Navigation – Plan du site

AccueilNuméros34AgendasLes 40 ans du festival de Woodsto...

Agendas

Les 40 ans du festival de Woodstock à la Bibliothèque nationale de France : présenté par le département de l’Audiovisuel de la BnF, et l'association Décibel. Interventions, tables rondes, projections

Vendredi 19 Juin - Bibliothèque nationale de France - Petit Auditorium, Hall Est (Entrée libre dans la mesure des places disponibles)

Résumé

Le Festival de Woodstock (plus exactement le Woodstock Music and Art Festival) s’est tenu aux Etats-Unis, à Bethel, près de Woodstock dans l’Etat de New York, du 15 au 18 août 1969. Prévu pour 50 000 spectateurs, il en accueillit plus de 450 000.
Si Woodstock est resté aussi présent dans l’imaginaire collectif mondial, au point de résumer à lui seul (et probablement à tort) la culture hippie, c’est probablement qu’il marque l’apogée en même temps que la fin du « flower power » aux Etats-Unis.
Le Woodstock Music and Art Festival est ainsi, non seulement un évènement musical majeur (à quelques exceptions près, toutes les grandes stars du rock y participèrent), mais également un évènement historique s’inscrivant dans le contexte de la contre culture américaine, en pleine guerre du VietNam, de la conquête de l’espace, etc. Il ne faut donc pas oublier la dimension de catharsis du Festival ; de même qu’il ne faut pas négliger le rôle fondamental joué par l’image et plus précisément par le cinéma comme véhicule de l’imaginaire « woodstockien ».
Ce sont ces différentes approches que croisera la journée anniversaire. Des journalistes comme Philippe Thieyre, Jacques Barsamian…, des grands témoins comme Paul Alessandrini ou Jérôme Laperrousaz, des auteurs et chercheurs comme Jean-Pierre Bouyxou, Pierre Delannoy, Anthony Pecqueux, Jean-Yves Reuzeau..., aborderont la genèse et le Festival lui-même en le replaçant notamment dans le contexte de la culture hippie aux Etats-Unis pendant les années 60 ; un parallèle avec la situation du rock en France à la même époque sera établi, de même qu’avec la question de la contre-culture aujourd’hui. Enfin, avec la participation de Jérôme Laperrousaz, ce sont les liens étroits entre le cinéma et le rock qui seront mis en avant.
Alain Dister (1941 – 2008) fut l’un des rares journalistes français à couvrir le Festival. Un diaporama de ses photographies sera projeté tout au long de la journée, qui se veut également un hommage à ce très grand journaliste et photographe.
La diffusion des trois parties (correspondant aux trois journées du Festival) du film documentaire de D. A. Pennebaker et Chris Hegedus : “Woodstock diaries” ponctuera également la journée.
http://www.bnf.fr/
http://www.myspace.com/assodecibel2

Haut de page

Matinée

10 h – 10 h 45

Contre culture, culture hippie… 

La genèse du mouvement hippie jusqu'à son apogée au festival de Woodstock, le rôle de la génération précédente...

Jean-Pierre Bouyxou et Pierre Delannoy, auteurs de : « L'aventure hippie », Plon, 1992, réed. 10/18

11 h - 11 h 45

Les musiques actuelles sont-elles encore porteuses de contre culture aujourd’hui ? :

Les musiques actuelles sont-elles autant porteuses de contre-culture que dans dans les années 60 ? Certaines influences sont apparentes dans la musique électronique (drogues, hédonisme, free party, nouveau nomadisme, Terence Mc Kenna...). Mais il y a également des contre-cultures, éparpillées, dans certains genres musicaux (nouveau folk, hip-hop, slam...) et dans les nouvelles technologies (peer to peer, concepteurs de logiciels libres, nouveaux systèmes de droits d'auteurs comme les creative commons...). On peut considérer que les créateurs de logiciels libres issus de l'altermondialisme sont aussi les héritiers des diggers de San Francisco, (Philosophie du gratuit).

Table ronde

Animée par Frédéric Drewniack (IRMA), avec :

Anthony Pecqueux, EHESS, Marseille, auteur de : « Voix du rap. Essai de sociologie de l’action musicale », L’Harmattan, 2007

Ariel Kyrou, auteur de : « Techno rebelle. Un Siècle de musiques électroniques », Denoël, 2002

11 h 45 – 12 h Pause

12 h -13 h:

Projection

De “Woodstock diaries”, de d. a Pennebaker et Chris Hegedus : première partie

Après-midi :

14 h 00 – 15 h 30

Le Festival en lui-même : pourquoi Woodstock est-il resté aussi présent dans l’imaginaire collectif ?

