Navigation – Plan du site
Annuaire de sites
Françoise Acquier

L’Année du Maghreb

Notice créée le 18/04/2015, Notice révisée le 18/04/2015
l-annee-du-maghreb

L’Année du Maghreb est une revue annuelle, publiée par l’Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman (Iremam) a succédé à L’Annuaire de l’Afrique du Nord (1962-2003) dont la première parution aux Éditions du CNRS date de 1962.

Cette revue a deux vocations : porter une attention particulière à l’actualité de la région durant une année de référence (dynamiques internes des Etats et sociétés du Maghreb, configuration et transformation de leur environnement international et de leurs relations extérieures) ; accueillir des travaux originaux de sciences sociales sur le Maghreb, valorisant l’approche de terrain et le travail sur des sources inédites. Elle livre ainsi tous les ans des chroniques politiques de l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, assorties d'un ou plusieurs « gros plans » et de notes traitant de débats d’actualité, ouverts notamment aux questions culturelles, économiques, juridiques ou de relations internationales qui traversent les sociétés du Maghreb.

L’Année du Maghreb, soutenue par le CNRS est disponible en version imprimée et numérique au sein du programme Freemium du portail de revues OpenEdition. Les articles sont accessible pour tous en texte intégral en html et au format pdf pour les abonnés au Freemium.

Le site de la revue propose un moteur de recherche interne, un index par auteur, mot-clès et pays. La revue propose un système d’alerte personnalisé aux appels à contributions de la revue ainsi qu’aux dernières parutions en recueillant les inscriptions via un formulaire google.doc.

L’Année du Maghreb est une revue à comité de lecture dont les appels à contribution sont présentés pour les 2 années à venir et dont le calendrier du processus éditorial est clairement précisé. Ouverte à des contributions en français, en arabe ou en anglais, elle entend participer à l'animation et à la consolidation d'un réseau international de chercheurs en sciences sociales travaillant sur le Maghreb contemporain. Aldébran propose régulièrement à la revues des notices en fonction des numéros thématiques.

Le site est en langue française.
 

Derniers articles

S’abonner à ce flux
  • > Appel à contributions - Rubrique Varias

    L'Année du Maghreb publie deux numéros par an, le premier qui paraît en juin est notamment consacré aux Varias : ces articles inédits, nourris d'enquêtes empiriques, doivent relever d'une des disciplines des sciences sociales et avoir trait à des problématiques de recherches liées au Maghreb ou en lien avec cette région. 

    Dès réception, à tous moments de l’année, les articles sont soumis aux membres du comité de rédaction puis envoyés à deux évaluateurs externes. 

    Les consign...

  • > Dossier de recherche 23 | 2020-II : L’intégration des organisations islamistes au jeu politique en question(s)

    L’intégration des partis islamistes au jeu politique a fait l’objet de nombreux travaux, avec une attention particulière portée à l’exercice du pouvoir. Une ligne dominante se dégage : l’inclusion des partis islamistes au champ politique institué les conduit à développer une conduite « pragmatique » et une idéologie « modérée ». S’agissant du champ francophone, nombreuses sont les études de cas qui soutiennent cette thèse (notamment Tazaghart 2003 ; Amghar 2008 ; Dris-Aït Hamadouche 2009 ; Ra...

  • > Dialogues, ambiguïtés et impasses libyennes

    Le 17 décembre 2017, en déclarant que l’accord politique libyen (l’Accord) n’est plus que « de l’encre sur du papier », le maréchal Khalifa Haftar a remis en cause tant la légitimité du gouvernement d’union nationale (GUN) que celle de toutes les institutions issues dudit accord, signé deux ans plus tôt à Skhirat (Maroc).

    Tirant profit de ses récents succès diplomatiques et militaires et contredisant le Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) qui avait rappelé que l’Accord était l...

  • > Chronologie Libye 2017

    11 janvier : visite du maréchal Haftar sur le porte-avion russe Amiral-Koutznov.
    2 février : protocole d’accord signé entre le GUN et le gouvernement italien.
    16 février : interdiction de voyager à l’étranger pour les femmes âgées de moins de 60 ans émise par le gouverneur militaire de Cyrénaïque.
    2 mars : visite d’al-Sarraj à Moscou.
    6 mars : rejet par la Chambre des Représentants de l’accord politique libyen de 2015.
    2 mai : rencontre à Abou Dhabi entre Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar.
    18 mai :...

