autour de la cour du Midi, de la cour Bonnet et de la cour de la Chaufferie (fig. 1). Les bâtiments de façade donnant sur le quai Jules-Courmont sortent du cadre de l’opération (caves A2, B1, B2 et B3).

Fig. 1 – Localisation des caves

Fig. 1 – Localisation des caves

DAO : C. Sanchez, C. Ybard (SAVL).

2Les sondages prévus dans les caves A1, C1 et C2 ont été annulés en raison de l’épaisseur inattendue des dalles de béton, qui couvraient toute la profondeur des aménagements. Les surveillances programmées dans les caves A3, F1, E2, E3 et J1 n’ont fait apparaître que des remblais, pour la plupart d’époque moderne ou contemporaine. Les sondages réalisés dans les caves T1, E1, G1 et G2 ont révélé des vestiges antiques et/ou modernes, sur une épaisseur maximale de 0,30 m.

3Le terrain naturel est présent sur le site sous la forme de la grave du Rhône et/ou des limons verts de débordements. Il a été atteint dans les caves en quatre points : dans la cave F1 à 164,15 m NGF, dans la cave E1 à 164,20 m NGF, dans la cave G1 entre 163,60 et 163,80 m NGF et, enfin, dans la cave G2 à 163,50 m NGF.

4Des niveaux antiques ont été mis au jour dans les quatre caves concernées par les sondages, mais ils se limitent à un remblai résiduel dans la cave E1. Les structures observées dans la cave T1 relèvent de trois phases distinctes, mais appartenant au même horizon chronologique. Aux deux premières phases appartiennent un mur, représenté par sa tranchée de récupération, et plusieurs niveaux de sol, en terre battue ou en cailloutis, qui attestent d’une occupation franche ; à la dernière phase appartiennent des remblais et des structures en creux (fossés), qui témoignent d’une occupation plus lâche (fig. 2). Le mobilier céramique et les enduits peints permettent de placer ces phases dans le premier tiers du ier s. apr. J.-C. Les fragments d’enduit peint possèdent exactement les mêmes couches de mortier que ceux qui proviennent de la cour du Midi (Ardouin 2020), ce qui suggère leur appartenance à un même habitat. Les niveaux antiques mis au jour dans les caves G1 et G2 consistent en des niveaux de circulation en cailloutis, installés, à l’ouest, sur les limons naturels et, à l’est, sur un remblai anthropique et associés, à l’ouest seulement, à deux fossés creusés dans les limons (fig. 3). L’interprétation de ces niveaux reste sujette à caution : simples sols, chemins ? Leur datation est postérieure au iie s., d’après le matériel céramique.

Fig. 2 – Cave T1, sondage SD 4 : vue générale montrant successivement la tranchée de récupération d’un mur disparu et plusieurs niveaux de sol coupés par un large fossé

Fig. 2 – Cave T1, sondage SD 4 : vue générale montrant successivement la tranchée de récupération d’un mur disparu et plusieurs niveaux de sol coupés par un large fossé

Cliché : O. Puel (SAVL).

Fig. 3 – Cave G1, sondage SD 3 : vue générale du sol et du fossé ouest

Fig. 3 – Cave G1, sondage SD 3 : vue générale du sol et du fossé ouest

Cliché : O. Puel (SAVL).

5Les vestiges d’époque moderne correspondent essentiellement à des aménagements intérieurs réalisés dans les caves de l’hôpital : sols de terre battue ou de mortier, soubassements de meubles ou d’étagères de stockage, chemins de dalles pour faciliter le transport des denrées. Il faut néanmoins signaler la présence, dans la cave E1, d’un mur en pierres dorées qui, à en croire son désaxement par rapport à la cave elle-même, appartenait vraisemblablement à une maison du Bourgchanin et qui a servi, après son dérasement, de fondation au mur sud de la cave.

Haut de page

Bibliographie

Ardouin S. 2020 : Reconversion du site de l’Hôtel-Dieu, tranche 6, cour de la pharmacie, 1 place de l’Hôpital, 69002 Lyon, rapport de fouille d’archéologie préventive, Lyon, SAVL, 12 vol.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Localisation des caves
Crédits DAO : C. Sanchez, C. Ybard (SAVL).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93078/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 843k
Titre Fig. 2 – Cave T1, sondage SD 4 : vue générale montrant successivement la tranchée de récupération d’un mur disparu et plusieurs niveaux de sol coupés par un large fossé
Crédits Cliché : O. Puel (SAVL).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93078/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 92k
Titre Fig. 3 – Cave G1, sondage SD 3 : vue générale du sol et du fossé ouest
Crédits Cliché : O. Puel (SAVL).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93078/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 67k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivia Puel, « Lyon (2e) – Reconversion du site de l’Hôtel-Dieu (tranche 9E), zone sud, bâtiments C, E, F, G, J, T » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/93078

Haut de page

Auteur

Olivia Puel

Service archéologique de la Ville de Lyon

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Olivia Puel

Service archéologique de la Ville de Lyon

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search