Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201626 – DrômeValence – Angle rue Balthazar-Bar...

2016
26 – Drôme

Valence – Angle rue Balthazar-Baro et rue des Quatorze-Cantons

Fouille préventive (2016)
Responsable d’opération : Pascale Conjard-Réthoré

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Conjard-Réthoré P. 2019 : Valence (Drôme, Auvergne-Rhône-Alpes) angle rue Balthazar Baro, rue des quatorze cantons, rapport de fouille, Bron, Inrap.

Texte intégral

1La fouille archéologique a été réalisée en deux phases, de mai à juin 2016, puis de juillet à août 2016. Cette opération a permis de vérifier la présence de niveaux d’occupation datés entre 50 et 30 av. J.‑C. (bâtiment sur solins de bois et élévations de torchis, trous de poteaux), prémices d’une urbanisation structurée de la ville. Cette urbanisation est corroborée par un ensemble de trois structures hydrauliques (puisards-citernes), associées à des cours, elles-mêmes probablement en lien avec des bâtiments donnant sur l’actuelle rue des Quatorze-Cantons, assiette du cardo maximus, attesté à l’époque augustéenne. Les bâtiments n’ont pas été retrouvés, car détruits par le front de caves modernes donnant sur cette rue.

2Les puisards-citernes sont construits avec des blocs de granite et de grès venus de la rive droite du Rhône. Cette particularité, le granite n’étant jamais employé dans les constructions de la ville antique, interpelle quant au statut de ces structures. Tous les puisards découverts ont chacun un mode de construction différent. Celui le plus au nord, particulièrement bien construit, avec des murs montés en petit appareil sur près de 2,80 m de hauteur, ressemble à une citerne, mais l’absence de fond et d’enduit hydraulique ne permet pas de le certifier, et justifie cette appellation commode de « puisard-citerne ». Celui-ci a pu être transformé en cave, puis en pièce à activité artisanale dès le ier s., après son comblement partiel.

3Ces puisards-citernes sont en lien avec des canalisations chargées d’évacuer les eaux pluviales d’un bâtiment, ou des bâtiments, qui se développe(nt) à l’ouest de la parcelle. À partir de l’époque augustéenne s’organise, autour d’une cour à portiques et colonnades, une domus aux murs en briques de terre crue, couverts d’enduits peints. Cette maison avait probablement sa façade sur l’actuelle rue Balthazar-Baro, ancienne rue romaine observée dans les coupes de terrain de la parcelle. À l’est de la domus, les petites cours et leurs structures hydrauliques continuent d’être utilisées, vraisemblablement associées à des boutiques ou ateliers artisanaux, en façade du cardo maximus. La cour de la domus sera remplacée, dès le milieu du ier s., par un espace de jardin associé à un grand puits.

4C’est le premier puits d’époque antique retrouvé à Valence. Des traces de semelles cloutées ont été observées sur le lit de pose de sa margelle, elle-même spoliée à la fin du iie s. Le plan de cette maison est inspiré des constructions italiques. Pour au moins deux pièces, des sols de béton et graviers lissés de très belle qualité agrémentent les pièces de réception.

5Cette domus a légèrement évolué entre le début du ier et le iie s., période à laquelle la maison est abandonnée et laisse place à un terrain vague, puis à des jardins, à partir du iiie s. Le portique est se transforme alors en ruelle desservant le terrain. Des alignements d’amphores observés au nord-ouest ont pu servir de réserves de stockage. Les analyses en laboratoire du contenu de ces amphores ont permis d’y reconnaître la présence de céréales et de fragments de galettes.

6C’est à partir du xive s. que l’îlot est à nouveau occupé par des maisons qui s’implantent le long des deux rues romaines, et qui n’ont pas vraiment changé de place jusqu’à nos jours.

Fig. 1 – Puisard ou citerne 1027 vue du nord-est

Fig. 1 – Puisard ou citerne 1027 vue du nord-est

Zone 1.

Cliché : B. Sillano (Inrap).

Fig. 3 – Empreintes de caliga sur lit de pose de la margelle du puits MR3199

Fig. 3 – Empreintes de caliga sur lit de pose de la margelle du puits MR3199

Zone 3.

Cliché : P. Conjard-Réthoré (Inrap).

Fig. 1 – Amphore gauloise 4 (US 4015), en cours de fouille

Fig. 1 – Amphore gauloise 4 (US 4015), en cours de fouille

Zone 4.

Clichés : P. Joyeux (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Puisard ou citerne 1027 vue du nord-est
Légende Zone 1.
Crédits Cliché : B. Sillano (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94513/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 222k
Titre Fig. 3 – Empreintes de caliga sur lit de pose de la margelle du puits MR3199
Légende Zone 3.
Crédits Cliché : P. Conjard-Réthoré (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94513/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 308k
Titre Fig. 1 – Amphore gauloise 4 (US 4015), en cours de fouille
Légende Zone 4.
Crédits Clichés : P. Joyeux (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94513/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 478k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascale Conjard-Réthoré, « Valence – Angle rue Balthazar-Baro et rue des Quatorze-Cantons » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 10 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/94513

Haut de page

Auteur

Pascale Conjard-Réthoré

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Pascale Conjard-Réthoré

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search