Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine200886 – VienneSaint-Gervais-les-Trois-Clochers ...

2008
86 – Vienne

Saint-Gervais-les-Trois-Clochers – 4 voie Saint-Martin de Quinlieu

Responsable d’opération : Adrien Montigny

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204649

Date de l'opération : 2008 (EX)

1La commune de Saint-Gervais-Les-Trois-Clochers comporte des sites archéologiques de périodes diverses à des distances plus ou moins importantes de l’emprise du projet de construction concerné par ce diagnostic. Les seuls sites connus à faible distance correspondent à la période médiévale.

2Le diagnostic, lié à un projet de construction d’une maison individuelle,  a été réalisés du 15 au 17 septembre 2008.

3L’emprise du diagnostic se trouve à quelques dizaines de mètres au nord d’un ancien monastère dédié à Saint-Martin. L’église faisant partie de cet ensemble est attestée dès la fin du XIe  s. Ce monastère dépendait de l’abbaye de Saint-Hilaire-de-la-Celle de Poitiers. Les bâtiments conventuels sont partiellement conservés. S’il est très difficile de se faire une idée des dispositions médiévales, il est toutefois possible d’en préciser quelque peu l’agencement.

4De l’église Saint-Martin il ne semble subsister que la façade occidentale et les premiers mètres des murs gouttereaux. La façade de l’église est marquée par la présence de deux contreforts relativement larges mais de faible hauteur. Ils entourent une porte surmontée d’un arc segmentaire extradossé. Au-dessus de cette porte, une grande baie, actuellement murée, occupe la partie supérieure du mur. Cette baie en arc brisé a conservé un décor trilobé. Le plan de cette église est encore partiellement perceptible sur le cadastre de 1834.

5Elle se résume alors à une simple nef rectangulaire d’une longueur légèrement inférieure à 30 m.

6Au nord de l’ancienne église, des bâtiments monastiques fortement remaniés durant la période moderne présentent un relativement bon état de conservation. Ces bâtiments, en cours de rénovation, semblent avoir conservé des vestiges médiévaux qui apparaissent ponctuellement là où les enduits de façade sont tombés.

7Immédiatement au nord de la parcelle occupée par le cimetière identifié en 2001 se dresse un mur appartenant indiscutablement à cet ensemble monastique. Il s’agit d’une construction soignée dont la qualité est rehaussée par la présence de baies géminées surmontées de linteaux droits ornés de décors trilobés.

8Le cadastre de 1834 laisse apparaître des aménagements dont la plupart ont actuellement disparus. Certains de ces éléments se retrouvent toutefois dans le cadastre actuel. L’emprise du diagnostic se trouvait vraisemblablement en partie sous la route d’accès au bourg et dont le tracé actuel est décalé de quelques mètres vers l’est. Les parcelles environnantes étaient marquées par la présence d’aménagements hydrauliques desservant un moulin qui se trouvait dans les bâtiments encore présents à une vingtaine de mètres de l’emprise. Le bief à totalement disparu, à l’exception de son tracé sur le cadastre. Il marquait la limite occidentale de la parcelle concernée par ce diagnostic.

9Les deux tranchées d’évaluation ont été ponctuellement menées jusqu’au terrain naturel. Elles n’ont permis d’identifier que trois drains en pierres et un épandage de matériaux non identifiés. Il faut toutefois noter la présence d’éléments gallo-romains résiduels dans les différents niveaux traversés. Il s’agit majoritairement de morceaux de tegulae dont le nombre et les dimensions témoignent de la présence d’un site antique à proximité de l’emprise du diagnostic.

10Ce diagnostic réalisé dans un secteur sensible, à proximité immédiate d’un ensemble monastique associé à un cimetière, s’est avéré relativement pauvre en vestiges. Il permet néanmoins de mieux délimiter l’extension du cimetière observé dans la parcelle voisine ainsi que les divers aménagements monastiques.

11MONTIGNY Adrien

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adrien Montigny, « Saint-Gervais-les-Trois-Clochers – 4 voie Saint-Martin de Quinlieu » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 15 juin 2024. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/998 ; DOI : https://doi.org/10.4000/adlfi.998

Haut de page

Auteur

Adrien Montigny

INRAP

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Adrien Montigny

INRAP

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search