Navigation – Plan du site
1991

Valenciennes – Place Verte

Responsable(s) des opérations : Philippe Beaussart
Notice rédigée par : Vincent Maliet

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1991 (SU)
Inventeur(s) : Beaussart Philippe

1La ville de Valenciennes a prévu d’aménager l’espace extérieur au musée des Beaux-Arts en site paysagé [ (Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées), site D]. Il s’agit d’intégrer davantage ce pôle culturel dans la cité. Les vestiges de l’ancienne église paroissiale Saint-Nicolas, fondée au XIIe s., affleurent le sol de la place.

2Avant de confier l’aménagement du site aux professionnels des espaces verts, la municipalité souhaitait connaître l’ampleur et l’étendue du gisement afin d’intégrer, le cas échéant, les témoins les plus significatifs du bâtiment.

3La cité médiévale compte de nombreux lieux de culte. La première zone explorée concerne le sanctuaire proprement dit. Le chevet de l'église paroissiale de 1186 se compose d’un mur plat flanqué de deux pans obliques. Des contreforts obliques, à chaque rupture d’axe, consolident les maçonneries de grès. En 1432-1433, le chœur fut agrandi. Les fondations de calcaire délimitent cette fois un plan absidial à pans multiples. Les bases en pierre de Tournai, récupérées sur le chantier, viennent s’agençer au centre. Les soubassements en briques d’un escalier marquent une rupture avec le niveau inférieur de la nef. Au nord, une chapelle se greffe sur le bas-côté. L’édification de cette partie, entièrement en grès, remonte à la même période.

4Au sud, un passage pavé, extérieur, conduit les fidèles à la sacristie et au cimetière... Cette venelle prend naissance à l’ouest de l'église, étudiée dans un second temps. En fait, elle s’ouvre à partir du parvis, composé des mêmes grès. Une croix de petits moellons en calcaire carbonifère s’inscrit en son sein. Elle signale le caractère sacré du site tout en indiquant l’axe de ce dernier et de la rue qui y mène. Pour accéder dans l’église, on gravit quelques marches et pénètre ensuite sous le porche aménagé à la base du clocher. Cette partie, inscrite dans le cahier des charges, fera l’objet d’une restauration et l’accès au futur parc s’établira à partir du perron de Saint-Nicolas.

5Au nord, les massifs qui délimitaient la chapelle Sainte-Véronique, précédée des bases de la cuve baptismale, furent découverts. Nombre de pierres tombales, épigraphiées, sont également identifiées. Un catalogue des symboles gravés est en cours d’élaboration.

6Vincent Maliet

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Auteur(s) : Maliet, Vincent. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées
Crédits Auteur(s) : Maliet, Vincent. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/9976/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 162k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Vincent Maliet, « Valenciennes – Place Verte », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 15 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/9976

Haut de page

Responsable d'opération

Vincent Maliet

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals