Navegación – Mapa del sitio

InicioNúmeros44Meike Dreckmann-Nielen, Die Colon...

Meike Dreckmann-Nielen, Die Colonia Dignidad zwischen Erinnern und Vergessen. Zur Erinnerungskultur in der ehemaligen Siedlungsgemeinschaft, Bielefeld, transcript, 2022, 339 p.

Héloïse Elisabeth Marie-Vincent Ghislaine  Ducatteau

Texto completo

1Le livre de M. Dreckmann-Nielen résulte d’une thèse soutenue en Allemagne à l’Université libre de Berlin. Il se penche sur un pan de l’histoire longtemps ignoré de beaucoup : la Colonia Dignidad situé dans le Sud du Chili. Transformée en village bavarois, elle accueille depuis 2007 des touristes dans des circonstances bien différentes de celles qu’ont expérimentées ses détenus et détenues pendant plusieurs décennies, de 1961 à 2005. Environ 300 personnes y ont subi des violences physiques dont sexuelles, des meurtres, des adoptions forcées, du lavage de cerveau et de l’esclavagisme sous la houlette de Paul Schäfer, décédé en 2010, cinq ans après son arrestation. Une bonne partie des victimes a été forcée de faire office de bourreaux et bourrelles. De plus un certain nombre de ces anciens prisonniers et de ces anciennes prisonnières détiennent un emploi dans le village bavarois dont le nom n’a pas été choisi par hasard. En effet, les instances politiques sud-allemandes ont préféré fermer les yeux sur les atrocités ou pire les encourager. L’ex-président de la République fédérale allemande, Steinmeier, a déploré cette attitude dans un discours en 2016. Ses propos semblent avoir trouvé de l’écho puisque depuis 2017 se tient un centre mémoriel géré par l’Allemagne et par le Chili qui vise à mettre à jour les connaissances sur le sujet. Le village bavarois est encore sujet à des discordes : selon certaines associations de victimes, ce lieu touristique passe sous silence alors que pour d’autres, il faut essayer de ne pas se morfondre face aux atrocités passées. L’hôtel et le restaurant sont maintenus de façon contraphobique pour reprendre les termes de la psychologue Susanne Bauer. D’un point de vue juridique, beaucoup reste encore à faire.

2Deux autres thèses doctorales se sont récemment emparées du sujet : celle de Jan Stehle publiée en 2021 et celle de Horst Rückert parue quatre ans auparavant. Elles reposaient essentiellement sur des archives journalistiques. Le travail de Meike Dreckmann-Nielen cherche à mieux relier la Colonia Dignidad au présent et à utiliser une méthodologie encore innovante : la Reflexive Grounded Theory introduite en Allemagne par le psychologue Franz Breuer qui l’a lui-même empruntée aux Américains Anselm Strauss et Barney Glasert. Cette approche convient bien aux projets de recherche où l’obtention des données n’est pas encore fixée, ce sont souvent des projets novateurs. Il s’agit d’une étude approfondie de concepts dans laquelle les limites théoriques et pragmatiques sont énoncées, le processus de recherche avec les partenaires est également détaillé. L’autrice compare sémantiquement des vocables qui se sont imposés par la bouche des civils. Elle préfère parler d’habitants que de colons afin de distinguer le fonctionnement de la colonie d’une part et les dominés d’autre part. Le terme secte est couramment employé par les anciens détenus et les anciennes détenues. Étant donné sa charge péjorative, Horst Rückert a préféré parler de communauté conflictuelle ou groupe conflictuel tandis que Jan Stehle a privilégié l’appellation de groupement fermé totalitaire. Le christianisme était inculqué d’une façon complètement pervertie. À l’aide d’une observation participante, d’entretiens avec des résidents du village bavarois, Meike Dreckmann-Nielen montre combien la peur et le sentiment d’enfermement les submergent encore. Plusieurs d’entre eux préféreraient déménager en Allemagne.

Inicio de página

Para citar este artículo

Referencia electrónica

Héloïse Elisabeth Marie-Vincent Ghislaine  Ducatteau, «Meike Dreckmann-Nielen, Die Colonia Dignidad zwischen Erinnern und Vergessen. Zur Erinnerungskultur in der ehemaligen Siedlungsgemeinschaft, Bielefeld, transcript, 2022, 339 p.»Amérique Latine Histoire et Mémoire. Les Cahiers ALHIM [En línea], 44 | 2022, Publicado el 19 enero 2023, consultado el 02 febrero 2023. URL: http://journals.openedition.org/alhim/11408; DOI: https://doi.org/10.4000/alhim.11408

Inicio de página

Derechos de autor

CC-BY-NC-ND-4.0

Creative Commons - Atribución-NoComercial-SinDerivadas 4.0 Internacional - CC BY-NC-ND 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

Inicio de página
  • Logo Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Latindex - Sistema Regional de Información en Línea para Revistas Científicas de América Latina, el Caribe, España y Portugal
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search