Navigation – Plan du site
Mélanges
Informations

Assemblées générales des jeudis 21 juin et 10 janvier 2018. Rapport d’activité

Maria Teixeira
p. 173-177

Les conférences mensuelles

Nous aurons donné, entre le 19 octobre 2017 et le 10 janvier 2018, 12 conférences mensuelles. Elles ont eu lieu au musée du quai Branly – Jacques Chirac ; les deux conférences faisant suite aux assemblées générales se sont déroulées dans la salle de cinéma du musée.

  • Le 19 octobre 2017 : Marie Daugey, « Initiation masculine et construction du rapport à l’espace (pays kabyè, Togo) ».

  • Le 16 novembre 2017 : Jonathan Benabou, « Terres, identités, autorité. Approche historique et socio-anthropologique de la gestion communautaire des ressources naturelles en Namibie ».

  • Le 21 décembre 2017 : Véronique Lassailly-Jacob, « L’asile enAfrique australe : exil et retour des réfugiés mozambicains du camp d’Ukwimi en Zambie (1992-2007) ».

  • Le 18 janvier 2018 : Christian Seignobos, « Boko Haram et le lac Tchad. Hallali ou résilience de la secte islamiste ».

  • 15 février 2018 : Florian Fontrier, « Tadjoura moderne, la cité ignorée : xvie-xixe siècle. Étude diachronique d’un site urbano-portuaire oublié ».

  • 15 mars 2018 : Nobutaka Kamei, « Une ethnographie des enfants baka : de petits chasseurs-cueilleurs dans la forêt camerounaise ».

  • Le 12 avril 2018 : Adrien Delvoye, « Des poteries et des défunts : céramiques funéraires et rituelles d’Afrique de l’ouest aux Ier et IIe millénaires de notre ère, à travers le cas du mégalithisme sénégambien ».

  • Le 17 mai 2018 : Emmanuel Chauvin, « Régionalisations des (in)sécurités en Afrique centrale (autour de la Centrafrique et du lac Tchad) ».

  • Le 21 juin 2018 : Musanji Ngalasso-Mwatha, « Enseigner en français et en langues africaines. Comment concevoir les outils didactiques ? »

  • Le 11 octobre 2018 : Safietou Diack, « Trouver sa place, la déviance comme voie d’insertion sociale ».

  • Le 12 décembre 2018 : Nelly Leblond, « Domestiquer la nouvelle révolution verte : frictions dans le corridor de Nacala (Mozambique) ».

  • Le 10 janvier 2019 : Cécile Leguy, « Nomination et relations parentales : approche pragmatique des noms de personnes chez les Bwa du Mali ».

Journée d’étude

Le 8 novembre 2018 « Les butoirs de la pensée », journée d’étude en hommage à Françoise Héritier, organisée par Maria Teixeira et Fabio Viti, en partenariat avec :

  • Le Laboratoire d’anthropologie sociale, Collège de France, CNRS, EHESS ;

  • L’unité 1123 ECEVE, INSERM, université Paris – Diderot, USPC ;

  • L’Institut des mondes africains, UMR 8171 ;

  • Le musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Accueil : Françoise Le Guennec-Coppens ;
Modérateur : Fabio Viti.
Intervenants :

  • Michael Houseman, « Quand ceux qui m’étaient interdits me deviennent permis ».

  • Marie-Luce Gélard, « Françoise Héritier et la parenté. Humeurs corporelles et structure semi-complexe de l’alliance ».

  • Cristina Figueiredo, « Eteri. Liens de parenté, humeurs et sentiments chez les Touaregs Kel Adagh ».

  • Michèle Fiéloux, « Corps féminin, alliance et liaison des substances (Lobi, Burkina Faso) ».

  • Corinne Fortier, « Corps, substances et genre dans la société maure de Mauritanie et en islam : séduction, procréation et parenté, en dialogue avec Françoise Héritier ».

  • Laurent Barry, « Raisons d’Êtres. Françoise Héritier et la “génétique sauvage” »

  • Maria Teixeira et al., « Représentations de la transmission de la maladie chez les jeunes atteints de drépanocytose : le cas d’une maladie génétique autosomique récessive ».

Les nouveaux membres

  • Nous avons accueilli quinze nouveaux membres :

  • Buffavand Lucie : anthropologie ;

  • Champy Muriel : anthropologie ;

  • Daugey Marie : anthropologie ;

  • Dewavrin Patrick : médecine ;

  • Dewel Serge : histoire ;

  • Eczet Jean-Baptiste : anthropologie ;

  • Haxaire Claudie : anthropologie, ethnobotanique ;

  • Lorin Jennifer : anthropologie ;

  • Ngalasso-Mwatha Musanji : linguistique ;

  • Pennec Hervé : histoire ;

  • Satter Carole : sciences sociales, ethnopharmacologie ;

  • Zadem Élise : anthropologie linguistique ;

  • Chauvin Emmanuel : géographie ;

  • Cooper Barbara : histoire ;

  • Manetta Delphine : anthropologie ;

  • Charlier Philippe : médecine.

Nous vous rappelons que pour toute demande d’adhésion, il faut s’adresser au secrétaire général adjoint, Fabio Viti, en se conformant aux indications figurant dans la Lettre des africanistes et sur le site Web de la Société des africanistes.

Les séances de cinéma

L’équipe du Cinéma des africanistes, coordonnée par Anne-Marie Bénézech, a organisé 10 séances. Elles se sont déroulées du 12 octobre 2017 au 13 décembre 2018 en salle de cinéma du musée du quai Branly, Jacques Chirac.

