Navigation – Plan du site

AccueilNuméros25Bibliothèque nationale de France ...

Bibliothèque nationale de France : un catalogue unique pour les ouvrages imprimés et audiovisuels

Elizabeth Giuliani

Texte intégral

  • 1 Les références à 850 000 documents environ : documents sonores (disques 78 t, microsillons, disqu (...)

1Les références bibliographiques des documents audiovisuels1 viennent de rejoindre le catalogue BN-Opale Plus, devenu « multimédia ». L’étape franchie aujourd’hui est très innovante dans le monde des bibliothèques par la quantité et la variété des ressources ainsi mises réellement en commun : décrites et indexées par un même format et un ensemble unique de fichiers d’autorités.

2C’est en 1992 qu’avait été décidé d’intégrer les documents audiovisuels au nouveau catalogue mis en chantier en vue de l’ouverture de Tolbiac. Toutefois on choisissait, peu après, de différer l’arrivée de ces données et de consacrer d’abord le nouveau catalogue aux imprimés des magasins. Une première étape était franchie en "coulisse", consistant à faire "migrer" dans la base Audiovisuelle de BN Opaline, où figuraient les notices des documents du dépôt légal depuis 1983, tous les fichiers bibliographiques traitant de documents audiovisuels (issus de la conversion rétrospective des fichiers manuels des origines (1911) à 1983, du récolement des supports avant leur déménagement, des acquisitions réalisées pour le haut-de-jardin) et à produire, sur un cédérom, une version accessible sur les postes publics de ce catalogue audiovisuel unifié.

3Intégrer au catalogue d’une bibliothèque nationale des documents sonores et audiovisuels révèle bien les défis que présentent tous ces médias qu’on dénomme encore "non-livres" dans le monde des bibliothèques. Les enregistrements de sons, d’images animées, les ressources électroniques, utilisent la plupart des points d’accès mis en place pour les documents imprimés (titres, auteurs, sujets, dates, langues, etc.). Ils mettent aussi en jeu des types d’informations et des concepts qui leur sont propres : ceux qui rendent compte des conditions techniques de leur réalisation et de leur lecture (et donc le choix des places adaptées à leur consultation), qui décrivent les étapes particulières dans leur élaboration telles que l’interprétation des œuvres musicales ou la production des œuvres audiovisuelles, ou qui caractérisent les circuits de leur mise à disposition du public : reproduction au sein d’une bibliothèque nationale, diffusion restreinte des films d’entreprise... C’est ainsi que sont désormais actifs des critères d’interrogation nouveaux, interprètes, producteurs, marques. En outre, ces documents rendant accessibles, d’abord, des contenus non textuels (sons, images, musique), impliquent des systèmes de classification appropriés par genre, forme ou instrumentation.

4Enfin, très fréquemment, et sans cesse davantage par l’extension des capacités de stockage de l’information offertes par les nouveaux supports numériques, les documents audiovisuels regroupent plusieurs « œuvres ». Le catalogue permet donc d’accéder au détail des programmes ou des œuvres et d’en préciser la place dans l’économie générale du support.

5La réalisation d’un système informatique unifié pour produire et consulter le catalogue multimédia des collections de la Bibliothèque nationale de France qui répond à la généralisation des technologies numériques dans le domaine documentaire devrait, d’une part, aider les chercheurs à investir de nouvelles sources et de nouveaux discours ; d’autre part, pousser les techniciens de l’information et de la documentation à désormais mettre en œuvre un modèle élargi, structurant de manière radicalement différente l’outil qui permettrait d’accéder à tout ou partie d’un contenu « a-média ».

Haut de page

Notes

1 Les références à 850 000 documents environ : documents sonores (disques 78 t, microsillons, disques compacts et cassettes audios), vidéos (cassettes vidéos et vidéodisques), multimédias, électroniques conservés à la BnF : documents collectés au titre du dépôt légal, reçus en don ou achetés dans le Département de l’Audiovisuel de la BnF.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Elizabeth Giuliani "Bibliothèque nationale de France : un catalogue unique pour les ouvrages imprimés et audiovisuels", Bulletin de liaison des adhérents de l'AFAS, n° 25, automne 2003, p. 10-11.

Référence électronique

Elizabeth Giuliani, « Bibliothèque nationale de France : un catalogue unique pour les ouvrages imprimés et audiovisuels »Bulletin de l'AFAS [En ligne], 25 | automne 2003, mis en ligne le 01 octobre 2003, consulté le 28 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/afas/1825 ; DOI : https://doi.org/10.4000/afas.1825

Haut de page

Auteur

Elizabeth Giuliani

Bibliothèque nationale de France, Département de l’Audiovisuel
elizabeth.giuliani@bnf.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l'AFAS. Sonorités

Haut de page
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search