Navigation – Plan du site

AccueilNuméros28Lu et écouté pour vousAtlas sonore : d’Argentat à Souil...

Lu et écouté pour vous

Atlas sonore : d’Argentat à Souillac : Limousin et Quercy (Moyenne Dordogne)

Véronique Ginouvès

Entrées d’index

Géographie :

Limousin, Quercy, Dordogne
Haut de page

Texte intégral

1Association de Musiques Traditionnelles du Quercy – Centre Régional de Musiques Traditionnelles en Limousin – Conservatoire Occitan Midi-Pyrénées, 2005

2La Dordogne suit son cours : après l’édition d’un premier Atlas, publié par l’AMTA (Agence des musiques traditionnelles en Auvergne) et le CRMT (Centre de musiques traditionnelles du Limousin), parti de la source, voilà la suite du lit de l’Argentat jusqu’à Souillac que Dominique Bonin et Xavier Vidal ont réalisé. L’eau tumultueuse de la Dordogne se fait entendre accompagnée d’une vielle à roue au tout début du disque… Car c’est bien la rivière qui est l’héroïne de ces récits, de ces chants et de ces musiques qui la content,  donnent matière à souvenir pour ceux qui la connaissent et matière à rêver pour ceux qui ne l’ont pas encore rencontrée. Une héroïne difficile d’ailleurs, parfois sauvage avec des crues violentes mais domestiquée en surface. Les habitants de ses berges nous racontent leur vie quotidienne faite de pêche, de braconnage, de fêtes et de travail. A travers leurs histoires s’insère la musique de ce territoire. Parmi les aventures attachantes, celle de la présence de l’accordéon tout au long des bords de la rivière avec en particulier le personnage de Louis Calmel musicien et luthier, arrêté brutalement dans ses activités par la guerre. Ou encore le carillon de la pierre, une technique de jeu de cloches d’église propre au lieu, réalisée à l’aide d’un galet de la Dordogne frappésur la cloche. Il y a aussi celle de l’histoire de l’île de cabrette où les gabariers qui descendaient la Dordogne s’arrêtaient, plutôt qu’au village, pour jouer de l’accordéon et de la cabrette. Une image forte que ce métier là, restée dans mémoires puisque plus d’un riverain affirme avoir vu « le dernier gabarier ». D’autres métiers sont également illustrés à travers cet atlas : mérandiers, marchands de poissons, joueur de tambour, agriculteur, pêcheur, tanneur…  Xavier Vidal et Dominique Bonin ont réalisé ce disque qui s’accompagne d’un livret bien documenté et illustré d’une trentaine de pages. Peut-être aurait-il été bon de savoir où les archives sonores enregistrées dans le cadre de ce travail sont aujourd’hui consultables pour ceux qui voudraient en entendre encore plus… Une bien belle façon, en tout cas, de lier le patrimoine historique, le patrimoine musical et le patrimoine sonore d’un territoire pour le faire connaître à tous.

3Cet article a été publié en novembre 2005 dans la revue Pastel

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Véronique Ginouvès, « Atlas sonore : d’Argentat à Souillac : Limousin et Quercy (Moyenne Dordogne) », Bulletin de l'AFAS [En ligne], 28 | hiver 2005 - printemps 2006, mis en ligne le 12 août 2010, consulté le 01 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/afas/485 ; DOI : https://doi.org/10.4000/afas.485

Haut de page

Auteur

Véronique Ginouvès

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l'AFAS. Sonorités

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search