Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201673 – SavoieBessans – Le Rocher du Château

2016
73 – Savoie

Bessans – Le Rocher du Château

Relevé d’art rupestre (2016)
Responsable d’opération : Claudia Defrasne
Notice rédigée avec Ludovic Bellot-Gurlet et Émilie Chalmin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Lampea (UMR 7269)

Defrasne C. 2016 : Le Rocher du Château (alt. 1750) commune de Bessans, Parc national de la Vanoise.

Texte intégral

1L’opération archéologique réalisée au Rocher du Château à Bessans en 2016 constituait la suite des recherches initiées en 2015. Il s’agissait de poursuivre l’enregistrement du site (topographie et production de modèles 3D issus de la photogrammétrie) ainsi que l’analyse des matières colorantes. Des analyses en spectroscopie Raman in situ ont ainsi été couplées à la réalisation de micro-prélèvements, qui avaient pour but l’analyse de la composition chimique du pigment isolé du substrat et des dépôts issus de l’activité de la paroi. Ces prélèvements permettent également d’appréhender la succession des pigments et dépôts naturels. Les peintures se trouvent sur, sous ou entre ces dépôts, mais il est parfois difficile d’appréhender cette stratigraphie à l’œil nu. L’observation par microscopies optique et électronique à balayage permet donc de comprendre les processus d’altération du substrat, et d’isoler la matière picturale pour identifier ces constituants caractéristiques.

2Deux micro-prélèvements ont été effectués sur des zones peintes, et un troisième sur la paroi afin de caractériser la nature du support (fig. 1). Sur ce dernier, il est possible de mettre en évidence la présence de deux phases distinctes qui se répartissent à la surface de l’échantillon : une phase majoritairement constituée de Mg, Si et Ca (type diopside) et une phase majoritairement constituée de S et Ca, sous forme de sulfate de calcium (type gypse). Ces premiers résultats confirment les hypothèses de processus d’altération de la paroi et semblent en accord avec les résultats obtenus avec la spectroscopie Raman in situ. Les prélèvements de peintures ont été réalisés après la phase de relevés photographiques et photogrammétriques. Deux cerfs stylistiquement différents ont été choisis afin d’appréhender l’hétérogénéité des figurations à la lumière de l’analyse des matières colorantes. En plus des phases naturelles décrites au sujet du premier prélèvement, il a été possible de mettre en évidence la présence de fer liée à la matière colorante présente en surface. Il est possible d’observer la morphologie très cotonneuse des oxydes de fer de taille micrométrique à la surface du grain. Ces analyses sont encore en cours.

Fig. 1 – Prélèvement de matières colorantes

Fig. 1 – Prélèvement de matières colorantes

Cliché : C. Defrasne (Lampea).

3L’analyse des matières colorantes concernait également les pigments issus des sondages archéologiques réalisés par É. Thirault en 2002. L’ensemble des analyses montre le fort pouvoir informatif de ces matières, qui se distinguent facilement, à la fois d’un point de vue morphologique et chimique.

4Au niveau des zones peintes, l’analyse Raman in situ (fig. 2) a fourni des spectres correspondant clairement à l’hématite (oxyde de fer de formule Fe2O3). D’autres éléments associés, soit au support, soit à des produits de dégradation, ont également été identifiés, notamment la whewellite, l’oxalate de calcium monohydraté (Ca(C204)H20), généralement considéré comme produit par une activité biologique liée à des champignons ou des lichens, ainsi que le diopside (CaMgSi2O6). Ce minéral est très probablement présent dans la paroi elle-même et n’est pas associé au pigment. Au cours de la campagne de mesure, des signatures Raman ont été recherchées dans les zones présentant des altérations de la paroi ou des dépôts sur celle-ci. Cependant, et malgré de très nombreux essais, dans ces zones, il n’a pas été possible d’obtenir des signatures claires des produits constituant ces « altérations ».

Fig. 2 – Analyse Raman in situ

Fig. 2 – Analyse Raman in situ

Cliché : C. Defrasne (Lampea).

Haut de page

Bibliographie

Defrasne C. 2015 : Le Rocher du Château (alt. 1750) commune de Bessans, Parc national de la Vanoise.

Thirault É. 1997 : Exploitation des roches vertes durant le Néolithique haute-Maurienne : rapport de sondage 1997 sur le site de Bessans Le Château.

Thirault É. 2002 : Le château à Bessans (Savoie) : rapport de fouille programmée campagne 2002.

Thirault É. 2003 : Le château à Bessans (Savoie) : rapport de fouille programmée campagne 2003.

Thirault É. 2006 : L’occupation préhistorique autour du lac fossile de Bessans (Savoie) : prospection thématique et sondages 2004-2006.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Prélèvement de matières colorantes
Crédits Cliché : C. Defrasne (Lampea).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93483/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 311k
Titre Fig. 2 – Analyse Raman in situ
Crédits Cliché : C. Defrasne (Lampea).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93483/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 572k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claudia Defrasne, Ludovic Bellot-Gurlet et Émilie Chalmin, « Bessans – Le Rocher du Château » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 29 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/93483

Haut de page

Auteurs

Claudia Defrasne

Lampea (UMR 7269)

Articles du même auteur

Ludovic Bellot-Gurlet

Monaris

Émilie Chalmin

Edytem

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Claudia Defrasne

Lampea (UMR 7269)

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search