- la place de Woodstock dans la liste des grands festivals

- l'organisation du festival,

- le festival une utopie communautaire et expérience spirituelle

- la programmation

Table ronde

Animée par Frédéric Lecomte (Cité de la musique/ “Rolling stone”), avec :

Philippe Thieyre (« Rock & folk » / France Inter), auteur de : « Psychédélisme, des USA à l'Europe », Ed des Accords 2007 ; « Le rock psychédélique américain : 1966 – 1973 », Parallèles, 2000 ;

Jean-Yves Reuzeau (dir. du Castor astral, a travaillé pour Warner, Elektra et Atlantic. Auteur de biographies musicales, les Doors, les Stones, Janis Joplin) ;

Christophe Delbrouck, auteur de biographies musicales (the Who (Castor astal, 2007, Franck Zappa (Castor astral, 2005-2006), Santana (éd. Larivière, 2000)...) ;

Jacques Barsamian, “Rock & Folk” ; auteur de : « Histoire du rock », Tallandier, 2005

15 h 40-16 h 45

Le rock en France à la même époque : contestation et underground

Diabolisation (interdiction des concerts, des festivals…) vs naissance d’une culture rock

(“Rock & Folk”, “Best”, “Bouton rouge”, puis “Pop 2” à la télévision…)

- comment le rock et la contre culture ont émergé en france,

- les différentes formes musicales, le paysage musical de la france en 69 (chanson, jazz, rock psychédélique et progressif)

- il y avait-il une opposition entre culture grand public et underground ?, 

- le rôle des médias (presse, télé), évocation de quelques grandes figures du journalisme (Alain Dister, Philippe Koechlin, Jean-François Bizot....)

- comment le milieu musical voit Woodstock et l'émergence de la musique pop ?

- le rôle des activistes de la contre-culture à Paris en province, les festivals...,

- Amougies le « Wooodstock français » ?

Table ronde

Animée par Jean-William Thoury (“Juke-box magazine”), avec :

Christophe Quillien, auteur de : « Génération rock & Folk », Flammarion, 2006 ; “Rock & Folk”) ;

Philippe Thieyre (travaille notamment à une exposition consacrée aux festivals rock dont le festival d’Amougies) ;

Eric Deshayes, coauteur de : « L'underground musical en France », Ed le mot et le reste, 2008 ;

Marc Blanc du groupe L'Ame son (festival d'Amougies, 1969) ;

Paul Alessandrini, correspondant de “Rock & folk” au festival d’Amougies en 1969 (sous réserve)

16 h 45 – 17 h Pause

17 h 00 – 17 h 45

Rock et cinéma : le rôle de woodstock dans le cinéma de la contre-culture ?

Si la contre-culture a engendré le rock, elle a aussi donné naissance au cinéma rock. De la captation de concerts, au road movie, au cinéma de fiction contestataire, le rock a considérablement enrichit le paysage cinématographique des années 60 -70 jusqu'à nos jours. Si “Woodstock”, le film demeure un témoignage vibrant sur ce festival exceptionnel, il a été aussi l'occasion pour Martin Scorses au montage et Georges Lucas au cadrage, deux réalisateurs du nouveau Hollywood, de participer à cette aventure. Durant la montée en puissance de la contre-culture, se succèderont d'autres concerts filmés et films de fiction où le musicien et/ou le hippie sont les protagonistes. Les intervenants évoqueront ce changement à travers différents films, influencés par l'esprit de Woodstock, et la contestation de l'époque.

Jean-Baptiste Thoret, auteur notamment de : « Le cinéma américain des années 70 », Cahiers du cinéma, 2006 ;

Jean-Emmanuel Deluxe (Standard…), auteur du « Dico du rock’n’roll au cinéma », Scali, 2008 ;

Jerôme Laperrousaz (cinéaste ) sous reserve

18 h – 20 h

Projection

De “Woodstock diaries”, de D. A. Pennebaker et Chris Hegedus : deuxièmes et troisièmes parties

  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search