Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201542 – LoireMontbrison – Réaménagement de la ...

2015
42 – Loire

Montbrison – Réaménagement de la place Eugène-Beaune (tranche 1)

Opération préventive de diagnostic (2015)
Responsable d’opération : Tommy Vicard

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Texte intégral

1Le projet de réaménagement de la place Eugène-Beaune, en plein centre de la ville de Montbrison, a nécessité une opération de diagnostic archéologique. L’agglomération apparaît dans des sources écrites, entre les ixe et xie s. Sa situation géographique et stratégique en bordure du Grand chemin de Forez, attestée depuis le xiie s. et l’installation d’un marché au xiie s., favorisent la croissance de l’agglomération, laquelle déborde du site castral primitif pour s’installer dans un bourg en contrebas, doté d’une seconde enceinte construite entre 1239 et 1258, par les comtes de Forez.

2Durant tout le xiiie s., Montbrison connaît un développement démographique et urbain important et se dote de plusieurs églises intra-muros. L’arrivée des Mendiants est attestée entre 1230 et 1240, avec d’abord les Pénitentes, puis les Cordeliers. Au xive s., Montbrison subit plusieurs crises démographiques dues à la peste Noire, aux guerres et ravages des Routiers. La population regagne la protection du castrum et une nouvelle et dernière ligne de fortification urbaine est construite au début du xve s.

3L’opération de diagnostic permet de compléter les données obtenues lors de la fouille d’Archeodunum en 2010, dans un secteur qui n’avait jusque-là pas été sondé. Du côté sud de l’église, les sondages 1 à 3 confirment la présence du cimetière et des chapelles latérales trouvées en 2010 ; ils apportent également des informations sur l’activité de fondeurs de cloche en pleine zone d’inhumations et laissent supposer, au regard des découvertes du sondage 3, la présence de niveaux plus anciens, à grande profondeur. Sur la place, en face de l’église, la disparition de la zone d’inhumation entre les sondages 4 et 5 s’accorde avec le plan du xviie s., lequel situe également le rempart à peu près là où nous l’avons mis au jour dans les sondages 4 à 6. Dans cette zone, l’absence de niveaux antérieurs au xvie s. renvoie aux observations faites lors de la fouille de 2010, mais la présence de structures maçonnées dans le sondage 5, dans un espace nommé « jardins et vergers » au xviie s., doit être prise en considération. Quant aux sondages 6 et 7, les constructions modernes ou récentes y accaparent trop de surface pour que les découvertes puissent être vraiment utilisables : notons, toutefois, qu’en plein xviie s., on aménage encore des caniveaux dans le mur du rempart pour drainer les eaux de pluies « extra muros ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Tommy Vicard, « Montbrison – Réaménagement de la place Eugène-Beaune (tranche 1) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 18 février 2021, consulté le 27 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/98335

Haut de page

Auteur

Tommy Vicard

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Tommy Vicard

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search