Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201626 – DrômeSaint-Paul-Trois-Châteaux – Avenu...

2016
26 – Drôme

Saint-Paul-Trois-Châteaux – Avenue Becquerel, rue Barbière, cours des platanes, cours des Barry

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Fabien Isnard

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Isnard F. 2017 : Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme, Auvergne-Rhône-Alpes) avenue Becquerel, rue Barbière, cours des platanes, cours des Barry, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1À l’occasion de la réfection de réseaux et d’aménagements publics en périphérie de la vieille ville de Saint-Paul-Trois-Châteaux, le SRA a prescrit un diagnostic portant sur l’avenue Becquerel, la rue de Barbière, le cours des Platanes et le cours des Barry. Après une étude minutieuse de l’emprise concernée, et suivant l’implantation des réseaux préexistants, cinq sondages ont été déterminés, en accord avec les services municipaux.

2Le sondage 1, positionné à l’angle de l’avenue Becquerel et de la rue de Barbière, a révélé la présence d’une partie d’un bassin de rétention d’eau en amont d’un moulin. Les murs traités avec un enduit hydraulique (fig. 2) font vraisemblablement partie d’un aménagement lié à un moulin situé à proximité du sondage et toujours actuellement en élévation. Ce moulin est mentionné sur plusieurs cartes anciennes à partir du milieu du xviiie s., comme le montre le plan du géomètre François Vigut daté de 1750. On repère le ruisseau de La Robine, détourné et canalisé, pour passer à travers cette construction. La légende indique la présence d’une écluse à cet emplacement, et d’un moulin, appartenant à un certain Sieur Siron. Ce plan, qui détaille les installations hydrauliques de la ville, montre aussi l’origine du captage du moulin, ainsi que son canal d’évacuation et son canal de secours. On retrouve, dans les archives postérieures, ces installations répertoriées sur le plan de la ville de 1758. Le cadastre napoléonien de 1810 reprend cette construction, avec la même canalisation de ce ruisseau, transformée en bief pour l’usage du moulin. Les vestiges conservés des murs découverts pourraient représenter une partie du bassin de rétention d’eau, en amont des installations hydrauliques du moulin. Son comblement, daté par le matériel du dépotoir retrouvé jusqu’à sa base, a été fixé entre 1920 et 1930 par Alban Horry et Stéphane Brouillaud (Inrap). Il correspond à l’abandon définitif des installations liées au fonctionnement du moulin. On peut estimer la construction du moulin et de ses installations dans la première moitié du xviiie s. et son abandon de fonctionnement au début du xixe s. Ce bassin vidé a ensuite rapidement été converti en décharge au début du xxe s. Une photo aérienne de 1947 montre le moulin et ses installations connexes, certainement abandonnés à cette époque. Un échantillonnage conséquent de ce matériel a été inventorié et analysé dans cette étude.

3Le sondage 2, implanté au carrefour de la rue de Barbière, du cours des Barry et du cours des Platanes, longeait l’enceinte extérieure médiévale de la ville. Il était positionné devant la porte des Fontaines (Porta aquaria), largement documentée comme une des entrées de la ville par le nord. Ce sondage a révélé la présence d’une calade de galets (fig. 3) servant de chaussée au xixe s. sur quasiment toute sa superficie. Plusieurs murs et aménagement ont été mis au jour en relation avec cette voirie dans la partie nord du sondage. Posée sur cette calade, mais l’ayant perforée, une canalisation d’eau recouverte de dalles calcaires a été découverte (fig. 4), alimentant vraisemblablement le grand lavoir de la place du Docteur-Mathieu. Un sondage profond a été pratiqué au centre de l’emprise, à partir du niveau de la calade, révélant ses niveaux d’installation, sans la possibilité d’atteindre les niveaux naturels.

4Le sondage 3, localisé au milieu du cours des Platanes, a révélé la présence de deux autres canalisations d’alimentation d’eau datées de l’époque moderne. Leur localisation était répertoriée sur un cadastre de 1866.

5Le sondage 4, situé en haut du cours des Platanes, était négatif. II n’a révélé que la présence d’aménagements liés à la voirie à l’époque contemporaine.

6Le sondage 5, en bas du cours des Barry, avait un fort potentiel archéologique. Il était positionné sur l’ancien cardo de la ville antique à son croisement présumé avec le rempart. L’exiguïté du sondage et l’apparition rapide de la nappe phréatique n’ont pas permis de repérer d’installations liées à l’aménagement d’une porte ou d’un réseau viaire quelconque, autant lors des périodes antiques que médiévales, la rue étant fortement remaniée et criblée de réseaux enterrés depuis l’époque moderne.

Fig. 1 – Emprise du projet et implantation des sondages archéologiques

Fig. 1 – Emprise du projet et implantation des sondages archéologiques

DAO : N. Saadi (Inrap).

Fig. 2 – Mur MR 1001, mur MR 1002 : aménagements liés au moulin

Fig. 2 – Mur MR 1001, mur MR 1002 : aménagements liés au moulin

Sondage 1, vu de l’ouest.

Cliché : F. Isnard (Inrap).

Fig. 3 – Canalisation (CN2015) et calade (VO2005)

Fig. 3 – Canalisation (CN2015) et calade (VO2005)

Sondage 2.

Clichés : F. Isnard (Inrap).

Fig. 4 – CN2015 (canalisation)

Fig. 4 – CN2015 (canalisation)

Sondage 2.

Clichés : F. Isnard (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Emprise du projet et implantation des sondages archéologiques
Crédits DAO : N. Saadi (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94450/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 440k
Titre Fig. 2 – Mur MR 1001, mur MR 1002 : aménagements liés au moulin
Légende Sondage 1, vu de l’ouest.
Crédits Cliché : F. Isnard (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94450/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 138k
Titre Fig. 3 – Canalisation (CN2015) et calade (VO2005)
Légende Sondage 2.
Crédits Clichés : F. Isnard (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94450/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 272k
Titre Fig. 4 – CN2015 (canalisation)
Légende Sondage 2.
Crédits Clichés : F. Isnard (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94450/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 230k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fabien Isnard, « Saint-Paul-Trois-Châteaux – Avenue Becquerel, rue Barbière, cours des platanes, cours des Barry » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 08 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/94450

Haut de page

Auteur

Fabien Isnard

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Fabien Isnard

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search