Navigation – Plan du site
1991

Boulogne-sur-Mer – Terrain Landrot

Responsable(s) des opérations : Éric Belot
Notice rédigée par : Éric Belot

Entrées d’index

Chronologique :

Bas-Empire, Haut-Empire

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1991 (SD)
Inventeur(s) : Belot Éric

1Le terrain Landrot est situé à l’emplacement des anciens ateliers Belvalette [ (Fig. n°1 : Localisation des zones fouilées), site E], où des découvertes structurelles et mobilières furent effectuées au siècle dernier.

2Le Service archéologique de Boulogne a effectué des sondages, qui ont tout d’abord permis d’appréhender la forte dénivellation des aménagements antiques,dont la topographie moderne a gommé les contrastes de niveaux - certaines structures gallo-romaines sont enfouies à 5 m de profondeur.

3Les premiers aménagements du site datent (en l’état actuel des recherches) de la fin du Ier s. au début du IIe s. de notre ère, avec l’implantation d’un mur maçonné soigneusement appareillé, bordé par un égout à coffrage en bois qui repose sur un empierrement de fond, le long d’un passage dallé aménagé en paliers. Le secteur est scellé par une couche d’incendie et remblayé pour l’installation d’un bâtiment dont subsistent les solins empierrés de murs à colombages. Le site porte ensuite des aménagements viaires légers (venelles empierrées), sans rapport,semble-t-il, avec la voie dallée qui y fut observée au siècle dernier et mènerait (en en poursuivant virtuellement le tracé) à l a tour d’Odre, phare romain qui se dressa sur la falaise de Boulogne jusqu’au XVIIe s. Les investigations ont révélé la densité des états du Bas-Empire.

4Dans les couches tardives du terrain Landrot, comme dans celles de la rue de Joinville et de l’enclos de l’évêché, on note l’abondance de fragments d’une variété très spécifique de céramique à dégraissant coquillier et à pâte brun-noir ou brun-rouge à cuisson non-homogène (Fig. n°2 : Céramique non tournée à dégraissant coquillier), portant parfois sur l’épaule une bande d’excisions juxtaposées (céramique montée à la main).

5Des types analogues ont été, en premier lieu, mis en évidence à Arras à l’issue des recherches menées par le Service archéologique municipal (sous la direction d’Alain Jacques), puis à Bavay, Seclin et récemment sur le site de la villa du Bas-Empire de Zouafques, fouillé par Jean-Claude Routier dans le cadre des recherches menées sur le tracé du train à grande vitesse (TGV Nord).

6Dans le contexte spécifiquement militaire d’Arras (d’époque valentino-théodosienne), A. Jacques et M. Tuffeau-Libre ont suggéré d’attribuer ce type de poterie non tournée à l’apport de traditions artisanales d’origine germanique.

7Nous ne pouvons, pour l’heure, affirmer que les spécimens à dégraissant coquillier de Boulogne - recueillis en abondance dans tous les sondages récents et apparus, semble-t-il, très précocément (dès les ler s. - IIIe s.) par rapport aux découvertes arrageoises plus tardives - relèvent de cette série.

8Il s’agirait probablement, à Boulogne, d’une production artisanale.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des zones fouilées

Fig. n°1 : Localisation des zones fouilées

Auteur(s) : Belot, Éric. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°2 : Céramique non tournée à dégraissant coquillier

Fig. n°2 : Céramique non tournée à dégraissant coquillier

Auteur(s) : Service archéologique municipal. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des zones fouilées
Crédits Auteur(s) : Belot, Éric. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/9933/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 191k
Titre Fig. n°2 : Céramique non tournée à dégraissant coquillier
Crédits Auteur(s) : Service archéologique municipal. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/9933/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 117k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Éric Belot, « Boulogne-sur-Mer – Terrain Landrot », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 23 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/9933

Haut de page

Responsable d'opération

Éric Belot

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals