Navigation – Plan du site
Mélanges
Comptes rendus

Valantin Christian, 2016, Trente ans de vie politique avec Léopold Sédar Senghor

Paris, Belin, 208 p.
Philippe David
p. 228

Texte intégral

1Dans ce petit ouvrage difficile à analyser et composite, l’auteur a choisi d’entrelacer une évocation hagiographique du président Senghor qu’il vénère et quelques éléments forcément déséquilibrés d’une double biographie s’arrêtant à l’avènement du président Abdou Diouf. Humble et élogieux, « témoin privilégié » (p. 10) mais toujours en discret contrepoint d’un personnage qu’il admire, il tient essentiellement à célébrer les options politiques et culturelles de celui qui orienta très tôt sa carrière d’administrateur. Sorti breveté de l’École nationale de la France d’Outre-mer (ENFOM) avec la promotion 1956, Christian Valantin ne figurera pour autant jamais parmi les barons du régime.

2Du président Senghor, on trouve donc ici, avant tout, une biographie irrégulière, en pleins et déliés, découpée en quatre phases : après ses jeunes années « de Djilor à Paris », son glissement « du culturel au politique », puis son combat pour « l’autonomie interne » et, le moment enfin venu, son programme « d’indépendance et socialisme africain ». À la période proprement historique succède un double chapitre final consacré à Senghor « et la culture » puis « la civilisation de l’universel », reprenant sans grande nouveauté de longues paraphrases ou citations déjà bien connues.

3Dans son récit riche et précis, des vingt années 1960-1980 de vie politique sénégalaise, il est dommage que l’auteur ait glissé un peu vite, sans vraiment la définir, sur « l’animation rurale » (et urbaine), formule originale et audacieuse de développement populaire adoptée dès 1960 mais jugée à l’essai dangereuse, stoppée après quelques années et relancée seulement en 1974 (p. 126). On s’étonne surtout de ne rien trouver sur les options, critiquables, du président en matière universitaire et surtout sur les sérieux troubles de fin mai 1968 qu’elle a déclenchés. Enfin, détachée du reste, comme un codicille inattendu, on notera la remarque un peu désabusée de l’auteur, bien placé pendant toutes ces dernières années pour en juger, sur la fragilité et le recul de la francophonie (p. 184).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe David, « Valantin Christian, 2016, Trente ans de vie politique avec Léopold Sédar Senghor », Journal des africanistes, 89-2 | 2019, 228.

Référence électronique

Philippe David, « Valantin Christian, 2016, Trente ans de vie politique avec Léopold Sédar Senghor », Journal des africanistes [En ligne], 89-2 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 15 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/africanistes/8773

Haut de page

Auteur

Philippe David

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Société des africanistes

Haut de page
  • Logo Société des africanistes
  • OpenEdition Journals