  • Le 12 octobre 2017 : Thierry Nutchey, Le Cinéma des Anges, 2004, 52 min.

  • Le 7 décembre 2017 : Cyrill Noyalet, Paroles de Gèlèdè, 2014, 26 min et Le Secret des Iyas, 2015, 51 min.

  • Le 25 janvier 2018 : Blaise Pascal Tanguy, Le Tueur silencieux, 2011, 52 min.

  • Le 8 février 2018 : Hommage à Jean Rouch. Bernd Mosblech, Je suis un Africain blanc. L’adieu à Jean Rouch, 2007, 52 min, et Amélie Essesse, Muse ruge fuwo Jean Rouch. Maison Jean Rouch, 2015, 16 min.

  • Le 5 avril 2018 : Gideon Vink, Transhumance, le sentier du berger, 2016, 75 min.

  • Le 10 mai 2018 : Claude Pfaffmann, Au pays des hommes intègres, 2017, 52 min.

  • Le 7 juin 2018 : Marie Lorillard, Kitani, mon fils est sorti du bois, 2017, 46 min.

  • Le 18 octobre 2018 : Badroudine Saïd Abdallah, Le Grand Mariage, 2015, 52 min.

  • Le 15 novembre 2018 : Bruno Moynié, Le Sens de sa place, 2016, 50 min.

  • Le 13 décembre 2018 : Sylvia Strasser, Des pisteurs sur les traces du passé, 2014, 89 min.

Partenariat Société des africanistes et Comité du film ethnographique

Deux séances d’hommage à Jean Rouch ont été réalisées.

  • Le 18 novembre 2017 : master class de Paul Henley, « Les pionniers du cinéma ethnographique en Afrique de l’Ouest ».

  • Le 2 décembre 2017 : Table ronde animée par Luc Pecquet, avec Nicolas Adde, Alfred Adler, Odile Journet-Diallo, Stéphan Dugast, Dominique Jaillard, Danouta Liberski-Bagnoud, « Jean Rouch ? Chercheur, africaniste ».

La lettre électronique

La lettre a été éditée régulièrement et avec ponctualité par Daniela Bognolo, de septembre 2017 (lettre no 77) à décembre 2018 (lettre no 86).

Communication

Nous avons réactivé les réseaux sociaux de la Société : Facebook et Twitter.

Statuts

Pour adopter les nouveaux statuts, il nous restait à revoir la composition des membres du bureau. La nouvelle organisation adoptée se compose de membres statutaires et de chargés d’activités sectorielles.

Membres statutaires :

  1. Un président ;

  2. Un vice-président ;

  3. Un secrétaire général ;

  4. Un secrétaire général adjoint ;

  5. Un trésorier ;

  6. Un trésorier adjoint.

Chargés d’activités sectorielles :

  1. Un directeur du Journal des africanistes ;

  2. Un responsable du cinéma ;

  3. Un responsable de la communication.

Le prix de thèse 2018

Nous avons lancé le premier prix de thèse « Afrique et diasporas. Partenariat Société des africanistes et GIS études africaines ». Deux premiers prix ex æquo seront attribués tous les deux ans. Nous avons reçu 60 candidatures. Les prix ont été attribués à :

  • Safietou Diack, pour son doctorat en anthropologie, L’Expérience des jeunes de la rue (faqman) à Dakar : entre marginalisation et reconnaissance sociale, dirigé par Olivier Leservoisier à l’université Lyon 2.

  • Nelly Leblond, pour son doctorat en géographie, Habiter des espaces investis et des espaces gris. Une géographie de la constellation agropolitique à l’œuvre au Nord du Mozambique, dirigé par Julie Trottier à l’université Paul-Valéry, Montpellier 3.

Le Journal des africanistes

Pour 2017, nous avons publié :
• Le numéro double (tome 87, 1-2), Jean Rouch, ethnologue et cinéaste. Ce numéro thématique, préparé à l’occasion du centenaire de la naissance de Jean Rouch (31 mai 1917) – pour lequel de multiples manifestations sont organisées –, a été coordonné par Luc Pecquet, en partenariat avec le Comité du film ethnographique.

Pour l’année 2018, nous avons publié :
• Un numéro varia (tome 88, 1)

Et allons publier :
• Un numéro thématique, « Le forgeron, le juge et l’ethnologue : autour de Bruno Martinelli » (tome 88, 2), actuellement en finition, début 2019. Le dossier, porté par Sandra Fancello et André Mary, comportera 5 articles.
Pour l’année 2019, nous allons publier :
• Un numéro varia (tome 89, 1), dont les articles sont en cours d’évaluation. Il comportera 5 articles.
• Un numéro thématique, « Enfants et jeunes d’origine africaine en Europe. Réaménagements familiaux, afflictions, maladies » (tome 89, 2) est actuellement en cours d’évaluation. Ce dossier, porté par Charles-Henry Pradelles de Latour et Maria Teixeira, comportera 6 articles.
• Mise en ligne sur Revues.org : le dernier numéro mis en ligne est le no 86-1, de 2016. Marie Daugey, du comité de rédaction, est en train de se former au logiciel qui lui permettra de s’occuper de la mise en ligne régulière du journal.

Je vous remercie,
Maria Teixeira
Secrétaire générale

  • Logo Société des africanistes
  • OpenEdition Journals