Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1

1 | 2008
L'Âge d'or

L’image dans le monde ibérique et ibéroaméricain
Sous la direction de Nancy Berthier
Qu’il semble loin, le temps où les études sur l’image au sein de l’hispanisme français étaient une affaire de pionniers marginaux! En 1986, Marcel Oms soutenait la première thèse sur le cinéma espagnol, suivi par quelques autres pionniers. Depuis la seconde moitié des années quatre-vingt-dix, les thèses sur l’image dans le monde ibérique et ibéroaméricain se sont échelonnées, d’abord au compte-gouttes puis de manière beaucoup plus régulière. Parallèlement, durant ces vingt dernières années, les travaux dans le domaine de l’image se sont développés au sein d’un grand nombre de disciplines de l’université française: cinéma, audiovisuel, communication, photographie, peinture, domaines actuellement en plein essor. Par ailleurs, le développement technologique a progressivement facilité l’accès aux sources. En Espagne, au Portugal et en Amérique Latine, il en a été de même. En outre, depuis dix ans, en France, dans le domaine de l’hispanisme, la présence systématique de documents visuels au concours de recrutement des professeurs d’espagnol (CAPES, Agrégation), directement préparé dans des départements d’espagnol, a conduit à l’introduction d’enseignements plus généraux sur l’image dans les cursus universitaires. L’une des originalités de l’hispanisme français, par rapport au domaine de l’image, est liée au fait qu’il se situe à la croisée de divers champs disciplinaires. Les hispanistes, traditionnellement formés à partir de la littérature, de la civilisation et de l’étude de la langue, ont su également puiser aux sources méthodologiques d’autres disciplines (histoire, études cinématographiques, sociologie, anthropologie, etc.), en fonction des sujets de recherche, pour mener des études sur l’image, un domaine ouvert et particulièrement dynamique, un véritable carrefour. L’objectif de la revue L’Âge d’Or: images dans le monde ibérique et ibéroaméricain est de rendre accessible à un large public cette nouvelle donne de la recherche française. La revue prétend être, à son tour, un carrefour, un lieu d’échanges où, non seulement sont publiés les travaux d’hispanistes ou de lusistes, mais aussi de ceux qui, en France comme à l’étranger, partagent le même intérêt pour l’image dans le monde ibérique et ibéroaméricain. Ce premier numéro recueille une série de textes qui, sous le titre «Nouveaux regards, nouveaux territoires», ont fait l’objet de communications dans le cadre des activités d’EMHIS. Nos remerciements à Armelle Jacquet, qui a collaboré à la mise en œuvre de ce premier numéro.
  • Logo UPEM — LISAA
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search