Navigation – Plan du site
L’année 1917, entre ancien et nouveau monde

À l’aube du chaos : l’année 1917 dans les pays baltes

Maurice Carrez
p. 347-368

Résumés

Durant l’année 1917, les anciennes provinces baltes de l’empire tsariste connaissent d’importants bouleversements. La révolution russe entraîne dans son sillage la reconfiguration des territoires avec l’apparition d’une Estonie et d’une Lettonie autonomes ; elle provoque surtout la montée des forces nationalistes et des mouvements révolutionnaires (avec la création, dès l’été 1917, d’un quasi-État bolchevique dans le Vidzeme). Les forces militaires allemandes, qui occupent depuis l’été 1915 les territoires peuplés de Lituaniens et la Courlande, lancent par ailleurs, suite à l’enlisement des négociations de Brest-Litovsk, une vaste offensive à la fin décembre qui aboutit rapidement à la conquête de toutes les terres baltes jusqu’à Narva. Ludendorff croit avoir alors imposé la création du Baltikum. En réalité, il s’agit d’une victoire à la Pyrrhus qui pose les bases de futures guerres civiles infiniment plus cruelles que les affrontements politiques de l’été et de l’automne 1917.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

Introduction
La situation complexe de la zone occupée par l’Allemagne (janvier-août 1917)
Les soubresauts liés à la Révolution russe de mars 1917 dans les territoires lettons et estoniens (mars-septembre 1917)
Les affrontements décisifs de l’automne (septembre-décembre 1917)
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

En 1917, la zone géographique que nous appelons aujourd’hui « pays baltes » et qui comprend pour l’essentiel les territoires où dominent les langues estonienne, lettone et lituanienne est soumise à des restructurations politico-administratives assez complexes. À la veille de la Révolution russe dite de Février, la partie méridionale (l’actuelle Lituanie et le sud de l’actuelle Lettonie, appelé alors Courlande) est occupée par les troupes allemandes et la partie septentrionale est encore constituée des gouvernorats russes d’Estonie, de Livonie et de Vitebsk (auquel est rattachée la Latgalie). En fin de période, la Reichswehr s’est avancée jusqu’à une soixantaine de kilomètres au nord de Riga, les bolcheviks lettons dominent la Latgalie et ce qui leur reste de la Livonie méridionale, tandis que nationalistes et bolcheviks autochtones se disputent l’hégémonie sur la nouvelle entité administrative appelée Estonie regroupant l’ensemble des populations parlant estonien (Livoni...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maurice Carrez, « À l’aube du chaos : l’année 1917 dans les pays baltes », Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, 49-2 | 2017, 347-368.

Référence électronique

Maurice Carrez, « À l’aube du chaos : l’année 1917 dans les pays baltes », Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande [En ligne], 49-2 | 2017, mis en ligne le 29 décembre 2018, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/allemagne/576 ; DOI : 10.4000/allemagne.576

Haut de page

Auteur

Maurice Carrez

Professeur d’histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de l’Université de Strasbourg, UMR 7367 Dynamiques européennes

Haut de page

Droits d’auteur

Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande

Haut de page
  • OpenEdition Journals