Navigation – Plan du site

AccueilRégionsHauts-de-France199960 – OiseSaint-Just-en-Chaussée – Rue Just...

1999
60 – Oise

Saint-Just-en-Chaussée – Rue Just-Haüy

Évaluation (1999)
Responsable d’opération : Éric Binet

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Afan

Texte intégral

1Un projet de construction de logements sociaux, sur la commune de Saint-Just-en-Chaussée, avait motivé une campagne de sondages, réalisée en août 1999 par Lydie Blondiau (Afan). La zone concernée était située à l’angle de la rue Just Haüy et de la rue du Banc Saint-Pierre, au nord de l’agglomération actuelle. Cette première intervention avait livré 2 structures archéologiques en creux : un trou de poteau et un fossé semblant dater de la fin de la période gauloise ou du début de l’époque romaine. Une coupe effectuée à la pelle mécanique dans le fossé avait permis d’en évaluer l’état de conservation et avait livré un mobilier abondant, notamment céramique, correspondant à une période encore assez mal connue dans ce secteur. La conjonction de l’abondance du mobilier et de l’excellent état de conservation du fossé avait motivé l’intervention complémentaire qui fait l’objet de cette notice.

2Cette petite intervention a permis de mettre en évidence une occupation datant de la transition entre la période de La Tène et l’Antiquité et de l’Antiquité dans un secteur proche du vicus à l’origine de la ville de Saint-Just-en-Chaussée et à peu de distance du sanctuaire gaulois du Rossignol.

3La découverte d’un ensemble de structures datant de la deuxième moitié du ier s. av. J.‑C., et notamment d’un tronçon de fossé formant l’angle d’un enclos, a été le point fort de l’opération, d’autant que cette période de transition est encore assez mal connue dans ce secteur. Les remblais de tous ces creusements contenaient des éléments permettant d’affirmer qu’un habitat se trouvait à proximité de la zone fouillée.

4Il est cependant impossible de dire s’il était en relation avec le sanctuaire ou s’il s’agit d’un autre site, tel qu’une ferme.

5La mise au jour d’un parcellaire antique pourrait corroborer cette hypothèse. À moins qu’il ne s’agisse plus simplement d’éléments à raccorder directement au vicus. Les fossés semblent délimiter un enclos au sein duquel a été retrouvé une sépulture. Il faut cependant rester prudent quant à la contemporanéité de ces structures. Sans doute existe-t-il un phasage difficile à établir en raison du manque de mobilier dans les fossés.

Fig. 1 Tronçon de fossé formant l’angle d’un enclos (structure 01)

Fig. 1 – Tronçon de fossé formant l’angle d’un enclos (structure 01)

Cliché : Afan.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 Tronçon de fossé formant l’angle d’un enclos (structure 01)
Crédits Cliché : Afan.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/95349/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Binet, « Saint-Just-en-Chaussée – Rue Just-Haüy » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Hauts-de-France, mis en ligne le 04 août 2021, consulté le 21 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/95349

Haut de page

Auteur

Éric Binet

Afan

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Éric Binet

Afan

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search