Navigation – Plan du site
In memoriam

Gérard Bihler (1937-2006)

Jean-Marie Nick
p. 519-520

Texte intégral

1La grande communauté des historiens d’Alsace a perdu l’un des défenseurs les plus éminents de la culture régionale : l’historien local Gérard Bihler, président fondateur de l’Association d’histoire de Lutterbach (AHL), membre de la Fédération des sociétés d’histoire d’archéologie d’Alsace. Gérard Bihler est en effet décédé dans sa 69e année, le dimanche 26 février 2006, en fin d’après-midi, des suites d’un mal implacable. Il était souffrant depuis le mois juillet précédent. Avec lui disparaît l’une des mémoires de la commune de Lutterbach (couronne mulhousienne) et de toute la région. Ancien bibliothécaire, responsable des alsatiques et des périodiques à la Bibliothèque municipale de Mulhouse (BMM), à la retraite depuis 1998, Gérard Bihler était né à Lutterbach le 8 mai 1937. Fils de l’agriculteur Xavier Bihler et de son épouse Henriette. Devenu sourd suite à une méningite à l’âge de six semaines, Gérard Bihler a effectué, dès son jeune âge, un long séjour dans un institut spécialisé, au Neuhof, près de Strasbourg. Plus tard, il est entré en apprentissage chez un menuisier ébéniste de Lutterbach, où il a passé son brevet de compagnon, avant de travailler chez Schaeffer, à Pfastatt-le-Château, puis, à partir de 1967, à la BMM. Marié, veuf de Christiane Heck, de Soultzmatt-Wintzfelden, père de trois enfants (Blandine, épouse d’Omar, médecin mauritanien et mère d’Elias ; Geneviève et Sébastien), Gérard Bihler s’était bâti en Alsace une solide réputation d’érudit dans le vaste cercle des sociétés d’Histoire. Président régional de l’Association des sourds et muets d’Alsace durant de longues années et administrateur national de ce mouvement, Gérard Bihler ne s’est jamais laissé abattre par ses problèmes de malentendant. Il s’est même donné corps et âme à l’Histoire et à la vie associative en fondant l’AHL en 1985 (il a présidé la société jusqu’au bout) et en rejoignant une décennie plus tard le comité de l’Association « Châteaux forts et villes fortifiées d’Alsace » (ACF). Il a participé à de nombreux articles dans divers ouvrages, notamment à la rédaction du Dictionnaire des communes du Haut-Rhin, de l’Atlas des villes fortifiées d’Alsace, de Himly, à l’un des tomes consacrés aux moulins du Sundgau, à divers bulletins (la collection de l’AHL, les bulletins de l’ACR...). Gérard Bihler a aussi été membre du comité de l’association « Mémoire des gymnastes d’Alsace ».

2Archéologue et historien dans l’âme, il a effectué diverses campagnes de fouilles (notamment avec celle de la Société d’histoire de Rouffach, à Soultzmatt ou lors de sondage à Lutterbach, voire sur les remparts de Cernay) et travaillé en étroite relation avec la société d’histoire du Sundgau.

3Toujours disponible, la mort est venue enlever Gérard Bihler en pleine commémoration du centenaire de la construction de la basilique de Lutterbach. Défenseur de la mémoire du curé bâtisseur Jean­-Baptiste Ackermann, Gérard Bihler et l’AHL s’étaient fait un point d’honneur de se souvenir de celui qui a tant marqué l’histoire du village. En tant qu’historien collecteur de milliers d’articles de presse, Gérard Bihler résumait ainsi son engagement dans L’Alsace du 17 février 2002, édition de Guebwiller : « J’aime le passé des petites gens. L’histoire des hommes simples n’est pas assez connue. La grande Histoire, il y a assez de monde à s’en occuper. Le quotidien des hommes ordinaires ouvre beaucoup de pistes. Il reste une moisson importante à faire ». Ce testament philosophique reste tout à fait d’actualité. Les obsèques de Gérard Bihler ont été célébrées le jeudi 2 mars 2006 à la basilique de Lutterbach qu’il chérissait tant en présence d’une très nombreuse assistance, dont de nombreux représentants des multiples sociétés d’histoire qui ont pu compter sur l’amitié et la disponibilité du défunt.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Gérard Bihler
URL http://journals.openedition.org/alsace/docannexe/image/1510/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1008k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marie Nick, « Gérard Bihler (1937-2006) », Revue d’Alsace, 133 | 2007, 519-520.

Référence électronique

Jean-Marie Nick, « Gérard Bihler (1937-2006) », Revue d’Alsace [En ligne], 133 | 2007, mis en ligne le 10 novembre 2011, consulté le 19 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/alsace/1510 ; DOI : 10.4000/alsace.1510

Haut de page

Auteur

Jean-Marie Nick

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page