Navigation – Plan du site
Varia

« Notre combat pour la paix » : la France et le procès de Nuremberg (1945-1946)

Matthias Gemählich
p. 507-525

Résumés

L’article analyse le rôle de la France au procès de Nuremberg en 1945/46 sous plusieurs angles : d’abord, il montre dans quelle mesure le gouvernement français suivit au printemps 1945 les préparatifs du procès et quelles positions il adopta lors des négociations avec les autres puissances alliées. Il examine ensuite la composition de la délégation française auprès du Tribunal militaire international (TMI) de Nuremberg ainsi que les interventions des juristes français pendant les audiences du tribunal. En fin de compte, l’article s’interroge sur la perception du procès de Nuremberg en France et met en évidence que celui-ci fut largement considéré comme un échec politique et juridique par la population française.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

La préparation du procès de Nuremberg
La délégation française à Nuremberg
L’accusation française
La perception en France
Conclusion

Aperçu du texte

C’est une décision d’une portée historique que les députés de l’assemblée nationale de France prirent le 22 février 2000 : ce jour-là, ils adoptèrent à une large majorité une loi permettant la ratification du statut de la Cour pénale internationale (CPI). Avant le vote, le ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine fit un discours dans lequel il souligna la volonté exprimée du gouvernement d’adhérer à la CPI et dans lequel il se déclara favorable à la ratification proposée. La création de la nouvelle juridiction internationale était, selon lui, « une vraie victoire de la lutte contre l’impunité au crépuscule d’un siècle marqué par des horreurs ». Ainsi, le ministre voyait clairement la dimension historique dans laquelle le vote des députés s’inscrivait et il fit aussi référence à l’événement qui, sur le plan international, constitua la première tentative de traduire en justice les dirigeants de tout un pays et qui, depuis, symbolise le début de la lutte contre l’impunité : le p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Matthias Gemählich, « « Notre combat pour la paix » : la France et le procès de Nuremberg (1945-1946) »Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, 51-2 | 2019, 507-525.

Référence électronique

Matthias Gemählich, « « Notre combat pour la paix » : la France et le procès de Nuremberg (1945-1946) »Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande [En ligne], 51-2 | 2019, mis en ligne le 02 décembre 2020, consulté le 27 mai 2020. URL : http://journals.openedition.org/allemagne/2053 ; DOI : https://doi.org/10.4000/allemagne.2053

Haut de page

Auteur

Matthias Gemählich

Docteur en histoire contemporaine, enseignant-chercheur à l’Université Johannes Gutenberg de Mayence

Haut de page

Droits d’auteur

Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande

Haut de page
  • OpenEdition Journals