Navigation – Plan du site

AccueilNuméros16La production des cylindres chez ...

La production des cylindres chez Pathé - 4e partie

Henri Chamoux

Entrées d’index

Mots-clés :

discographie
Haut de page

Texte intégral

Quelques mots sur la cire des cylindres

Avant de reparler de Pathé, remontons un peu plus loin dans le temps. Le premier support de l'enregistrement sonore fut la feuille d'étain, à laquelle on reconnut vite nombre d'inconvénients. Si Charles Cros signale, dans son pli cacheté déposé à l'Académie des Sciences, la possibilité d'utiliser des matières telles que la cire, on dit souvent que c'est Charles Summer Tainter qui, le premier, utilisa un tel matériau pour enregistrer les sons. Il obtint notamment de bons résultats avec la cire de carnauba, matériau vite repris par Edison dans son phonographe perfectionné...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henri Chamoux,  "La production des cylindres chez Pathé - 4e partie", Bulletin de liaison des adhérents de l'AFAS, n°16, mars 2000, p. 11-13.

Référence électronique

Henri Chamoux, « La production des cylindres chez Pathé - 4e partie », Bulletin de l'AFAS [En ligne], 16 | printemps-été 2000, mis en ligne le 06 septembre 2010, consulté le 25 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/afas/2428 ; DOI : https://doi.org/10.4000/afas.2428

Haut de page

Auteur

Henri Chamoux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l'AFAS. Sonorités

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search