Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201638 – IsèrePlaine de la Bièvre

2016
38 – Isère

Plaine de la Bièvre

Prospection diachronique (2016)
Responsable d’opération : Denis Gonin

Notes de la rédaction

Gonin D. 2016 : Plaine de la Bièvre (38) La Côte-Saint-André, Brezins, Sardieu, Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs, Châtenay, Viriville, Gillonnay, Thodure, Saint-Siméon-de-Bressieux, Bressieux, Saint-Hilaire-de-la-Côte, Saint-Pierre-de-Bressieux, campagne de prospection-inventaire diachronique 2016.

Texte intégral

1Les prospections pédestres dans la plaine de la Bièvre progressent. Les lacunes dans les secteurs définis se comblent. Les zones choisies forment un quadrillage de la plaine entre les communes de Thodure et Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs.

2En 2015, un transect a révélé un site important sur Balbins. Des compléments ont été apportés cette année. Le secteur principal étudié a été le mas de Besseyat entre Viriville et Thodure. Ce lieu connu dans la bibliographie méritait une approche méthodologique précise. Une prospection pédestre, aérienne et une recherche orale ont été engagées. La synthèse des connaissances s’intègre dans ce travail de recherche. L’importance de ce site se traduit par une étendue de tegulae divisée en quatorze concentrations sur un axe est/ouest d’environ 500 m, en relation avec les perturbations anciennes et modernes de ce lieu. Une activité métallurgique se devine par la présence de concentrations de scories. Le mobilier céramique est peu présent. Il propose une occupation entre la période gallo-romaine et le Moyen Âge. En prospection pédestre, cette zone se comporte comme l’étendue du Rival et des Olagnières sur La Côte-Saint-André, avec beaucoup plus de terres cuites architecturales.

3Les prospections aériennes concernant le recensement des anomalies de pousse ont été pauvres. Le fond IGN de 2015 révèle plusieurs emplacements complémentaires d’enclos circulaires, attribuables à des structures funéraires protohistoriques. Un secteur entre Sillans et Izeaux laisse apparaître une dizaine de nouveaux enclos. Les vérifications au sol de ces emplacements se poursuivent.

4Cette année, la zone de prospection s’étend vers l’ouest mais également vers le nord, par la définition d’un axe en limite de La Côte-Saint-André, dans la plaine du Liers.

Fig. 1 – Concentration de tegulae à Viriville

Fig. 1 – Concentration de tegulae à Viriville

DAO : D. Gonin.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Concentration de tegulae à Viriville
Crédits DAO : D. Gonin.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/97725/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 163k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denis Gonin, « Plaine de la Bièvre » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 18 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/97725

Haut de page

Auteur

Denis Gonin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Denis Gonin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search