Navigation – Plan du site

Les comités

The Boards

Directrice de la publication
Anne Pellois

Rédactrices en chef
Barbara Métais-Chastanier et Marion Boudier

Secrétaires de rédaction
Sylvain Diaz et Julie Sermon

Comité de lecture et de rédaction

Depuis sa création en 2007, Agôn se conçoit comme un collectif éditorial à géométrie variable composé d’artistes, chercheur.e.s, critiques, enseignant.e.s. Il s’agit, d’une part, d’un comité de rédaction, qui dirige les dossiers, prépare les enquêtes, élabore les portraits, recueille les critiques ; d’autre part, d’un comité de lecture, qui évalue les contributions (envoyées à l’occasion d’un appel à contributions, nées de commandes d’écriture ou résultant de propositions spontanées),et se porte garant de la valeur académique des travaux produits.

Aude Astier
Maîtresse de Conférences à l'Université de Strasbourg en Études Théâtrales (EA 3402 ACCRA). Ses recherches portent sur les politiques culturelles, les lieux de représentation et le théâtre européen contemporain (cf. sa thèse : Observatoire, conservatoire, laboratoire, l'institution théâtrale publique en France et en Italie à l'heure du néo-libéralisme et du postmodernisme). Elle fait par ailleurs partie du comité italien d’Eurodram, réseau européen de traduction et de diffusion théâtrale.

Marion Boudier
Marion Boudier est Maître de Conférences en Études Théâtrales à l’Université Picardie Jules Verne, membre du CRAE. Ses travaux portent sur les écritures textuelles et scéniques contemporaines. Elle collabore comme dramaturge avec la Compagnie Louis Brouillard/ Joël Pommerat depuis 2013. Elle est l'auteure d'Avec Joël Pommerat, un monde complexe (Actes Sud, 2015) et coauteur de De quoi la dramaturgie est-elle le nom ? (L'Harmattan, 2014)

Alice Carré
Docteure en Arts du spectacle depuis 2015, ses recherches portent sur les espaces vides et dépouillés en scénographie et sur les thématiques post-coloniales. Elle enseigne la pratique et la théorie théâtrale pendant six ans à l'Université (Nanterre, Poitiers) et donne de nombreux ateliers en France et à l'étranger (Paris, Bobigny, Bordeaux, Brazzaville, Douala, Bejaïa). Praticienne du théâtre, elle est tantôt dramaturge, autrice et metteure en scène.

Caroline Chatelet
Critique et dramatique, Caroline Châtelet naît prématurée avec un angiome. Elle bégaie à trois ans, souffre d'énurésie nocturne à huit. À vingt-trois, elle commence à écrire. Depuis, outre une légère myopie, rien de neuf. Elle continue donc et collabore avec les revues/magazines Agôn, INCISE, Novo, Noto, Regards, Théâtre(s), voire, parfois avec des théâtres, animant des ateliers critiques, produisant des articles ou seulement des blagues.

Aurélie Coulon
Aurélie Coulon est docteure en Arts du spectacle, associée au pôle CINESTHEA de l’UMR LITT&ARTS (UMR 5316, Université Grenoble Alpes), et chargée de cours à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3. Sa thèse, soutenue en 2016, s’intitule « Mises en jeu du hors-scène dans le théâtre de Marguerite Duras, Bernard-Marie Koltès et Jean-Luc Lagarce : approche dramaturgique et scénographique ». Ses recherches actuelles portent sur l’espace dans les arts de la scène, et les formes contemporaines du hors-scène.

Sylvain Diaz
Maître de conférences en études théâtrales à l’Université de Strasbourg (EA 3402 ACCRA), Sylvain Diaz est auteur de Avec Wajdi Mouawad (Leméac / Actes Sud, 2017) et Dramaturgies de la crise (xxe-xxie) (Classiques Garnier, à paraître en 2017) et co-auteur de De quoi la dramaturgie est-elle le nom ? (L’Harmattan, 2014). Il a par ailleurs signé de nombreux articles relatifs aux dramaturgies contemporaines qu’en tant que membre du comité de lecture du T.N.S., il fréquente assidûment. En parallèle à ses activités d’enseignant et de chercheur, il dirige actuellement le Service de l’action culturelle de l’Université de Strasbourg.

Barbara Métais-Chastanier
Autrice et dramaturge, Barbara Métais-Chastanier est par ailleurs maîtresse de conférences à l'université JF. Champollion et chercheuse rattachée au laboratoire LLA-Créatis. Elle a publié de nombreux articles sur les dramaturgies contemporaines et les écritures du document et de l’enquête. Comme autrice, elle a collaboré avec Gwenaël Morin (Théâtre Permanent), Noëlle Renaude (Accidents, ENS édition, 2016), Keti Irubetagoyena qui a mis en scène trois de ses pièces (Embrassez-les tous ; Il n'y a pas de certitude ; La Femme® n'existe pas) et Marie Lamachère (Nous qui habitons vos ruines I et II). En 2014-2016, elle a créé avec Olivier Coulon-Jablonka – qui en signe la mise en scène – et Camille Plagnet, 81 avenue Victor-Hugo. Créée au Théâtre La Commune puis programmée dans le cadre du festival d'Avignon puis du festival d'Automne, la pièce interroge les politiques contemporaines de l'hospitalité. En 2017, elle publie Chroniques des invisibles qui retrace l'aventure de cette collaboration avec un collectif de sans-papiers et la lutte pour la régularisation qui l'a accompagnée.

