Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201673 – SavoieAix-les-Bains – Sous Choudy, chem...

2016
73 – Savoie

Aix-les-Bains – Sous Choudy, chemin des Eaux-Vives

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Grégoire Ayala

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Ayala G. 2016 : Aix-les-Bains (Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) sous Choudy, chemin des Eaux-Vives, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

132 sondages ont été ouverts sur l’emprise d’un terrain destiné à la création de logements d’habitation sur le territoire de la commune d’Aix-les-Bains. Ce projet couvre quelque 14 532 m2 de terrain, sur une parcelle à vocation agraire (prairie).

2Les résultats du diagnostic apportent leur lot d’informations sur les modalités d’occupation du site appréhendé. L’intervention a mis en évidence une occupation dont les caractéristiques sous-entendent les contraintes du milieu, car, en effet, la stratigraphie relevée a contribué à distinguer les processus naturels impliqués dans la formation du site. Les deux pôles les plus marquants de la stratification observée peuvent se définir en deux grands ensembles sédimentaires simplifiés constitués, l’un d’alluvions caillouteuses, au nord, qui sont formées de galets parfois de blocs arrondis emballés dans une matrice de sables grossiers blancs gris et, l’autre, d’un horizon limoneux au sud est composé de limons peu argileux, jaune clair, compact.

3Sous ces dépôts, un niveau anthropique contenant des artefacts parfois roulés datés de la période gallo-romaine, atteint à une cote d’altitude assez profonde (parfois jusqu’à 1,50 m ou 2 m), a été identifié et localisé sur presque toute la surface du terrain, mais il semble plus développé sur la berge méridionale du ruisseau au sud du terrain. Difficile à interpréter en raison des limites techniques de l’observation, ce niveau peut être identifié à un paléosol fossilisé par les crues torrentielles du Sierroz. Il est tentant de rapprocher ces recouvrements d’une dynamique torrentielle matérialisée par d’épais recouvrement graveleux et limoneux, certainement très destructeurs des niveaux sous-jacents, des conditions climatiques du Petit Âge Glaciaire survenu en Europe de la fin du Moyen Âge à la fin de la période moderne.

Fig. 1 – Le Sierroz actuel construisant toujours un cône graveleux à sa confluence avec le lac du Bourget

Fig. 1 – Le Sierroz actuel construisant toujours un cône graveleux à sa confluence avec le lac du Bourget

Vue du l’est.Cliché : J. Faletto, O. Franc (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Le Sierroz actuel construisant toujours un cône graveleux à sa confluence avec le lac du Bourget
Légende Vue du l’est.Cliché : J. Faletto, O. Franc (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93453/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 196k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Grégoire Ayala, « Aix-les-Bains – Sous Choudy, chemin des Eaux-Vives » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 02 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/93453

Haut de page

Auteur

Grégoire Ayala

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Grégoire Ayala

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search