  • > Le Maroc en 2017 : Gouverner la « Monarchie exécutive » ou les logiques de l’autoritarisme

    La révision constitutionnelle de juillet 2011 avait été présentée par ses adeptes comme la réforme inaugurant la « parlementarisation » de la Monarchie marocaine (Maghraoui 2011). Leur argumentaire s’appuyait sur deux idées forces : d’abord, selon le texte constitutionnel, le roi choisit le Chef du gouvernement au sein de la formation politique arrivée en tête des élections à la Chambre des représentants ; ensuite, ce dernier est exclusivement responsable devant le parlement. Dans leur espri...

  • > Chronologie Maroc 2017

    16 janvier : Habib El Malki de l’USFP est élu président de la Chambre des représentants.
    15 mars : un communiqué du Palais royal annonce la révocation d’Abdellilah Benkirane
    19 mars : le roi nomme Saad Eddine El-Othmani, membre du secrétariat général du PJD, Chef du gouvernement en remplacement d’Abdellilah Benkirane.
    6 avril : présentation du gouvernement Othmani
    27 avril : le tribunal de première instance d’Al-Hoceima a condamné à plusieurs mois de prisons à 7 personnes impliquées dans la mort ...

  • > Chronologie Tunisie 2017

    22 janvier : ouverture du 23e congrès de l’UGTT. Nourredine Taboubi élu secrétaire général.
    25 février : premier remaniement partiel du gouvernement de Youssef Chahed.
    Avril : mouvements de protestation populaires d’envergure à Tataouine et dans d’autres régions du pays.
    27 avril : le chef du gouvernement se déplace en personne à Tataouine pour rencontrer les porte-parole du sit-in de Kamour. Echec des négociations.
    30 avril : limogeage des ministres des Finances et de l’Education, Lamia Zribi et...

  • > Le rapport ordinaire à l’héritage bâti de l’époque de la colonisation française en Algérie : L’exemple de l’hôtel de ville de Kherrata (Bejaia)

    La question de la reconnaissance patrimoniale ne dépend pas seulement des institutions et de la législation, mais aussi de la société. Le présent article traite de la question du rapport de la population locale à un héritage de la période coloniale française, à savoir l’hôtel de ville d’une petite agglomération algérienne située au nord-est du pays : Kherrata (Bejaia). Il entend, de ce fait, alimenter la réflexion scientifique sur la question de la patrimonialisation de ce cadre bâti. Quel ra...

  • > Écrire au réconfort de Dieu. La patrimonialisation des savoirs administratifs des monarchies marocaine et tunisienne sous le Protectorat

    En instaurant le Protectorat en Tunisie (1881) et au Maroc (1912), les autorités coloniales décident une patrimonialisation des monarchie beylicale et chérifienne. Elles exercent un tri dans les institutions des deux États afin de sélectionner certaines administrations, procédés scripturaires et techniques qui demeurent malgré la rupture coloniale. Cette stratégie de contrôle laisse en réalité aux souverains musulmans et à leurs serviteurs des armes contre la puissance coloniale. À travers de...

  • > La Tunisie en 2017 : Impotence de l’État et tentations autoritaires

    Dans un article publié en juillet 2018, le journaliste Thierry Brésillon évoquait les « entités invisibles » qui, dans la Tunisie post-Ben Ali, auraient tendance à prendre de l’ampleur au détriment des institutions formelles. Le déroulement de l’année 2017 lui donne largement raison et illustre la manière dont les réseaux informels de négociations court-circuitent la sphère politique officielle et contribuent à paralyser l’action publique. Ce phénomène est, en partie, à rechercher dans le fo...

Pour citer cet article

Référence électronique

Françoise Acquier, « L’Année du Maghreb », Aldébaran, Revues, bulletins et lettres d'information, [En ligne], mis en ligne le 18 avril 2015 16h18. URL : http://journals.openedition.org/aldebaran/7184. consulté le 27 mai 2019.

Droits d’auteur

Creative Commons by-nc-sa

  • OpenEdition Journals