Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1Comptes-rendusFrançoise Heitz, Le cinéma d’anim...

Comptes-rendus

Françoise Heitz, Le cinéma d’animation en Espagne (1942-1950)

Julie Amiot
Référence(s) :

Françoise Heitz, Le cinéma d’animation en Espagne (1942-1950), Arras, Artois Presses Université, 2007, 204 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage est la version publiée du travail inédit présenté par Françoise Heitz dans le cadre de son Habilitation à Diriger des Recherches (HDR), en 2004. Il est constitué d’une préface rédigée par Emmanuel Larraz, professeur à l’université de Bourgogne et spécialiste du cinéma espagnol, d’une introduction et d’une conclusion générale qui encadrent trois parties consacrées aux trois longs-métrages d’animation produits en Espagne durant la période considérée (Garbancito de la Mancha, Alegres vacaciones et Erase una vez). Enfin, après une filmographie détaillée, une bibliographie nourrie et un index des films cités, des annexes proposent des interviews des réalisateurs des films, deux entretiens de l’auteur avec un professeur de l’école supérieure de dessin professionnel et un professeur d’histoire contemporaine viennent compléter le propos des cinéastes.

2Cette historienne a publié un ouvrage d’une qualité soignée, en particulier dans la reproduction de photogrammes et de cromos (images) accompagnant les films, constituant un cahier central aussi instructif que plaisant. L’écriture de Françoise Heitz, élégante et limpide, pousse le lecteur à partager son enthousiasme pour l’univers du dessin animé et le conte merveilleux.

3Les analyses qu’elle propose sont convaincantes, elles témoignent d’une grande érudition dans le domaine du cinéma d’animation, dans celui de la littérature enfantine et des diverses lectures auxquelles elle peut donner lieu, soulignant à quel point chaque œuvre étudiée est un « produit hybride ». Si la qualité des films est inégale et leur succès variable, cet ouvrage a le mérite d’aborder « l’une des aventures les moins connues du cinéma espagnol » (E. Larraz), en se fondant sur des outils théoriques adaptés qui permettent notamment de mettre au jour des stratégies parfois inconscientes qui œuvrent dans ces films pour échapper, au moins partiellement, à la censure qui régnait en Espagne, à cette époque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Amiot, « Françoise Heitz, Le cinéma d’animation en Espagne (1942-1950) »L’Âge d’or [En ligne], 1 | 2008, mis en ligne le 11 juin 2020, consulté le 28 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/agedor/4356 ; DOI : https://doi.org/10.4000/agedor.4356

Haut de page

Auteur

Julie Amiot

Université de la Sorbonne/Paris IV, France

Haut de page

Droits d’auteur

L’Âge d’or. Images dans le monde ibérique et ibéricoaméricain

Haut de page
  • Logo UPEM — LISAA
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search