Navigation – Plan du site
2008

Vivonne – Champs du Pont de Maupet

Responsable(s) des opérations : Éric Philippe
Notice rédigée par : Éric Philippe

Entrées d’index

Chronologique :

Antiquité

Sujets :

voie

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204631

Date de l'opération : 2008 (SU)

1Le projet de raccordement au gaz du centre pénitentiaire de Vivonne prévoyant d’implanter la conduite en bordure du chemin rural n° 1, traditionnellement reconnu comme reprenant le tracé de la voie romaine Poitiers-Angoulême, un suivi archéologique des travaux à été réalisé à la demande du service régional de l’Archéologie. Il s’est déroulé du 4 au 7 novembre 2008.

2Préalablement aux travaux, une série de sept sondages a été réalisée sur le tracé projeté de la conduite de gaz (parcelles ZA 9, 10, 12 et 13 du cadastre actuel), en bordure sud du chemin rural. Les fenêtres ainsi ouvertes ont permis d’identifier, à une vingtaine de centimètres en moyenne, une voie plus ancienne désaxée par rapport au chemin actuel : ce dernier ne recoupe le tracé antérieur qu’au sud de la route d’accès à la prison. Au nord, l’axe ancien se situe très vraisemblablement à l’ouest du chemin actuel comme en témoigne la forte densité de pierres observable sur une bande d’une vingtaine de mètres de large dans la parcelle ZA 133.

3L’emprise du projet n’a pas permis d’observer une section complète de la voirie. Néanmoins, une portion d’une largeur de 4 m à partir de la bordure sud de la voie a été étudiée. La bande de roulement y était composée de pierres de calcaire reposant sur un radier de blocs et de pierres de calcaire érodés. Ce dernier présente un profil convexe classique pour ce type d’aménagement. Trois larges ornières ont été reconnues en partie nord du sondage ainsi qu’au moins trois ornières plus modestes au sud. Aucun fossé bordier n'a été retrouvé à proximité de la voie, à l'instar des observations faites par A. Toledo i Mur lors du diagnostic réalisé sur les parcelles concernées par le projet de construction de la prison. La plus grande profondeur des labours en dehors de l'emprise de la voie pourrait avoir fait disparaître un tel aménagement. Malgré l'absence de mobilier archéologique, les caractéristiques de la voirie mise au jour incitent à émettre l'hypothèse qu'il s'agit des vestiges de l'axe antique.

4Le tracé de la voie ancienne ayant été précisé par les sondages préalables, une légère correction du projet a permis d'implanter la conduite de gaz à l'écart des vestiges. Le suivi du creusement de la tranchée d'installation n'a révélé aucune anomalie.

5PHILIPPE Éric

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Éric Philippe, « Vivonne – Champs du Pont de Maupet », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 24 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/945

Haut de page

Responsable d'opération

Éric Philippe

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals