Navigation – Plan du site
Les Humanités environnementales : circulations et renouvellement des savoirs en France et en Allemagne

Pour une écologie littéraire

Changements environnementaux, innovations (éco-)poétiques et transformations des genres : le cas du nouveau récit de village (Dorfroman)
Evi Zemanek
p. 343-356

Résumés

Cette étude repose sur la thèse selon laquelle les transformations écologiques façonnent les processus poétiques ainsi que les genres littéraires, induisant des changements dans le système de ces genres. Afin d’étudier ce phénomène, sont présentées, en complément de l’approche désormais largement diffusée de l’ecocriticism, la perspective et les potentialités d’une « écologie littéraire » inspirée de l’écologie culturelle et mise en perspective plus spécialement avec la poétique des différents genres. Ceci est étayé à l’exemple du « nouveau roman de village », plus particulièrement du roman de Juli Zeh, Unterleuten (2016), et du roman de Saša Stanišić, Avant la fête (2014), analysés à travers une approche combinant écologie littéraire, théorie de l’acteur-réseau et nouveau matérialisme.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

L’écologie comme discipline clé
Écologie culturelle et écologie littéraire
Ecocriticism
Genres écologiques : traditions, transformations, innovations
Le nouveau récit de village (der « neue Dorfroman ») : Unterleuten de Juli Zeh et Vor dem Fest de Saša Stanišić
Conclusion

Aperçu du texte

L’écologie politique, l’écosophie, l’écopsychologie et l’écolinguistique ne sont que quelques exemples de champs de la recherche dont la dénomination signale leur relation interdisciplinaire à « l’écologie ». Cet article se propose d’examiner précisément la relation entre littérature et écologie, et traite donc d’écologie littéraire et d’écopoétique.

Cent ans après qu’Ernst Haeckel a introduit l’écologie en tant que sous-discipline dans le champ de la biologie, l’environnementalisme international a provoqué, dans les années 1970, un engouement pour l’idée « écologique » qui perdure encore aujourd’hui et ne cesse de se renforcer. Compte tenu du flou sémantique qui entoure toutes les questions « écologiques » dans les discours publics, il convient de revenir sur le concept de départ de l’écologie et sur sa « carrière » jusqu’à ce qu’elle devienne une discipline clé. Dans la recherche germanophone en sciences humaines, on a assisté à l’émergence d’une « écologie culturelle » (Kulturökol...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Evi Zemanek, « Pour une écologie littéraire »Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, 51-2 | 2019, 343-356.

Référence électronique

Evi Zemanek, « Pour une écologie littéraire »Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande [En ligne], 51-2 | 2019, mis en ligne le 02 décembre 2020, consulté le 27 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/allemagne/1979 ; DOI : https://doi.org/10.4000/allemagne.1979

Haut de page

Auteur

Evi Zemanek

Professeure en littérature et histoire culturelle des médias, Institut für Medienkulturwissenschaft, Université de Fribourg-en-Brisgau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande

Haut de page
  • OpenEdition Journals