Navigation – Plan du site

AccueilNuméros30Lu et écouté pour vousTrésor de la musique traditionnel...

Lu et écouté pour vous

Trésor de la musique traditionnelle dans le Perche

Jean-François Leroux

Entrées d’index

Géographie :

Perche, Eure-et-Loir
Haut de page

Texte intégral

1Cette phrase qui ouvre le premier chapitre du Trésor de la musique traditionnelle dans le Perche nous donne le ton. Jean-François Leroux a choisi de nous parler du temps où la musique rythmait la vie quotidienne d'une région méconnue au moment où les "musiciens routiniers", chanteurs ou instrumentistes, avaient une place essentielle au sein de la vie sociale. Lui-même est musicien, du groupe Tradart (http://www.musictrad.org) et il réussit sans  peine à nous plonger un le monde des chanteurs, des violoneux et des joueurs d'accordéon diatonique qui peuplaient la campagne percheronne. Son arrière-grand-père était le chef de l'Harmonie de la municipale de la Loupe (en Eure-et-Loir) en 1921 et il a pu ainsi réunir de nombreuses partitions, comme l'arrangement fait par le bisaïeul d'un quadrille pour son harmonie qu'il nous donne à lire sur 8 pages. L'ouvrage et par ailleurs abondamment illustré de photographies anciennes et récentes, de manuscrits, de gravures, d'affiches, et bien sûr de partitions ; un disque de 70 minutes inséré dans l'ouvrage ajoute une illustration sonore. Toute la musique percheronne n'était tournée que vers un seul objectif : faire danser. Et même si il n'existe pas à proprement parler de danse percheronne, insiste l'auteur, la collecte des danses a été essentielle pour mieux comprendre le fonctionnement des musiciens routiniers. En annexe du livre sont présentées des descriptions inédites très détaillées, avec leur partition, de quatorze danses rédigées par le groupe la Ronde de Chartres, d'après des recherches effectuées dans la partie Eure-et-Loir du Perche à la fin des années soixante. Pas plus qu'il n'existe de chansons populaires propres à cette zone nous explique Jean-François Leroux mais il a collecté nombre de chansons anciennes, toutes en langue française. Dommage qu'il ne nous propose pas un lien avec les titres uniformes de Patrice Coirault, mais peu importe les outils, … nous prenons plaisir à lire la vie et à connaître les chants de ces chanteuses qui entonnent leurs airs qu'elles soient tristes ou gaies.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-François Leroux, « Trésor de la musique traditionnelle dans le Perche », Bulletin de l'AFAS [En ligne], 30 | hiver 2006-printemps 2007, mis en ligne le 12 août 2010, consulté le 23 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/afas/1779 ; DOI : https://doi.org/10.4000/afas.1779

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l'AFAS. Sonorités

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search