Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201673 – SavoieChambéry – 10 rue Burdin

2016
73 – Savoie

Chambéry – 10 rue Burdin

Fouille préventive (2016)
Responsable d’opération : Anne-Claude Remy

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Remy A.-C. 2019 : Chambéry (Savoie, Auvergne-Rhône-Alpes) 10 rue Burdin, rapport de fouille, Bron, Inrap.

Texte intégral

1La fouille archéologique se situe sur le territoire de la commune de Chambéry, dans le département de la Savoie, au nord du territoire communal de l’agglomération, sur la colline du Lémenc. L’emprise du projet nommé 10 rue Burdin se trouve au nord-est de l’ancien couvent de la Visitation, l’actuelle église Saint-Pierre-de-Lémenc, et au pied d’un mur de limite séparant le domaine religieux du boulevard des Monts. Il fait suite à un diagnostic qui a révélé des ensembles structurés et maçonnés, dont la datation proposée était l’Antiquité (Ayala 2015).

2L’occupation est plus récente que ce qui a été supposé lors du diagnostic. L’existence de découvertes antiques à proximité avait motivé ce choix, ainsi que l’absence de plan ancien justifiant l’existence de murs au nord du couvent. Les vestiges découverts sont lacunaires, que ce soit en élévation ou en planimétrie. Il ne reste des constructions que des fondations et des tranchées de récupération.

3Certaines fondations se poursuivent au sud, au-delà de l’emprise de l’opération, et ne nous permettent ni d’appréhender les bâtiments dans leur ensemble, ni de faire le lien avec les bâtiments conventuels. Aménagée directement sur le substrat rocheux et/ou morainique, aucune occupation ancienne n’a été observée, si ce n’est du mobilier résiduel ou réemployé de la Préhistoire (lame) et de l’Antiquité (fût de colonne réutilisé dans un mur et une clochette du ier s. apr. J.‑C.). Le mobilier céramique, le verre, les objets métalliques, les tuiles et les fragments d’ardoises, issus des couches de démolition et de remblais, indiquent que les aménagements datent des périodes modernes et contemporaines. L’analyse stratigraphique, associée aux structures et au mobilier, permet de proposer trois phases chronologiques : la seconde moitié du xvie et le xviie s., le xixe et la fin du xixe s.-début xxe s. Les deux premières périodes sont liées à des constructions, la dernière à un remblai localisé au sud du projet. La majorité des structures, localisées au centre de l’emprise de fouille, sont datées de la seconde moitié du xvie et du xviie s. Il s’agit donc de restes de murs, formant un bâtiment incomplet qui se prolonge au sud. Les orientations sont multiples, mais principalement nord-sud et est-ouest. Les fondations sont situées au nord et au sud d’un mur de terrasse supposé et restitué, dont les axes privilégiés sont similaires à ceux du couvent. La fonction des constructions est impossible à déterminer en l’état. Elles semblent cependant en lien avec le couvent et ont pu faire office d’annexes.

4Deux murs de terrasse parallèles à l’est du bâtiment sont vraisemblablement datés du xixe s. par le mobilier céramique. On note la présence d’un épandage de mobilier en lien avec ces murs. La présence de murs de terrasse est justifiée par la topographie pentue de la zone concernée par l’opération.

5La fin du xixe et le début du xxe s. sont matérialisés par une démolition conséquente, localisée au sud de l’emprise de fouille, donnant un terminus post-quem à l’occupation du secteur.

Fig. 1 – Vues générales de l’emprise avant et après décapage

Fig. 1 – Vues générales de l’emprise avant et après décapage

Clichés : G. Ayala, J. Brunet, A.-C. Remy (Inrap).

Fig. 2 – Détails de F15 accolé au mur F12 et du fragment de colonnette réemployé dans le mur F13

Fig. 2 – Détails de F15 accolé au mur F12 et du fragment de colonnette réemployé dans le mur F13

Clichés : J. Brunet (Inrap).

Fig. 3 – Proposition d’interprétation au 1/500 sur fond de plan géomètre

Fig. 3 – Proposition d’interprétation au 1/500 sur fond de plan géomètre

DAO : A.-C. Remy (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Ayala G. 2015 : Chambéry (Savoie, Rhône-Alpes) 10 rue Burdin, Couvent de la Visitation, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Vues générales de l’emprise avant et après décapage
Crédits Clichés : G. Ayala, J. Brunet, A.-C. Remy (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93605/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 748k
Titre Fig. 2 – Détails de F15 accolé au mur F12 et du fragment de colonnette réemployé dans le mur F13
Crédits Clichés : J. Brunet (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93605/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 871k
Titre Fig. 3 – Proposition d’interprétation au 1/500 sur fond de plan géomètre
Crédits DAO : A.-C. Remy (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/93605/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 240k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne-Claude Remy, « Chambéry – 10 rue Burdin » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 27 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/93605

Haut de page

Auteur

Anne-Claude Remy

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Anne-Claude Remy

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search