Anne-Sophie Noel
Anne-Sophie Noel est normalienne, agrégée de lettres classiques, et docteur en Lettres Classiques. Elle a consacré sa thèse à « La dramaturgie de l'objet dans le théâtre tragique du ve siècle avant J.-C. - Eschyle, Sophocle, Euripide ». Actuellement chercheuse associée à HiSoMA, fellow au Harvard’s Center for Hellenic Studies et enseignant-chercheur à American University (Washington D.C.), elle est l’auteur d’ouvrages et d’articles sur les théâtres grec et latin et leur réceptions à l’époque moderne. Elle travaille actuellement à la publication d’une monographie croisant approches dramaturgique et anthropologique des objets dans le théâtre et la société grecque dans l’Antiquité.

Anne Pellois
Anne Pellois est Maîtresse de conférence à l’Ens de Lyon en Études Théâtrales et membre de l’IHRIM (UMR 5317 – http://ihrim.ens-lyon.fr/auteur/pellois-anne). Auteure d’une thèse (« Utopies symbolistes : fictions théâtrales de l’homme et de la cité ») et d’articles sur le théâtre symboliste, elle travaille actuellement sur l’histoire, les théories et les pratiques du jeu de l’acteur au tournant des 19e et 20e siècles, ainsi que sur la question de la formation de l’acteur du 19e siècle à l’époque contemporaine. Elle a coordonné les ouvrages suivants : Les Héroïsmes de l’acteur avec Olivier Bara et Mireille Losco-Lena et Le Rythme, une révolution ! Émile Jaques-Dalcroze à Hellerau, avec Claire Kuschnig.

Quentin Rioual
Quentin Rioual, ancien élève de l’ENS de Lyon (2010-2014), est doctorant en Études théâtrales à l’université Paris-Nanterre sous la direction de J.-L. Besson. Ses recherches portent sur les phénomènes de transnationalisation et de convergence des arts au tournant xixe-xxe siècles, notamment s’agissant des mises en scène des pièces de Maeterlinck. Ses travaux théoriques rejoignent ses créations autour des thématiques suivantes : écritures non dramatiques, tragédies du quotidien, picturalité de la scène. Il est par ailleurs collaborateur artistique et administrateur de la compagnie Théâtre Variable n° 2.

Marion Rhéty
Après un double parcours en danse contemporaine et en histoire culturelle de la danse, Marion Rhéty chemine en danse comme interprète (Flora Gaudin, Clara Guémas, Kenzo Kusuda, Claire Malchrowicz, Peeping Tom…), approche renouvelée par la rencontre vertigineuse du travail de Nacera Belaza. Elle poursuit également un travail chorégraphique, nourri des expériences du collectif et de l’improvisation, notamment en espace urbain et non scénique (Dans se perdre…, autour de la pratique de la marche), s’intéresse à la transmission de la danse en tout terrain, mène un travail de réflexion théorique sur la danse et les arts de la scène (doctorat, resté inachevé, sur la question de l’utopie et de l’engagement ; festival inside/out ; collaboration avec Pierre Droulers pour l’ouvrage Sunday).

Julie Sermon
Julie Sermon est Professeure en Études Théâtrales (Université Lyon 2, département Arts de la scène, de l'image et de l'écran), et dramaturge. Membre du laboratoire Passages XX-XXI, elle consacre ses recherches aux écritures textuelles et scéniques contemporaines, auxquelles elle a consacré divers articles et ouvrages (voir : http://passagesxx-xxi.univ-lyon2.fr/sermon-julie-601022.kjsp?RH=passagesxx-xxi16).

Ariane Zaytzeff
Ariane Zaytzeff est la productrice d’Amizero Dance Kompagnie et du festival de danse contemporaine EANT à Kigali. Docteure en Performance Studies de la New York University depuis 2015, elle continue sa réflexion sur la reconstruction et la transmission de la mémoire culturelle au Rwanda et s’intéresse particulièrement aux problématiques qui animent la création contemporaine.

Comité scientifique

Christian Biet (Paris X), Joseph Danan (Paris III), Denis Guénoun (Paris VII), Mireille Losco-Lenna (ENSATT), Jean-Loup Rivière (ENS de Lyon), Andrzej Wirth (Institute of Applied Theare Studies, Justus-Liebig-Universität Gießen).

  • OpenEdition Journals