Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201626 – DrômeValence – Avenue Jean-Bouin, quar...

2016
26 – Drôme

Valence – Avenue Jean-Bouin, quartier Basse Ville, projet Cité de la Gastronomie

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Michel Goy

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Goy M. 2016 : Valence (Drôme, Auvergne-Rhône-Alpes) Avenue Jean Bouin, quartier Basse Ville, projet Cité de la Gastronomie, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Le diagnostic archéologique, réalisé avenue Jean-Bouin sur les parcelles AD 520 et 575, a été prescrit dans le cadre du projet d’aménagement de la Cité de la Gastronomie. Sur ces parcelles, quatre sondages ont été ouverts dans l’emprise du Centre nautique et un dans l’église Notre-Dame de Soyons.

2Ce diagnostic a permis d’analyser le contexte sédimentaire anthropisé des berges du Rhône, avec des dépôts sableux alluviaux au-dessus de la terrasse de graviers du Rhône, qui connaît une occupation antique.

3La partie accessible aux sondages archéologiques était limitée aux abords (chevet et périphérie est) de l’église Notre-Dame de Soyons et à l’intérieur de cet édifice. À l’extérieur, ces sondages ont révélé des éléments liés à une fréquentation historique de la rive gauche du Rhône datée du bas Moyen Âge, des structures d’habitat en relation avec l’abbaye de Soyons en périphérie de l’église, des remblais d’exhaussement datés du xvie et xviiie-xixe s. et, enfin, un niveau de circulation (cour) extérieure.

4Les plans de l’abbaye Notre-Dame sont visibles sur le plan de Valence de 1651, avec des extensions à l’ouest, une construction à l’est détachée de l’église, des jardins cultivés au nord, le tout ceinturé par un mur d’enceinte. On retrouve ces dispositions sur le plan Bergeron de 1779 et partiellement sur le cadastre napoléonien, où le bâtiment nord est amputé de son extension. Dans l’édifice actuel, le chœur et le bras ouest du transept conservent leur voûtement en tuf, mais une toiture contemporaine rehaussée par un coffrage de béton protège le haut des murs. La chapelle latérale ouest du chœur, murée, est soulignée par une corniche à denticules et la baie en demi-lune qui s’ouvre au-dessus est également bouchée. Quelques fragments du décor de grisaille originale subsistent dans les ébrasements des baies orientales hautes du chœur et sur l’intrados de l’arc surbaissé précédant le chœur.

5L’église Notre-Dame conserve, dans les parties hautes des murs, les témoins d’une transformation en habitat, avec des ancrages de poutraison et de plancher, des ouvertures bouchées et des fenêtres basses dans le chevet, des placards et une porte charretière dans le mur est du faux transept. Enfin, les fondations modernes (xixe-xxe s.) d’un bâtiment appuyé contre le chevet de l’abbaye ont été dégagées.

Fig. 1 – Plan général avec implantation des sondages

Fig. 1 – Plan général avec implantation des sondages

DAO : N. Saadi (Inrap).

Fig. 2 – Vue générale du chevet de l’abbaye

Fig. 2 – Vue générale du chevet de l’abbaye

Cliché : M. Goy, S. Néré (Inrap).

Fig. 3 – Juxtaposition des fonds cadastraux de l’Atlas topographique antique de Valence

Fig. 3 – Juxtaposition des fonds cadastraux de l’Atlas topographique antique de Valence

DAO : service de l’Urbanisme, P. Sarazin, P. Conjard-Réthoré (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général avec implantation des sondages
Crédits DAO : N. Saadi (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94519/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 197k
Titre Fig. 2 – Vue générale du chevet de l’abbaye
Crédits Cliché : M. Goy, S. Néré (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94519/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 129k
Titre Fig. 3 – Juxtaposition des fonds cadastraux de l’Atlas topographique antique de Valence
Crédits DAO : service de l’Urbanisme, P. Sarazin, P. Conjard-Réthoré (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/94519/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 174k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel Goy, « Valence – Avenue Jean-Bouin, quartier Basse Ville, projet Cité de la Gastronomie » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 07 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/94519

Haut de page

Auteur

Michel Goy

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michel Goy

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search