Skip to navigation – Site map

HomeExcavations districtsAuvergne-Rhône-Alpes201507 – ArdècheLagorce – Clos du Charnier

2015
07 – Ardèche

Lagorce – Clos du Charnier

Sondage (2015)
Archaeological project director: Marie-Hélène Moncel

Editor's notes

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Full text

1Le Clos du Charnier (ou Terre du Charnier) est un vaste espace situé en partie sur la commune de Lagorce qui délimite un gite de matière première de silex. Dans le cadre du PCR « Espaces et subsistance au Paléolithique moyen dans le sud du Massif central », sous la direction de Jean-Paul Raynal et Marie-Hélène Moncel, une cartographie des gîtes à silex du sud-est du Massif central a été réalisée, et se poursuit sous la direction de P. Fernandes. Les premiers échantillonnages de silex réalisés par Paul Fernandes et Jean-Paul Raynal sur ces terrains n’ont pas encore permis d’identifier et distinguer les silex de faciès Barrémien ou Aptien (Crétacé inférieur). Le Barrémien de cette localité est différent de celui utilisé à Payre. Il s’agit de préciser ses caractéristiques dans cette zone, en termes de paléoenvironnement, et non de stratigraphie, dans le but de préciser les déterminations des origines des silex dans les séries archéologiques.

2Le Clos du Charnier est un gîte-clé pour l’analyse de la gestion des territoires par les Néandertaliens, puisque l’étude de plusieurs séries de la région atteste que ces hommes sont venus collecter sur ce gîte. Leur passage est aussi attesté par la présence de matériel lithique en surface (nucleus, éclats). Une série avait été ramassée par V. Perrève à la fin des années 1990 (Moncel, Perrève 1999). L’analyse technologique du matériel a démontré l’intérêt de ce secteur. Nous avons le témoignage du passage des hommes qui ont prélevé le silex directement sur les gîtes de matière première, où la matière abonde, et qui ont commencé à débiter. Le débitage est non exhaustif, et nous n’avons souvent que le début de la chaîne opératoire de débitage, avec une probable exportation de produits.

3Dans le cadre du PCR et d’une bourse Pierre et Marie Curie (Rebecca Wragg Sykes), il a été décidé de poursuivre l’analyse détaillée du type de silex. La série découverte par V. Perrève, et déposée au Musée d’Orgnac, fait l’objet également d’une nouvelle étude, à la fois minéralogique et technologique.

4Une nouvelle mission de prospection sur le gite, accompagnée de sondages, était donc nécessaire afin de compléter nos données. Elle a été menée en mai 2015.

5La prospection a permis de délimiter plus précisément l’étendue du gîte et de récupérer du matériel en surface en petite quantité et dispersé. Il s’agit de quelques nucléi (Levallois) et d’éclats fortement patinés et parfois altérés. Leur étude permettra de préciser les actions de surface et les processus taphonomique affectant ce silex.

6Deux sondages peu profonds (0,5 à 1 m) ont été réalisés. L’un, en fond de dépression, s’est avéré stérile. Le second a livré quelques pièces à faible profondeur. Le substratum démantelé est, dans tous les cas, proche de la surface. Le matériel s’avère être du matériel en position secondaire ayant subi certainement un grand déplacement. Aucune concentration n’a pu être établie comme pour la série collectée à la fin des années 1990.

Top of page

References

Electronic reference

Marie-Hélène Moncel, “Lagorce – Clos du Charnier” [Note of archaeological project], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [Online], Auvergne-Rhône-Alpes, Online since 18 February 2021, connection on 28 November 2021. URL: http://journals.openedition.org/adlfi/98733

Top of page

About the author

Marie-Hélène Moncel

CNRS, MNHN

By this author

Top of page

Archaeological project director

Marie-Hélène Moncel

CNRS, MNHN

Project(s) supervised by this archaeologist

Top of page

Copyright

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search