Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

Presentation
Presentazione
Gweltaz Guyomarc’h et Stéphane Marchand

Texte intégral

  • 1 Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités, UMR 5317.
  • 2 Institut de recherches philosophiques de Lyon, EA 4187.

1Les contributions que l’on va lire font suite au travail de traduction engagé par le groupe « κοινῶς | koinôs » (https://koinos.hypotheses.org/​). Ce groupe de recherche en philosophie ancienne a réuni pendant deux ans des chercheurs lyonnais autour du De elementis secundum Hippocratem de Galien et a bénéficié du soutien conjugué de l’IHRIM1 (ENS de Lyon) et de l’IRPhiL2 (Université Jean Moulin Lyon 3). En 2015 et 2016 ont été organisées deux journées d’étude autour du texte de Galien, dont sont issus les articles rassemblés dans le présent numéro.

2Si le choix d’un travail sur ce traité de Galien a pour partie été guidé par des considérations matérielles (un texte de Galien non encore traduit en français), l’intérêt historique, scientifique et philosophique du traité est vite devenu évident. Mais parce que, dans l’immense continent galénique, il reste encore beaucoup à faire et qu’on ne saurait s’y retrouver sans boussole, il a paru également nécessaire de réunir quelques‑un(e)s des meilleur(e)s spécialistes du médecin de Pergame autour du De elementis. Sans prétendre à l’exhaustivité, les contributions ici rassemblées fournissent ainsi à la fois une introduction et un ensemble de repères à même d’orienter le lecteur, qu’il soit novice ou plus aguerri, approfondissant tel ou tel point d’intérêt, à partir de la question littéralement fondamentale de la nature des éléments.

3Ces études montrent la diversité d’approches, de méthodes et de disciplines qui animent la communauté de recherche autour de Galien et témoignent, s’il en était besoin, de la variété et de la vitalité des sciences de l’Antiquité.

4Nous souhaitons remercier chaleureusement les auteurs de ce numéro et les deux institutions partenaires qui ont soutenu ce projet. Nos remerciements vont également à C. Cusset pour avoir accepté ce dossier dans la revue Aitia, ainsi qu’à C. Cerami, P. Luccioni et F. Verde.

Haut de pageHaut de page

Notes

1 Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités, UMR 5317.

2 Institut de recherches philosophiques de Lyon, EA 4187.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gweltaz Guyomarc’h et Stéphane Marchand, « Présentation », Aitia [En ligne], 7.2 | 2017, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/aitia/1805

Haut de page

Droits d’auteur

© ENS Éditions

Haut de page